«Master of None»: pour un Internet minoritaire

Par
vlcsnap-2017-08-04-18h45m10s348

Créée par Aziz Ansari et Alan Yang, l'excellente série Netflix Master of None parle d'Internet et des minorités. Du premier comme des secondes, ou des secondes comme du premier ?

Parlez-vous le français de l’Onu?

Par Santiago Artozqui (En attendant Nadeau)
onu

Les institutions internationales ont intégré depuis longtemps dans leur fonctionnement la multiplicité des langues et, donc, la traduction. Néanmoins, comme chaque fois que l’on traduit, la visée est essentielle : pour quoi et pour qui traduit-on ? Y répondre permet de comprendre pourquoi le français y semble amidonné et raide comme une chemise de notable.

Octobre 17. David Zaslavski, le zélé «travailleur de la libre presse soviétique»

Par Cécile Vaissié
David Zaslavski. David Zaslavski.

Né en 1880, David Zaslavski s'engage très jeune dans le Bund, qui entend défendre le prolétariat juif. Durant des années, il dénonce les bolcheviks, présente Lénine comme un espion allemand. Jusqu'à se rallier corps et âme au régime, puis au stalinisme. Journaliste durant trente-sept ans à la Pravda, il devient le plus zélé des plumitifs du régime, ses articles donnant le signal des limogeages et arrestations.

Au détour des livres (10). Les «Mille et Une Nuits» d'un philosophe malade

Par
imageruwen

Dans un essai érudit, vif et par endroits très personnel, Ruwen Ogien met en pièces le dolorisme, cette théorie qui voudrait que « ce qui ne tue pas rend plus fort ». Car non seulement cette assertion est fausse, mais surtout elle risque de « conduire les plus faibles, les plus gravement malades ou handicapés au fatalisme, à accepter le sort cruel qui leur est fait, comme si c’était le mieux qu’ils pouvaient espérer ».

Être ou ne pas être sur Facebook

Par
 © Reuters © Reuters

Facebook est un continent sans dehors. La frontière entre ceux qui y sont et ceux qui n'y sont pas est aussi solide que le mieux bâti des murs. Première d'une série de cinq chroniques consacrées aux réseaux sociaux et à Internet, à la façon dont y circulent les discours et les images, à la manière dont ils modifient les prises de parole…

Octobre 17. Asja Lācis, le théâtre ou l’avenir de la révolution

Par Nicolas Auzanneau
Asja Lācis. Asja Lācis.

Suivre les traces d'Asja Lācis, c'est d'abord évoquer la Lettonie, un temps au centre de la dynamique révolutionnaire. C'est à Riga qu'Asja manie le russe, l’allemand et le letton, rencontre la littérature et surtout le théâtre. Révolutionnaire à Pétersbourg, à Moscou, à Berlin, elle n'aura de cesse de penser et de faire vivre un « Octobre théâtral », croisant et/ou aimant Bertolt Brecht, Walter Benjamin, Bernhard Reich.

Les impasses du développement personnel

Par Nicolas Marquis
couv-crieur-7

Le développement personnel et ses nombreux best-sellers sont souvent considérés comme un symptôme de l’ère néolibérale. En réalité, ce phénomène remonte aux racines de l’individualisme, quand, à l’orée de l’époque moderne aux États-Unis, la mythologie du Far-West a rencontré la doctrine protestante de la réussite individuelle comme signe annonciateur du salut de l’âme. Une enquête parue dans le dernier numéro de la Revue du Crieur disponible en librairies et Relay.

Henri Calet, un écrivain né dans l'anarchie

Henri Calet avec ses parents, dans les années 1930 © Bibliothèque littéraire Jacques Doucet Henri Calet avec ses parents, dans les années 1930 © Bibliothèque littéraire Jacques Doucet

Pour Francis Ponge, il était le Buster Keaton de la littérature ; Albert Camus saluait « ses livres émouvants ». Henri Calet (1904-1956), né d'un couple d'anarchistes de la Belle Époque, fut un remarquable chroniqueur des années 1950. Première partie d'une promenade en trois étapes dans cette œuvre quelque peu oubliée.

Au détour des livres (9). Ode nostalgique à un Iran perdu

Par

Ma part d’elle est le deuxième roman de Javad Djavahery. Il y dépeint de jeunes Iraniens vivant leurs premiers émois estivaux au cœur des années 1970, avant que leur destin ne soit bouleversé à la suite de la révolution islamique.

Le carbone 14 a pris un coup de vieux

Par

Depuis l'invention de la première méthode de datation radiométrique, la panoplie des géochronologistes s'est beaucoup enrichie. Alors que le carbone 14 ne permet guère de remonter au-delà de 70 000 ans, certaines techniques permettent aujourd'hui de dater des roches vieilles de plusieurs milliards d'années.