«L’élan créateur» de la philosophe centenaire Simone Debout a pris fin

Par
capture-d-e-cran-2019-12-19-a-14-35-54

« La sexualité, c’est un humus sur lequel poussent toutes les grandes idées. » Tel était le credo de la philosophe Simone Debout, résistante et spécialiste de Charles Fourier dont elle avait décapé la modernité radicale. Elle est morte à 101 ans.

Le Brexit, fils de l’empire

Par

La relation entre la Grande-Bretagne et l’Europe ne se comprend pas sans saisir la prégnance de l’imaginaire impérial pour les Anglais. C’est ce que montre l’historien Robert Gildea.

Le procès fait au béton armé

Par
 © L’Échappée / Textuel © L’Échappée / Textuel

Deux ans après l’effondrement du pont de Gênes, le philosophe marxiste Anselm Jappe livre un réquisitoire contre le béton armé, matériau nocif qui concrétise à ses yeux l’abstraction du capitalisme.

Le spleen et le kif

Par Jean-Loup Samaan (En attendant Nadeau)

Un jour idéal pour mourir est le deuxième roman traduit en français de l’Algérien Samir Kacimi, après L’Amour au tournant. Ce court récit suit les derniers instants d’Halim Bensadek, un journaliste qui s’apprête à se suicider en sautant du haut d’un immeuble de la banlieue d’Alger. Défile alors, non sans sarcasme et humour, le chaos de la vie.

Olivier Abel: «L’émancipation s’est retournée en solitudes»

Par
img-8114

Professeur de philosophie éthique à la Faculté protestante de Paris de 1984 à 2014, Olivier Abel livre à Mediapart sa vision des temps confinés qui nous mettent à l’épreuve d’une autre durée, tout en testant notre aptitude à la solidarité.

Lamia Ziadé et Bachar Mar-Khalifé: «L’exil a toujours été une réalité du Liban»

Par
Dessin tiré de "Ô nuit, ô mes yeux", de Lamia Ziadé, détourné en 2019 avec le mot "thawra", révolution, dans les rues de Beyrouth. © Lamia Ziadé Dessin tiré de "Ô nuit, ô mes yeux", de Lamia Ziadé, détourné en 2019 avec le mot "thawra", révolution, dans les rues de Beyrouth. © Lamia Ziadé

Quatre mois après l’explosion qui a dévasté Beyrouth, deux artistes libanais exilés en France, la plasticienne et illustratrice Lamia Ziadé et le musicien Bachar Mar-Khalifé, racontent en dessins et en musique leur pays exsangue.

Le parti pris des objets

Par
9782213716787-001-t

Alors que les magasins rouvrent mais que le confinement demeure, Le Magasin du monde, des historiens Pierre Singaravélou et Sylvain Venayre, propose de voyager dans l’histoire et autour de la planète à travers des itinéraires d’objets qui, à la fois, racontent et façonnent la mondialisation.

En convoquant le Bauhaus, la Commission européenne suscite une polémique

Par
Les ateliers de l'école du Bauhaus à Dessau. © DR Les ateliers de l'école du Bauhaus à Dessau. © DR

La présidente de la Commission s’en remet à l’esprit du Bauhaus, cette école d’avant-garde allemande, pour façonner des réponses techniques face au changement climatique. Mais un collectif d’artistes lui reproche « un accent très occidental et eurocentrique ».

Pierre Beuchot (1938-2020): la mémoire et la guerre

Par
cpa86006489

Le cinéaste Pierre Beuchot est mort à 82 ans le 27 novembre. Épris de l’œuvre de Pierre Jean Jouve, passionné par l’art, il laisse deux films prodigieux consacrés à la Seconde Guerre mondiale : Le Temps détruit et Hôtel du Parc. Hommage étayé à un être mystérieux sans se montrer opaque, nostalgique et pourtant gorgé de vie : avec Claude Guisard, ancien de l’Ina, Jérôme Prieur, écrivain et cinéaste, ainsi que Pascale Froment, écrivaine et journaliste.

L’hétérosexualité est dangereuse

Par Paul B. Preciado
preciado-logo

L’étude des féminicides révèle que les femmes sont l’objet de violence parce qu’elles sont culturellement placées dans une position politique subalterne vis-à-vis de l’homme hétéro-patriarcal. Mais aussi que les meurtres dans la sphère domestique ont lieu dans le cadre des relations hétérosexuelles. Pour rendre possible l’émancipation des femmes et des hommes, il faut se libérer de l’hétérosexualité.