Jérôme Hourdeaux

Après avoir passé près de 13 ans au Nouvel Observateur, j'ai rejoint Mediapart en novembre 2012. Je suis en charge des sujets liés aux libertés publiques.

 

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • L'Allemagne face au casse-tête Edward Snowden

    Notre dossier: l’affaire Snowden — Note de veille

    Alors que se multiplient les révélations sur l'espionnage du gouvernement allemand par les États-Unis et la Grande-Bretagne, Berlin vient de refuser d'accorder un visa à l'ex-employé de la NSA qui proposait de venir livrer des informations, et demandait l'asile.

  • Surveillance : un ancien salarié de Qosmos devant les prud'hommes

    Libertés publiques

    James Dunne n'a pas supporté d'apprendre que la société qui l'employait était accusée d'avoir livré des logiciels de surveillance aux régimes syrien de Bachar al-Assad et libyen du colonel Khadafi. Il a été licencié pour avoir dénoncé son employeur dans des commentaires postés sur Mediapart.

  • Après le scandale Prism, peut-on laisser la gestion d'internet aux Etats-Unis ?

    Notre dossier: l’affaire Snowden

    Les révélations d'Edward Snowden reposent la délicate question de la régulation d'internet et de son modèle « multipartite ». Les organismes actuellement chargés de gérer le réseau, tous basés aux États-Unis, se réunissent à partir de mardi à Bali.

  • Comment le FBI a eu raison de l'«eBay de la drogue»

    Numérique — Note de veille

    La fermeture du site Silk Road et l'arrestation de son propriétaire lèvent un coin du voile sur les méthodes employées par les agences américaines pour enquêter sur des réseaux et des sites réputés inviolables : enquête de terrain à l'ancienne, infiltration, surveillance...

  • Les trente ans de l'acte fondateur du mouvement des logiciels libres

    Numérique — Lien

    Le 27 septembre 1983, le hacker Richard Stallman annonçait dans un mail le lancement du projet GNU, premier pas du mouvement des logiciels libres.

  • Internet : le Brésil à l'assaut de l'hégémonie américaine

    Dossier. Le Brésil du Mondial — Note de veille

    Lors de son discours devant l'assemblée générale des Nations unies, la présidente Dilma Rousseff a prononcé un véritable réquisitoire contre le système d'espionnage révélé par Edward Snowden. Le pays a lancé une série de réformes visant à assurer sa souveraineté numérique. Mais ces ambitions ne sont pas sans risques pour le réseau mondial.

  • « L'échange des princesses », royal récit

    Rentrée littéraire 2013

    Quelques années après Les Adieux à la reine, prix Femina, Chantal Thomas explore à nouveau les oubliés de l'Histoire. Ou les oubliées plutôt, avec ces princesses de 11 et 4 ans, pions diplomatiques et vraies personnes. L'une se révolte de tout son corps, l'autre adhère avec ferveur, les deux souffriront. Entretien vidéo et extrait en fin d'article.

  • CSA-Hadopi : le passage en force avorté du Sénat

    Numérique

    Le dépôt d'un amendement visant à accélerer le processus de transfert des pouvoirs de l'Hadopi au CSA, et à éviter un débat à l'Assemblée, a suscité une levée de boucliers contre le futur « CSAdopi ».

  • Après l'affaire Snowden, l'anonymat sur internet en question

    Notre dossier: l’affaire Snowden

    Les révélations du whistleblower ont mis en lumière une surveillance générale du net mais également une série d'outils permettant d'y retrouver un peu de confidentialité. Même si certains formats populaires, comme HTTPS ou SSL, pourraient eux-mêmes être corrompus...

  • Snowden continue à faire trembler le renseignement américain

    Notre dossier: l’affaire Snowden — Note de veille

    Depuis la révélation, début juin, de l'existence du programme d'espionnage mondial PRISM, de nouveaux documents de l'ex-employé de la NSA sont dévoilés quasiment chaque semaine. Ces derniers jours, on a ainsi appris comment les États-Unis espionnent méthodiquement la France, le Brésil, le Mexique ou encore la chaîne de télévision Al Jazeera.

  • Affaire Snowden : tentatives d'intimidation contre le « Guardian »

    Notre dossier: l’affaire Snowden — Note de veille

    Le quotidien britannique révèle que le gouvernement a exercé des pressions pour obtenir la destruction des disques durs sur lesquels étaient stockés les documents sur PRISM. Dimanche, la police a saisi le matériel informatique de l'un de ses collaborateurs, travaillant avec des journalistes en contact direct avec l'ex-employé de la NSA.

  • Etats-Unis: offensive contre les hacktivistes

    Notre dossier: l’affaire Snowden

    Face au séisme provoqué par les révélations sur le système d'espionnage PRISM, les autorités américaines accentuent la pression sur ceux qui aident les « whistleblowers ». La semaine dernière, deux services d'emails chiffrés ont fermé afin de ne pas être contraints, par la justice, à collaborer avec le gouvernement.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Jérôme Hourdeaux
Journaliste à Mediapart

3 Billets

1 Éditions

  • Migrations, surveillance, big data et algorithmes

    Billet de blog

    Le mois dernier, se tenait à Berlin la conférence annuelle de la Berliner Gazette intitulée « TACIT FUTURES ». Durant trois jours, journalistes, codeurs, hacktivistes, artistes… étaient invités à travailler sur les concepts de mouvement, de flux à la fois de personnes de biens ou d’argent, à l’heure du big data et des algorithmes prédictifs.

  • Joyeuse « Journée du domaine public »

    Billet de blog

    Comme chaque année, plusieurs associations de différents pays, ont fêté le 1er janvier la « Journée du domaine public »,  célébrant l’entrée dans le domaine public d’œuvres incontournables qui se trouvent, à cette date, libérées de leur législation nationale sur les droits d’auteur.