L'affaire du micro-parti de Marine Le Pen

Le micro-parti de Marine Le Pen, Jeanne, a été visé par plusieurs enquêtes judiciaires, qui l'ont mené au tribunal en novembre 2019, dans le cadre de l'affaire des financements de campagnes de l'ex-Front national. Depuis sa création en 2010, il a encaissé des millions d'euros. Nos enquêtes et nos révélations sur cette affaire.

Procès du RN: les avocats plaident la persécution

Par et
Le trésorier du Rassemblement national Wallerand de Saint-Just et Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel de Paris. © Mediapart/KL Le trésorier du Rassemblement national Wallerand de Saint-Just et Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel de Paris. © Mediapart/KL

Le procès des financements des campagnes du Rassemblement national s'est achevé par les plaidoiries de la défense, jeudi et vendredi. Les avocats ont vivement dénoncé la demande de 11,6 millions d’euros de dommages et intérêts formulée par la partie civile et plaidé la relaxe. Le jugement a été mis en délibéré au 24 avril.

Les angles morts du procès du Rassemblement national

Par
 © Reuters © Reuters

Des années d’enquête judiciaire, un mois de procès : Mediapart dresse le bilan de l’affaire des financements de campagne du Rassemblement national, ses angles morts et les questions restant en suspens.

Procès du RN: prison ferme requise contre les inventeurs du «kit» de campagne

Par
Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel de Paris, jeudi après-midi. © KL Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel de Paris, jeudi après-midi. © KL

Le parquet a réclamé mercredi des peines d’emprisonnement : quatre ans, dont deux ans ferme, contre Frédéric Chatillon, et dix mois avec sursis contre le trésorier du RN Wallerand de Saint-Just, élu RN en Île-de-France.

Financement du RN: les secrets de la pompe à finances dévoilés

Par
Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel de Paris, jeudi après-midi. © KL Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel de Paris, jeudi après-midi. © KL

Le parquet doit prononcer ses réquisitions, mercredi, au procès du financement des campagnes du Front national aux législatives de 2012. Le tribunal a précisé les mécanismes employés par l’agence Riwal pour détourner les fonds vers Hong Kong puis Singapour, via de faux documents établis par la société Unanime qu’elle contrôlait.

Au procès du RN, le prestataire se noie dans ses frais

Par
Frédéric Chatillon en 2016, interviewé à son domicile par LCI. Frédéric Chatillon en 2016, interviewé à son domicile par LCI.

Le patron de l’agence Riwal, Frédéric Chatillon, a été entendu jeudi par le tribunal correctionnel dans l’affaire du financement des campagnes des législatives de 2012. L’argent du matériel électoral a boosté ses dépenses personnelles et son utilisation de la carte American Express de l’entreprise.

Financement du RN: l’état-major se «met de profil»

Par
Wallerand de Saint-Just, le trésorier du RN au tribunal correctionnel, vendredi. © Mediapart/KL Wallerand de Saint-Just, le trésorier du RN au tribunal correctionnel, vendredi. © Mediapart/KL

Les élus David Rachline et Nicolas Bay ont été interrogés comme témoins, vendredi 15 novembre, sur leurs rémunérations de 2012 versées par la société de Frédéric Chatillon, prestataire des campagnes frontistes, plutôt que par le FN lui-même. Le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, renvoyé devant le tribunal pour « recel d'abus de biens sociaux », prétend qu'il n'en savait rien.

Financement du RN: la «GUD connection» face au tribunal

Par
Axel Loustau (à gauche) au tribunal correctionnel de Paris. © Mediapart / K.L. Axel Loustau (à gauche) au tribunal correctionnel de Paris. © Mediapart / K.L.

Entendus jeudi, lors du procès du financement des campagnes du Rassemblement national, les hommes de l’ombre de Marine Le Pen, issus pour la plupart du GUD, ont dû répondre de leurs doubles casquettes et d’un certain mélange des genres. En arrière-plan, trente ans d’amitié, de militantisme et de business.

