Retraites : convaincus de frapper fort jeudi, les syndicats moins confiants pour la suite

La première journée de mobilisation contre le projet du gouvernement devrait donner lieu le 19 janvier à des grèves et à des manifestations massives. L’opposition au recul de l’âge de départ et la colère contre l’exécutif sont palpables. Mais le mouvement tiendra-t-il dans la durée ?

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ils savourent leur moment, leur union. Quelques heures avant les manifestations du 19 janvier qui lanceront le mouvement de contestation de la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron, les syndicats savent qu’ils sont en position de force, au moins pour une journée. Pour la première fois depuis la réforme des retraites de 2010 (qui avait fait reculer l’âge légal de départ de 60 à 62 ans), ils parlent tous d’une même voix, appelant au retrait du projet présenté le 10 janvier par Élisabeth Borne.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal