Dossier L’affaire Tapie

Tapie veut faire de son procès celui du Crédit Lyonnais

France

Jugé depuis lundi à Paris pour escroquerie et détournement de fonds publics, Bernard Tapie préfère accuser le Crédit Lyonnais de malversations dans la revente d'Adidas plutôt que de reconnaître qu'il a bénéficié d'un traitement de faveur avec son arbitrage truqué de 2008.

Le procès Tapie démarre dans la confusion

France

Après deux jours d’audience, le procès de l’arbitrage truqué rendu en faveur de Bernard Tapie part un peu dans tous les sens. Nanard, lui, retrouve ses sensations d’acteur.

Tapie, un demi-siècle dans la flibuste

France

Chanteur, pilote de course, vendeur, homme d’affaires, politique, patron de presse, Bernard Tapie a vécu toutes ses vies, sans trop de scrupules. Déjà condamné à plusieurs reprises, il affronte, malade, un dernier procès à risques.

La démocratie anémiée au miroir du scandale Tapie

Justice

L’affaire Tapie concentre les dérives de notre démocratie : celles qui pèsent sur la justice, qui polluent le capitalisme parisien, qui entravent les instances de régulation, ou encore qui caporalisent la presse.

Tapie: les enjeux limités d’un procès historique

Justice

Le procès de l’affaire Tapie s’ouvre lundi 11 mars. Six personnalités y seront jugées. Épilogue d’un feuilleton qui dure depuis vingt-cinq ans, il ne permettra sans doute pas de révéler le pacte secret qui liait Nicolas Sarkozy à l’ex-homme d’affaires.

Affaire Tapie: un procès peut en cacher un autre

Justice

Le procès au cours duquel seront jugés les six protagonistes soupçonnés d’avoir participé à l’arbitrage frauduleux de l’affaire Tapie commence le 11 mars. C’est le même jour que le tribunal de commerce a discrètement choisi pour statuer sur une requête du parquet demandant la liquidation du groupe.

La justice belge met le groupe Tapie en liquidation

Justice

Alors que la justice française s’est avérée incapable de demander à Bernard Tapie la restitution de l’argent de l’arbitrage frauduleux, son homologue belge s’est montrée beaucoup plus respectueuse des règles de l’État de droit : selon nos informations, elle a discrètement prononcé le 21 décembre la liquidation du groupe Tapie, ce qui devrait permettre à l’État français de récupérer une partie de son dû.

Le tribunal de commerce protège toujours Bernard Tapie

France

Plus de trois ans et demi après l’annulation de l’arbitrage frauduleux, le tribunal de commerce de Paris continue de faire entrave à la justice et autorise Bernard Tapie à garder son magot. Un jugement important vient encore d’être renvoyé jusqu’au 10 décembre. Le journal La Provence, quant à lui, est en grève.

L’affaire Tapie pourrait ruiner Stéphane Richard

Justice

L’État vient discrètement d’assigner plusieurs personnalités pour qu’elles soient condamnées à rembourser, conjointement avec Bernard Tapie, le magot de l’arbitrage frauduleux. Même si l’Élysée l’a installé pour un troisième mandat aux commandes d’Orange, Stéphane Richard, qui a fait fortune au début des années 2000, est le premier visé par cette procédure.

Tapie: le grave faux pas du président du tribunal de commerce

Justice

Depuis 2015, le tribunal de commerce de Paris fait obstacle aux décisions de justice condamnant Bernard Tapie à rendre le magot de l’arbitrage. Un avocat de l’État s’en est offusqué, estimant qu’il y avait dans cette juridiction « quelque chose de pourri », ce qui alimente une vive polémique avec, à la clef, une sortie de route du président de cette juridiction.

Tapie: la cour d’appel rejette le plan de sauvegarde

Justice

La cour d’appel de Paris a rendu un arrêt au terme duquel le plan de sauvegarde du groupe Tapie est rejeté, mais la conversion en liquidation demandée par le parquet n’est pas plus acceptée. L’affaire va donc revenir devant le tribunal de commerce.

La plainte à double détente de Bernard Tapie

Justice

À la suite d’un article de Mediapart révélant l’ouverture d’une information judiciaire pour escroquerie au jugement, Bernard Tapie vient de porter plainte pour violation du secret de l’instruction. Une procédure qui est empreinte d’une arrière-pensée : chercher à convaincre le parquet qu’on lui a caché la vérité.

Affaire Tapie: la justice enquête sur une escroquerie au jugement

Justice

Selon nos informations, le parquet de Paris a ouvert le 30 août dernier une information judiciaire pour escroquerie au jugement, à la suite du jugement du tribunal de commerce de Paris ouvrant pour le groupe de Bernard Tapie une procédure de sauvegarde. C’est ce dernier jugement qui lui permet de ne pas rembourser les 404 millions d’euros de l’arbitrage frauduleux.

L’affaire Tapie livre ses ultimes secrets

Justice

Mediapart révèle le contenu intégral de l’ordonnance de renvoi prise par les magistrats chargés de l’affaire Adidas-Crédit lyonnais. Des financements obtenus par Pierre Mazeaud auprès de Dédé-la-Sardine jusqu’à la mission secrète confiée par Sarkozy à Tapie au Congo, on y fait d’invraisemblables découvertes.

Le parquet demande la mise en liquidation du groupe Tapie

Justice

En prévision d’une audience le 30 janvier devant la cour d’appel de Paris, le parquet a rendu des conclusions très sévères, que révèle Mediapart. Il conteste un précédent jugement qui a permis à Tapie de garder son magot et demande la liquidation de son groupe.

Affaire Tapie: le détail de l’ordonnance de renvoi

Justice

Mediapart a obtenu une copie de l’ordonnance de renvoi prise par les juges d’instruction chargés de l’affaire Tapie. Nous en publions les conclusions, qui permettent de mesurer la gravité des charges pesant sur les six personnalités renvoyées en correctionnelle, dont Bernard Tapie et Stéphane Richard, le PDG d’Orange.