Financement du RN: «C’est la poule aux œufs d’or»

Par
Le trésorier du Rassemblement national Wallerand de Saint-Just et Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel. © KL Le trésorier du Rassemblement national Wallerand de Saint-Just et Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel. © KL

Entendu mercredi, le président de la Commission nationale des comptes de campagne a fait le récit des anomalies découvertes côté FN lors des législatives de 2012. Et décrit ses moyens d’enquête limités.

Au procès du RN, les prévenus choisissent de «faire front»

Par
Frédéric Chatillon, le patron de l'agence Riwal, au procès du financement du Front national, jeudi. © KL Frédéric Chatillon, le patron de l'agence Riwal, au procès du financement du Front national, jeudi. © KL

Au deuxième jour du procès du Rassemblement national, des dirigeants ont justifié la création du microparti Jeanne et salué les « merveilleuses » prestations de l’agence Riwal, deux structures mobilisées pour les élections législatives de 2012 et soupçonnées d’escroqueries au préjudice de l’État.

Procès du Rassemblement national: le factotum sonne toujours trois fois

Par
Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel de Paris, jeudi après-midi. © KL Frédéric Chatillon au tribunal correctionnel de Paris, jeudi après-midi. © KL

Interrogé vendredi dans l’affaire du financement de la campagne des législatives de 2012, Frédéric Chatillon se voit reprocher d’avoir été au cœur des détournements, cumulant la fonction de fournisseur du « kit » de campagne avec celle de « gérant de fait » du micro-parti qui les achetait, et des missions de conseil de la direction du parti.

Financement de campagnes: le Rassemblement national devant la justice

Par
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. © Reuters Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. © Reuters

Pour la première fois, le Rassemblement national (RN, ex-FN) va répondre devant la justice du financement de ses campagnes électorales entre 2012 et 2015. Dix personnes physiques et morales sont mises en examen, dont le RN lui-même, deux de ses dirigeants, et plusieurs proches de Marine Le Pen. Le procès s’ouvre ce mercredi 6 novembre.

Financement des campagnes RN: le parquet demande un procès

Par
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. © Reuters Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. © Reuters

Deux ans après l’ouverture d’une information judiciaire sur le financement des campagnes du Rassemblement national en 2014 et 2015, le parquet de Paris a requis le renvoi devant le tribunal correctionnel de deux proches de Marine Le Pen – Frédéric Chatillon et Jean-François Jalkh –, et de son microparti, Jeanne.

La justice enquête sur la maison du trésorier de Marine Le Pen

Par
Axel Loustau, trésorier du microparti de Marine Le Pen © Compte Facebook d'Axel Loustau. Axel Loustau, trésorier du microparti de Marine Le Pen © Compte Facebook d'Axel Loustau.

La justice s’interroge sur le financement de la maison d’Axel Loustau, acquise à l’automne 2015 pour plus d’1,5 million d’euros. Les enquêteurs soupçonnent un enrichissement personnel de l’élu frontiste, par le biais de sociétés prestataires de la campagne des régionales.

«Marine est au courant de tout...»: un livre d'enquête accable la candidate FN

Par
loustau-chatillon2

L’ouvrage Marine est au courant de tout… (Flammarion) documente pour la première fois l’implication personnelle de Marine Le Pen dans les financements litigieux du FN, dont elle a confié les clefs à un réseau d’hommes d’affaires qui n’ont rien renié de leurs anciennes sympathies pronazies.

Philippe Péninque, l’éminence grise de Marine Le Pen

Par et Mathias Destal
Philippe Péninque lors du discours de Marine Le Pen, le 1er-Mai 2013, à Paris. © Mediapart Philippe Péninque lors du discours de Marine Le Pen, le 1er-Mai 2013, à Paris. © Mediapart

Cet ex-chef du GUD, qui fut à la création du mouvement d'Alain Soral, serait omniprésent en coulisses. Ancien avocat fiscaliste – il a notamment ouvert le compte en Suisse de Jérôme Cahuzac –, Philippe Péninque œuvre depuis près de 15 ans au service de la candidate du FN. Toujours dans l’ombre.

La «GUD connection», l’équipe bis de Marine Le Pen

Par et Mathias Destal
loustau-chatillon2

Mediapart publie un chapitre de Marine est au courant de tout…, le livre enquête de Marine Turchi et Mathias Destal, consacré aux dérives et à l’ascension du premier cercle de Marine Le Pen. Composé d’anciens activistes du GUD, il tire aujourd’hui toutes les ficelles financières du Front national. 

FN: Frédéric Chatillon mis en examen

Par
Frédéric Chatillon. © Compte Twitter de F. Chatillon Frédéric Chatillon. © Compte Twitter de F. Chatillon

Au cœur du dispositif de communication du FN avec ses sociétés, Frédéric Chatillon a été mis en examen le 15 février, dans le cadre d’une enquête ouverte fin octobre par le parquet de Paris pour « escroqueries » et « abus de biens sociaux » lors des élections de 2014 (municipales, européennes et sénatoriales) et de 2015 (départementales).

Le micro-parti de Marine Le Pen visé par une nouvelle enquête judiciaire

Par
 © Reuters © Reuters

Tracfin a transmis à la justice un signalement sur des flux de plusieurs millions d’euros jugés suspects, sur les comptes du micro-parti de Marine Le Pen, Jeanne, et son prestataire, Riwal. Le parquet de Paris a ouvert le 26 octobre une information judiciaire pour «escroqueries» et «abus de biens sociaux».

Financement de campagnes: le FN renvoyé en correctionnelle

Par

D’après nos informations, le FN est renvoyé en correctionnelle dans l’affaire du financement de ses campagnes législatives de 2012. Dans leur ordonnance de renvoi, datée du 5 octobre, les juges d’instruction suivent l’essentiel des réquisitions du parquet. Dix personnes physiques et morales sont concernées, dont deux dirigeants du parti.

Financement de campagnes: le parquet veut un procès pour le FN

Par

Le parquet de Paris a demandé le renvoi en procès de dix personnes physiques et morales dans l'affaire du financement des campagnes 2012 du FN. Parmi elles, le parti lui-même, son trésorier et un vice-président, mais aussi le micro-parti de Marine Le Pen et plusieurs de ses proches, anciens du GUD.

Le Pen: les dessous financiers du clash père-fille

Par et
Le Pen père en invité surprise du meeting FN du 1er mai. © Reuters Le Pen père en invité surprise du meeting FN du 1er mai. © Reuters

La mise au ban du fondateur du Front national va poser trois problèmes financiers à Marine Le Pen : les enquêtes sur la fortune cachée de son père, le partage de la propriété de Montretout, et l’argent perdu des micro-partis Cotelec et Promelec.

Financement du FN: le micro-parti de Marine Le Pen mis en examen

Par et

L'association Jeanne, pièce maîtresse du financement de l'activité politique de Marine Le Pen, est mise en examen en tant que personne morale pour « escroqueries ».

FN: Frédéric Chatillon mis en examen pour financement illégal de parti politique

Par et
Frédéric Chatillon accompagnant Marine Le Pen lors de son voyage en Italie, le 22 octobre 2011 © Capture d'écran d'un documentaire de Canal Plus. Frédéric Chatillon accompagnant Marine Le Pen lors de son voyage en Italie, le 22 octobre 2011 © Capture d'écran d'un documentaire de Canal Plus.

L'enquête sur les financements de campagne du Front national avance. La mise en examen de Frédéric Chatillon, prestataire principal du FN, succède à celle d'Olivier Duguet, trésorier du micro-parti de Marine Le Pen.

