Analyses

  • Les tribulations de l'Américain Hank Paulson en Chine

    Par
    Au moment où on reparle, pour s'en inquiéter, d'une dévaluation du yuan, le secrétaire au Trésor des Etats-Unis, Henry Paulson, est en Chine pour une ultime visite officielle. L'ancien patron de Goldman Sachs, qui a fait de la relation Etats-Unis-Chine sa "chose", a laissé entendre que les affaires avec Pékin pourraient reprendre après son retour dans le secteur privé, début 2009. Intéressant.
  • L'Europe se relance en ordre très dispersé

    Par
    L'Italie offre des chèques-cadeaux pour aider les plus pauvres de ses citoyens à payer leurs factures. La France privilégie l'investissement des entreprises. L'Allemagne ne veut pas trop dépenser. Le Royaume-Uni flambe et tourne le dos à l'anti-interventionnisme. Depuis plusieurs semaines, les pays européens agissent en ordre dispersé pour tenter de lutter contre la crise. Revue de détail, carte à l'appui.
  • Plan de relance: petit précis pour ne pas être dupe de Sarkozy

    Par

    Nicolas Sarkozy doit annoncer son plan de relance, jeudi 4 décembre, à Douai (Nord). Prime à la casse pour doper le marché automobile, prime exceptionnelle pour les travailleurs pauvres, dispositions pour soutenir l'immobilier, cascade de mesures passagères pour venir en aide à la trésorerie des entreprises: les indiscrétions se multiplient sur le dispositif anti-crise. Mais derrière le plan de relance n'y a-t-il pas aussi, sinon d'abord, un savant plan de communication? Pour déjouer ce piège, Mediapart fait le bilan des promesses non tenues, des annonces faites à contretemps ou des erreurs dans le pilotage de la politique économique. Petit précis pour ne pas écouter idiot le discours présidentiel. Lire aussi:

  • Obama n'est plus Obambi

    Par

    La composition de son équipe de politique étrangère et de sécurité montre que le nouveau président des Etats-Unis, Barack Obama, privilégie l'expérience et la continuité sur le changement. En nommant Hillary Clinton, Robert Gates et James Jones, il prend le risque de décevoir ses fidèles qui espéraient du sang neuf et une politique plus à gauche.

  • Un droit au logement et beaucoup de questions

    Par

    Le droit au logement opposable entre en vigueur lundi 1er décembre. Il met l'Etat devant ses responsabilités, mais à défaut d'un nombre de logements suffisants, nul ne sait comment il pourra être appliqué. L'examen des premiers dossiers, très secret, a révélé des pratiques contradictoires selon les territoires. Le risque étant que chaque commission ait une interprétation restrictive de ce droit afin de gérer au mieux la pénurie.

  • Organisation territoriale: les fuites en avant de Nicolas Sarkozy

    Par
    Devant le congrès de l'Association des maires de France, Nicolas Sarkozy a promis pour 2009 une réforme de l'organisation territoriale ainsi qu'une refonte de la taxe professionnelle, l'impôt qui vient abonder les caisses des collectivités locales. Sans dire de quoi il s'agira. En pleine crise économique, l'annonce ne manque pas d'inquiéter. Elle illustre l'incapacité du gouvernement à coordonner pouvoir central et vie locale.
  • La révolte de l'Insee contraint l'Elysée à une reculade

    Par

    Face à une mobilisation sans précédent des agents et des administrateurs de l'Insee – plus forte même qu'en 1968 –, le gouvernement devrait amender son projet de démantèlement et de remise au pas de l'institut. Selon les informations recueillies par Mediapart, le rapport présenté mardi prochain par le directeur général de l'Insee prévoit quelque 500 transferts d'emplois à Metz, échelonnés sur plusieurs années, au lieu des 1.000 initialement prévus. Mais le vent de colère qui souffle à l'Insee est si fort que l'issue du conflit est encore imprévisible. Lire aussi les points de vue de notre édition participative:

  • Clearstream: les élucubrations d'Imad Lahoud

    Par et
    Selon les informations recueillies par Mediapart, la justice n'entend pas donner suite aux dernières «révélations» d'Imad Lahoud, accusé d'avoir falsifié les listings des comptes bancaires Clearstream. L'informaticien vient de raconter au Point qu'il y avait ajouté le nom de Nicolas Sarkozy à la demande de l'ex-patron des RG, Yves Bertrand. A force de mensonges, depuis 2003 et le début de l'affaire, Imad Lahoud a perdu toute crédibilité.
  • Hillary Clinton : Yes she can!

    Par
    La nomination quasi certaine de l'ancienne rivale démocrate de Barack Obama au poste de secrétaire d'État (ministre des affaires étrangères) fait couler beaucoup d'encre aux Etats-Unis. Car l'arrivée d'Hillary s'ajoute à une longue liste d'anciens de l'administration de Bill Clinton qui reprennent du service. En effectuant ce choix, le nouveau président démontre qu'il est un politique bien plus réaliste que ne le pensaient ses supporteurs. Explications en six points.
  • Liquidation d'Amora-Maille: le faux alibi de la crise

    Par
    Même la moutarde et les cornichons semblent frappés par la crise.Vendredi, le groupe Unilever a annoncé la fermeture de trois usines et la suppression de 265 emplois dans sa filiale Amora-Maille. Mais la société dijonnaise est-elle vraiment victime de la crise ou des errements stratégiques de sa maison-mère? Analyse.