Partis pris

  • Samu social: 15 ans et quinze critiques pour le 115

    Par
    Le 23 novembre 1993, naissait le Samu social. L'«urgence sociale» était ainsi créée par analogie avec l'urgence médicale. «Aller vers ceux qui ne demandent plus rien»: l'objectif était louable et l'est toujours. Pourtant 15 ans plus tard, le dispositif a largement montré ses limites, bien que son président fondateur, Xavier Emmanuelli, refuse de les voir ou de les admettre. Mais d'autres, acteurs de terrains, sans-abri ou chercheurs, parlent et demandent des changements. D'urgence.
  • Déflation: attention au contresens

    Par
    Des baisses soudaines de l'indice des prix à la consommation, aux Etats-Unis et en Europe, conduisent des experts à évoquer le "spectre de la déflation" en invoquant le précédent japonais. C'est aller bien vite en besogne, certains d'entre étant coutumiers du fait. Attention au contresens.
  • «Carnets noirs» d'Yves Bertrand, le grand bal des hypocrites

    Par et
    La publication des calepins sur lesquels l'ancien patron des renseignements généraux, Yves Bertrand, notait rumeurs et ragots portant sur la probité ou la vie intime de diverses personnalités suscite depuis plusieurs semaines une vague d'indignation. Cette affaire témoigne surtout, de la part de la presse comme de la classe politique, en premier lieu de Nicolas Sarkozy, d'une incroyable tartufferie et d'une mauvaise foi de première classe. Parti pris.
  • L'Elysée veut démembrer et remettre au pas l'Insee

    Par

    Sous le prétexte d'un projet d'aménagement du territoire, Nicolas Sarkozy veut démembrer l'Insee, dont il n'a jamais apprécié l'indépendance. Après avoir évincé son directeur général, plutôt de gauche, le chef de l'Etat est en conflit avec son successeur, plutôt de droite, qui, fin août, a menacé de démissionner. Ce dernier doit transmettre ses propositions au gouvernement le 30 novembre.

  • Du collapsus politique

    Par
    Le 20 novembre devait être une date encourageante: c'est le jour anniversaire de la mort du général Franco, en 1975. Mais ce 20 novembre 2008 ressemblait à une scène où s'exhibait, en France, un effondrement politique à tous les étages: l'affaissement socialiste accompagnant l'abaissement présidentiel. Petite revue d'un phénomène qui n'a pas échappé aux regards hors des frontières...
  • La Caisse des dépôts menacée de démembrement

    Par
    Nicolas Sarkozy devrait dévoiler le 20 novembre son projet de création d'un Fonds stratégique d'intervention. Bien accueillie à l'origine, l'idée consiste à créer une sorte de fonds souverain à la française, pour mieux protéger les groupes des turbulences du capitalisme financier. Mais, dans la pratique, une tout autre réforme se dessine: l'Elysée envisage, sans passer par la loi, d'œuvrer à un quasi-démembrement de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) pour créer un fonds à la disposition de l'exécutif. Paradoxe: la CDC a précisément été créée en 1816 pour éviter ce type de dérives napoléoniennes dans la gestion des fonds publics. Parti pris.
  • Diffamation sur Internet: l'édito vidéo de Mediapart

    Par
    Diffamation sur le Net: l'absurdité de la proposition de loi © Mediapart

    Une proposition de loi projette de liquider la loi de 1881 sur la presse, en allongeant le délai de diffamation sur Internet. Pire encore: les sénateurs ont fait le distinguo entre les sites issus de médias traditionnels «régulièrement déclarés ou autorisés», et les autres.

  • Ce que nous dit le nouveau mythe américain

    Par
    Parti pris. C'est une immense victoire qui transforme l'Amérique et qui pourrait changer le monde. Beaucoup en rêvent en tous les cas, Barack Obama ayant réanimé un mythe détruit par Bush. Les déceptions seront au rendez-vous, tant le candidat a multiplié les prudences et les silences. Mais l'essentiel est sans doute ailleurs, dans une capacité surprenante à réinventer la politique.
  • Yma Sumac, déesse inca, immortelle diva

    Par

    L'inclassable soprano péruvienne, Yma Sumac, est morte à Los Angeles, le 1er novembre. Indémodable, tenant de la cantatrice et de la pop star, elle avait 86 ans.

  • Obama oui, Obamania non: l'édito vidéo de Mediapart

    Par

    Au-delà du symbole formidable que représenterait l'élection du premier homme noir à la Maison Blanche, une victoire du candidat démocrate n'augurera pas forcément d'un bouleversement complet de la politique économique et étrangère des Etats-Unis. Lire aussi l'enquête de Marine Turchi: L'OPA de Sarkozy et de l'UMP sur Barack Obama et notre dossier spécial Amérique.