Le micro-parti de Marine Le Pen est visé par une information judiciaire

Par et

Elle est ouverte pour « escroquerie en bande organisée », « faux et usage de faux ». Au cœur des investigations : des prestations et des prêts fournis à des tarifs élevés aux candidats investis par le FN.

L'escroquerie à Pôle emploi du trésorier du micro-parti de Marine Le Pen

Par

Trésorier de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, jusqu’en mars 2012, Olivier Duguet a été condamné en juin 2012 à six mois de prison avec sursis dans une affaire d'escroquerie au préjudice de Pôle emploi dont le montant s'élève à plus de 100 000 euros.

Financement du FN: un vice-président du parti mis en examen

Par et

Jean-François Jalkh a été mis en examen le 19 mai en tant que secrétaire général de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen. Il s'agit de la huitième mise en examen dans cette enquête sur le financement des campagnes du parti.

Le trésorier du microparti de Marine Le Pen a été mis en examen

Par et

Selon nos informations, l'homme d'affaires Axel Loustau, trésorier de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, a été mis en examen le 17 mars pour « escroqueries » dans le cadre de l'enquête sur le financement des élections législatives de 2012.

Le commissaire aux comptes du FN mis en examen

Par et

Nicolas Crochet, le commissaire aux comptes du FN et du micro-parti de Marine Le Pen, a été mis en examen le 10 avril pour complicité d'escroquerie, blanchiment d'abus de biens sociaux, financement illégal de parti politique et recel d'abus de confiance.

Micro-parti de Le Pen : l’enquête élargie au financement de la présidentielle 2012

Par et
Marine Le Pen en 2011 © Reuters Marine Le Pen en 2011 © Reuters

Outre les cantonales de 2011 et les législatives de 2012, l’information judiciaire qui vise le micro-parti de Marine Le Pen a été élargie à la campagne présidentielle de la présidente du FN. L'enquête porte sur le système de prêts accordés aux candidats FN et de vente de kits de campagne. D’après nos informations, des conventions de prêt pourraient avoir été falsifiées ou antidatées.

Micro-parti de Le Pen : l’enquête est élargie au «blanchiment en bande organisée»

Par et

Les enquêteurs décortiquent le système de prêts accordés aux candidats FN et de vente de kits de campagne. D’après nos informations, ils soupçonnent que des conventions de prêts aient été falsifiées ou antidatées.

La justice enquête sur le micro-parti de Marine Le Pen

Par
Marine Le Pen. © (Reuters) Marine Le Pen. © (Reuters)

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur le fonctionnement de "Jeanne", le micro-parti au service de Marine Le Pen, qui affichait 9,5 millions d'euros de recettes en 2012. La justice a été saisie par la Commission des comptes de campagne et des financements politiques.

Le micro-parti de Marine Le Pen: des euros par millions

Par et
capture-d-e-cran-2019-11-08-a-10-16-49

Jeanne, le micro-parti de la patronne du FN lancé fin 2010, a encaissé plus de 9 millions d'euros en 2012, selon les informations de Mediapart. Quasiment dépourvu d'adhérents, ce parti de poche fait travailler la société d'un conseiller officieux de Marine Le Pen, l'ancien responsable du Gud, Frédéric Chatillon.

La «GUD connection» tient les finances de Marine Le Pen

Par et

Marine Le Pen a confié à la galaxie des anciens du GUD, groupuscule étudiant d'extrême droite radicale, de nombreux postes financiers, leur conférant la haute main sur la trésorerie du parti. Au centre de cette nébuleuse : Frédéric Chatillon, dont la société a perçu 1,6 million d'euros pendant la campagne présidentielle, d'après des documents consultés par Mediapart.

Les affaires financières du Rassemblement national

Par

Patrimoine des Le Pen, financement des campagnes électorales de 2012, affaire des assistants au parlement européen: le Rassemblement national ou ses dirigeants sont visés par plusieurs enquêtes judiciaires, ouvertes ces deux dernières années. Nos révélations et enquêtes sur ces affaires.

Tous les articles