Dossier L’affaire Tapie

Tapie: le jugement du tribunal de commerce de Bobigny renvoyé au 30 janvier 2020

Justice

Alors que Bernard Tapie a été condamné le 3 décembre 2015 à restituer les 404 millions d’euros de l’arbitrage frauduleux, le tribunal de commerce de Bobigny, saisi par le parquet d’une demande de mise en liquidation du groupe, a choisi d’accorder un nouveau délai de grâce à l’ex-homme d’affaires en renvoyant son jugement au 30 janvier 2020.

Bernard Tapie, tel qu’en lui-même

France

Son ancien assistant parlementaire, Marc Fratani, publie un livre, Le Mystificateur, qui présente un portrait ravageur de l’ex-homme d’affaires.

La Provence: Tapie rompt les négociations de vente avec Saadé

Médias

Au printemps dernier, Bernard Tapie souhaitait vendre le quotidien à l’armateur de CMA CGM, Rodolphe Saadé, et Xavier Niel était disposé à lui céder aussi sa participation. Selon nos informations, les négociations ont capoté au début de l’été.

Affaire Tapie: le parquet fait appel

Justice

Le parquet de Paris a décidé d’interjeter appel du jugement prononcé par le tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire Tapie. Il s’en est failli d’un rien qu’il prenne une décision inverse, mais l’intrusion de Nicole Belloubet dans le dossier et le conflit d’intérêts familial du procureur de Paris ont rendu cette reculade impossible.

Affaire Tapie: les magistrats disent leur indignation à la garde des Sceaux

Justice

Dans un courrier que Mediapart révèle, la présidente de l’Union syndicale des magistrats, Céline Parisot, reproche à la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, d’avoir violé la loi en s’immisçant dans la procédure Tapie. Elle estime également que les liens familiaux que le procureur de Paris Rémy Heitz a « avec l’un des prévenus du dossier Tapie donne une image désastreuse quant à son impartialité objective ».

Affaire Tapie: le procureur Rémy Heitz se déporte du dossier

Justice

Le procureur de Paris qui devait décider si le parquet fera appel dans l’affaire Tapie, est lié familialement à l’un des six prévenus relaxés. Il assure à Mediapart qu'il se déporte et ne participera donc pas à la réunion, en début de semaine prochaine, qui prendra la décision.

Eric Woerth visé par la CJR pour son énorme cadeau fiscal à Bernard Tapie

Fiscalité

Selon Le Parisien, la Cour de justice de la République (CJR) a ouvert une enquête judiciaire pour concussion contre Éric Woerth dans le volet fiscal de l’affaire Tapie. Comme l’avaient révélé Mediapart et Libération, l’ancien ministre UMP du budget avait accordé à Tapie un gigantesque cadeau fiscal de 58 millions d’euros, contre l’avis de son administration.

Affaire Tapie: le pouvoir s’immisce dans la procédure judiciaire

Justice

Alors que l’affaire Tapie est à un tournant majeur, la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a violé les obligations de sa charge qui lui font interdiction de se prononcer sur une procédure en cours, et a estimé qu’un appel du parquet n’était « pas forcément logique ». D’autres manœuvres viennent confirmer que le pouvoir cherche à protéger Bernard Tapie.

Le scandale Tapie tourne au fiasco judiciaire

France

Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé la relaxe de Bernard Tapie et des autres prévenus dans la célèbre affaire de l’arbitrage. La décision est polluée par de nombreuses incohérences car la justice pénale estime qu’il n’y a pas eu « fraude », alors que la procédure civile a établi exactement le contraire. De plus, Stéphane Richard n’est pas plus condamné, alors que Christine Lagarde l’a été pour des griefs voisins.

Affaire Tapie: le tribunal de commerce de Bobigny fait à son tour entrave à la justice

Justice

Alors que Bernard Tapie doit restituer depuis fin 2015 le magot de l’arbitrage frauduleux, le tribunal de commerce de Bobigny fait à son tour entrave à la justice en renvoyant au 30 octobre l’examen de la demande de mise en liquidation du groupe. Ce qui offre un nouveau délai de grâce à l’ex-homme d’affaires.

Affaire Tapie: 26 millions d’euros pour les avocats de l’Etat

Justice

Pour mettre fin à des rumeurs colportées par le clan Tapie et reprises par quelques médias pendant le procès, le Consortium de réalisation, qui porte les intérêts de l’État, a publié ses frais d’avocats depuis le début de la procédure.

Procès Tapie: ultimes joutes avant le jugement, le 9 juillet

Justice

Commencé le 11 mars, le procès Tapie s’est achevé jeudi 4 avril, après quatre semaines d’audiences, par une ultime plaidoirie, fougueuse, celle de l’avocat de Bernard Tapie, Me Hervé Temime qui a demandé la relaxe de son client. Le jugement a été mis en délibéré au 9 juillet.

Procès Tapie: le parquet requiert des peines lourdes et sélectives

Justice

Parmi les six prévenus, le parquet a notamment requis lundi cinq ans de prison ferme pour Bernard Tapie et trois ans dont dix-huit mois avec sursis pour Stéphane Richard. Il a aussi admis un semi-échec judiciaire, Claude Guéant et Nicolas Sarkozy étant passés entre les mailles du filet.

Procès Tapie: Christine Lagarde, en toute lâcheté

Justice

Citée comme témoin par Bernard Tapie, Christine Lagarde ne viendra pourtant pas à la barre. Parce que son emploi du temps de patronne du FMI ne le lui permet pas ? C’est inexact, et Mediapart en a trouvé la preuve.

Procès Tapie: le témoignage pathétique de Pierre Mazeaud

Justice

L’ex-président du Conseil constitutionnel est venu à la barre du procès pour livrer un plaidoyer en faveur de Bernard Tapie et de l’arbitre Pierre Estoup. Il a fait mine d’ignorer toutes les preuves de fraudes et d’irrégularités découvertes par la justice.

Des écoutes oubliées ébranlent la défense de Tapie

Justice

Dans une affaire d’extorsion de fonds, Jean-Pierre Bernès, ancien dirigeant de l’Olympique de Marseille, a été mis sur écoute en 2014. Dans des conversations enregistrées, il dit que l’arrêt de la cour d’appel d’Aix-en-Provence du 4 juin 1998, au terme duquel Bernard Tapie échappe miraculeusement à la prison, « a été acheté ». C’est le président de ce tribunal que l’arbitre Pierre Estoup aurait, à l’époque, approché. Il dit que la procédure civile a aussi été corrompue.