«Morts par la France», récit du massacre de Thiaroye en bande dessinée

Par
 © Les Arènes © Les Arènes

Dans la bande dessinée Morts par la France, Pat Perna et Nicolas Otero, tandem journaliste-dessinateur, retracent l’enquête de l’historienne Armelle Mabon sur le massacre de Thiaroye, au cours duquel des centaines de tirailleurs africains ont été fusillés par l’armée française le 1er décembre 1944. Indispensable.

«Double Fond», ou la liberté célébrée contre les vols de la mort

Par

Avec son dernier roman, Elsa Osorio embarque le lecteur dans une enquête haletante, qui ravive la mémoire tragique de la dictature militaire en Argentine.

Peut-on être marxiste et écolo?

Par
penser-avec-marx-aujourd-hui-01-illustr3

La controverse est toujours vive sur ce que Marx et les marxistes peuvent apporter à l’écologie politique. Razmig Keucheyan et Fabrice Flipo en débattent en vidéo pour Mediapart.

«“Bella Ciao” reste le seul symbole de l’antifascisme connu de tous les Italiens»

En conclusion de notre série sur la chanson Bella Ciao, Mediapart s’est entretenu avec Santo Peli, professeur à l’université de Padoue et spécialiste de l’histoire de la Résistance italienne, notamment sur l’héritage embarrassant de la période fasciste (1922-1945) aujourd’hui.

«Je veux ce gâteau!», un livre pour succomber à la tentation

Par Laura Seigneur
jeveuxcegateaux6

Comment apprendre aux enfants à désobéir ? Je veux ce gâteau !, publié en mars 2018 par Little Urban, apporte une réponse pleine d’humour à cette grave question. Un album aux illustrations éclatantes, qui rappelle que les cas de conscience surviennent dès l’enfance.

Le fascisme italien a bien été totalitaire

Par
entretien-46-illustr

Marie-Anne Matard-Bonucci revient sur la banalisation choquante dont a fait l’objet le régime fasciste italien ces jours-ci à Rome. À travers plusieurs exemples (l’usage de la violence, la transformation de la langue), elle insiste sur sa dimension totalitaire.

Le féminisme matérialiste, avec et contre Marx

Par
qf

En s’inspirant de Marx mais en prenant des libertés avec son appareil théorique, des féministes ont mis en évidence un rapport social de sexe, irréductible à la domination du capital. Séparant et hiérarchisant hommes et femmes, il n’est cependant pas figé et fonctionne toujours en « imbrication » avec d’autres rapports sociaux. Troisième volet de notre série d’été sur Marx.

Natalia Ginzburg, grande écrivaine de «petites vertus»

Par Claude Grimal (En attendant Nadeau)
Natalia Ginzburg. © DR Natalia Ginzburg. © DR

Peu connue en France en dehors d’un cercle d’inconditionnels, Natalia Ginzburg, romancière italienne, essayiste et auteure d’un poème magnifique (Memoria, sur la mort de son époux Leone Ginzburg, tué par la Gestapo à Rome), possède une voix d’une clarté exceptionnelle. Peut-être la réédition des Petites Vertus permettra-t-elle sa (re)découverte.

Bella Ciao, la mondialisation commerciale d'un antifascisme

Statue à la mémoire des partisans sur une place de Parme. © Hélène Staes Statue à la mémoire des partisans sur une place de Parme. © Hélène Staes

Troisième épisode de notre plongée dans la longue histoire de l'air italien le plus connu au monde, à l'heure où l'extrême droite est de retour au pouvoir à Rome. Où l'on découvre que le thème de Bella Ciao remonte à la Renaissance, et que cette longévité semble gage de postérité en de multiples avatars.

Découvrir la voix de Mario Rigoni Stern, survivant des carnages du XXe siècle

Mario Rigoni Stern. © DR Mario Rigoni Stern. © DR

Un recueil d’entretiens, Le Courage de dire non, donne à entendre la voix singulière de l’écrivain italien Mario Rigoni Stern, survivant des camps de travail nazis, chantre de la montagne et de ses habitants. « Je suis resté pour raconter ce dont j’ai hérité, ce que j’ai écouté et ce que j’ai vu, ce que je vois et ce que j’éprouve », expliquait-il.