Dan Israel

J’ai rejoint le service Economie de Mediapart en novembre 2012, pour m'intéresser aux entreprises au sens large. Après avoir développé une certaine obsession pour l'évasion fiscale, je me consacre désormais au monde du travail et à ses enjeux. Coordinateur du service économie-social.

Contacts

Twitter
@dan_mdpt

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

A Paris, les «fainéants» se manifestent

Notre dossier: Loi travail, saison 2 — Reportage

La première mobilisation sous la présidence Macron contre les ordonnances réformant le code du travail a rassemblé entre 223 000 et 400 000 personnes en France. Une réussite qui n'est que le début d'une série de manifestations.

FO, combien de divisions internes?

Notre dossier: Loi travail, saison 2

Plus de la moitié des organisations composant Force ouvrière appellent à manifester ou soutiennent les mobilisations lancées ce mardi par la CGT, Solidaires et la FSU. En interne, la position très conciliante du secrétaire général Jean-Claude Mailly envers les ordonnances et Emmanuel Macron passe de plus en plus mal.

L’usine GM&S enfin reprise, 156 postes sont supprimés

Travail

Après neuf mois d’incertitude, le tribunal de commerce a donné son feu vert pour la reprise de l’emblématique sous-traitant automobile de La Souterraine. L’usine est sauvée, mais plus de la moitié des emplois seront supprimés. 

La fin pas si simple du RSI

Travail — Analyse

Le gouvernement a annoncé la disparition d'ici à 2020 du régime de protection sociale des travailleurs indépendants, qui fait depuis des années office d'épouvantail. Mais la plupart des mesures annoncées étaient déjà dans les tuyaux, et certains des plus gros points noirs ne seront pas améliorés.

Pascal Lokiec: «Les ordonnances portent quasi exclusivement sur la flexibilité»

Notre dossier: Loi travail, saison 2 — Entretien

Pour le professeur à l'école de droit de la Sorbonne (Paris-I), les ordonnances réformant le code du travail, présentées par le gouvernement le 31 août, restent déséquilibrées en faveur de la flexibilité, oubliant les garde-fous pour sécuriser les salariés et permettre un dialogue social dans la confiance. Une occasion manquée, dit-il.

Des syndicats en ordre dispersé

Notre dossier: Loi travail, saison 2

Les syndicats ne se mobiliseront pas ensemble contre les mesures jugées destructrices pour la protection des salariés. La CGT apparaît isolée.

Loi travail : ce que le gouvernement fait aux salariés

Notre dossier: Loi travail, saison 2 — Analyse

Au nom d’une modernité supposée, le gouvernement a dévoilé, jeudi 31 août, une série de mesures qui rogne les droits des salariés en cas de licenciement, affaiblit les prud’hommes et déprécie la représentation du personnel.

Au détour des livres (7). Aude Picault affronte l’idéal féminin

Au détour des livres 2017 (7/12) — Chronique

Dans Idéal standard, la dessinatrice explore, tout en délicatesse mais sans rien éluder, le quotidien et les frustrations d’une trentenaire citadine à la recherche de l’amour. Un regard tranchant et tendre sur les innombrables injonctions qui pèsent sur la vie d’une femme en âge de faire des enfants.

Des livreurs Deliveroo se battent contre la précarisation de leurs contrats

Uber, Deliveroo : les batailles de l’ubérisation

L’entreprise de livraison de repas va mettre fin à un système de paiement à l’heure, qu’elle réservait à ses coursiers à vélo les plus anciens. À Bordeaux, un mouvement de protestation s’organise contre cette fragilisation de travailleurs déjà vulnérables.

A Amiens, l'espoir d'une reprise pour Whirlpool

Travail

Au cœur de l'été, un entrepreneur local a annoncé qu'il avait trouvé un accord avec Whirlpool pour reprendre l'usine de sèche-linge qui fermera en juin prochain. Les 290 salariés et les centaines d'intérimaires et de sous-traitants concernés n'en savent pas beaucoup plus, mais espèrent.

Face à Macron, les syndicats ont perdu confiance

La nouvelle loi travail au scalpel (5/5)

La méthode du gouvernement, consulter les partenaires sociaux en même temps qu'il élabore la réforme du code du travail, se fissure. Après avoir été plutôt bienveillantes, à l'exception de la CGT, les syndicats font preuve d'amertume, voire de colère, face à la volonté de dérégulation qui s'affirme.

GM&S, pourquoi ça bloque encore

Travail

Les 277 salariés de l’usine de La Souterraine ne savent toujours pas si au moins une partie d’entre eux garderont leur emploi. Le tribunal de commerce a une nouvelle fois reporté sa décision finale, de quelques jours. En position de force, le seul repreneur potentiel se fait désirer.