Mathilde Mathieu

44 ans. J'ai d'abord travaillé au Monde de l'éducation et au Monde, avant d'intégrer le magazine La Vie pour des reportages et la rubrique Éducation. Depuis 2008 à Mediapart, j'ai suivi le Parlement, puis rejoint le service Enquêtes. Mes sujets de prédilection pendant des années: la transparence, l'argent des élus et des partis (Bygmalion, Fillon, Balkany, détournements de fonds au Sénat...), les conflits d'intérêts, etc. De 2018 à 2019, je me suis consacrée à des sujets sur les migrations. Je suis aujourd'hui responsable du pôle Société.

Contacts

Twitter
@mathildemathieu

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Fonds détournés par la droite au Sénat: l’addition s’envole

Dossier : les fonds secrets des sénateurs UMP — Enquête

Le casting s’allonge. À quatre jours des élections sénatoriales, Mediapart dévoile les derniers dessous du scandale qui a profité à une myriade d’élus de droite. Cet été, ils ont pourtant obtenu la suspension de l’instruction.

Activités de conseil chez les députés: une mesure clé repoussée à 2022

France

Bientôt promulguées, les lois « confiance » prétendent encadrer les activités de conseil des députés. En réalité, la principale mesure affichée par le gouvernement s'appliquera en 2022 seulement. « Supercherie ! », dénonce le Parti socialiste.

A l'Assemblée, entre esquives et couacs, la moralisation à petits pas

Emmanuel Macron, huit mois de pouvoir sous l’œil de Mediapart

Malgré les couacs au sein de la majorité, l'Assemblée a voté samedi les lois « pour la confiance dans la vie politique ». Cinq jours de débats pour une réforme étriquée. Récit.

Emplois familiaux et notes de frais: l'Assemblée se range à la raison

France

Les députés ont voté, jeudi, deux mesures phares des projets de loi « moralisation » : la fin des emplois familiaux et l’instauration de notes de frais. « Du masochisme ! », pour certains élus LR.

Moralisation: les députés LREM s'en tiennent à la copie du gouvernement

France

Ce lundi 24 juillet, les députés entament l'examen des projets de loi « moralisation ». Les élus LREM ont raté en commission l'occasion de bonifier le texte gouvernemental.

Les sénateurs acceptent de fournir des notes de frais

France

Petite révolution : les sénateurs acceptent de passer aux notes de frais. Ils ont voté la suppression de l’IRFM, cette indemnité automatique censée couvrir leurs dépenses, mais trop souvent détournée à des fins privées.

Le Sénat refuse la fin des emplois familiaux

France

Le Sénat a refusé de mettre fin aux emplois familiaux des parlementaires, lors d'un vote surprise dans la nuit de mardi à mercredi. Tout en votant l'application de cette règle inédite aux ministres.

La «Sécu» des expatriés abusée par une élue française de Palm Beach

France — Enquête

D’après nos informations, une élue de droite installée à Palm Beach, administratrice de la « Sécu » des Français de l’étranger, a abusé cet organisme chargé d’une mission de service public. Soutien de Fillon à la présidentielle, l’octogénaire bidonnait ses notes de frais.

Quand les impôts des ministres rentrent!

France — Confidentiel

D’après nos informations, Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, a dû s'acquitter à sa nomination d’un petit arriéré d’impôt. Gênant ? Plutôt une bonne nouvelle.

Mathieu Gallet sera jugé pour «favoritisme» comme ex-patron de l’INA

France

Mathieu Gallet, PDG de Radio France depuis février 2014, sera jugé en novembre pour « favoritisme » pour des contrats conclus lorsqu’il dirigeait l’Institut national de l’audiovisuel (INA), a indiqué vendredi le parquet de Créteil. Mediapart avait révélé en 2016 le rapport de la Cour des comptes épinglant ces marchés.

Avec «Edouard Philippe 2», Emmanuel Macron tente un nouveau départ

France — Analyse

Ferrand, Bayrou, Goulard et Sarnez partis à cause des affaires, Édouard Philippe se retrouve à la tête d'un nouveau gouvernement aux airs, déjà, de synthèse macroniste. L'équipe n’a plus grand-chose de l’escouade « resserrée » promise. Portraits des nouveaux entrants.

Lois de moralisation: des flous et des angles morts

France — Analyse

Les deux projets de loi de moralisation de l’action publique, adoptés mercredi par le conseil des ministres, arrivent sur le bureau du Sénat. Au-delà d’avancées évidentes, Mediapart décrypte les premiers renoncements. Sur la probité des parlementaires, bien des « détails » sont aussi laissés aux bons soins des assemblées.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Mathilde Mathieu
Journaliste à Mediapart

50 Billets

2 Éditions

Balkany et son ancien bras-droit flashés à Saint-Tropez

Billet de blog

Et de trois. Une fois de plus, Patrick Balkany et son ancien bras-droit, Jean-Pierre Aubry, tous les deux mis en examen pour « blanchiment de fraude fiscale » (entre autres) et soumis à un strict contrôle judiciaire qui leur interdit de se rencontrer, se retrouvent au même moment, au même endroit, sur la même photo. Par hasard, sans aucun doute.

Frais des députés : l'appel de Londres

Billet de blog

Pour Pièces à conviction, le journaliste Stéphane Girard a fait le reportage que Mediapart aurait dû réaliser depuis cinq ans. Consacrée aux abus dans les coulisses de l’Assemblée nationale, son enquête, diffusée ce mercredi à 23h10 sur France 3, nous embarque à Londres pour une plongée dans le (contre)-modèle britannique. 

Le député Tian et son compte en Suisse : déjà une semaine, ne les oubliez pas

Billet de blog

Voilà déjà une semaine que le député UMP Dominique Tian a reconnu publiquement, contraint et forcé, avoir planqué un compte en Suisse pendant des années. Voilà déjà une semaine que ce pourfendeur patenté de la fraude sociale (celle des autres, celle des « gagne-petit » qui grugent le RSA ou les allocs) a confessé avoir soustrait plus de 1,5 million d’euros au fisc français, avant de profiter d’une circulaire indulgente pour rapatrier discrètement ses billes en 2014. Et rien ne se passe ou presque.

Argent du candidat Sarkozy : Mediapart défend la transparence devant le conseil d'Etat

Billet de blog

Mediapart ne lâchera rien. Les citoyens ont le droit de savoir comment le financement des campagnes électorales est contrôlé en France. Avec quelle ardeur, quelle légèreté ou quel aveuglement. Alors que les révélations se multiplient sur les trucages opérés lors de diverses présidentielles, les documents relatifs aux instructions menées par la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) sont toujours tenus au secret. En ce vendredi 13 mars, les choses pourraient basculer.

A Balkany-city, le monde est petit

Billet de blog

La fortune les abandonne. Hier, Patrick Balkany (mis en examen pour « corruption » et « blanchiment de fraude fiscale ») et son bras-droit Jean-Pierre Aubry (mis en examen pour « complicité de corruption » et « blanchiment de fraude fiscale ») ont manqué de chance : ils ont été repérés discutant devant L’Anjou, un restaurant de Levallois-Perret, alors que le contrôle judiciaire auquel est soumis le second lui interdit de rencontrer le premier –précisément pour éviter qu’ils n’échangent sur l’information judiciaire en cours, menée par les juges Renaud van Ruymbeke et Patricia Simon.