Deux visions pour l'Iran: Rohani gagne la présidentielle

Par jean-pierre perrin
Le président Hassan Rohani, le 10 février 2017. © Reuters Le président Hassan Rohani, le 10 février 2017. © Reuters

Le scrutin qui s'est déroulé le 19 mai a opposé frontalement le président sortant Hassan Rohani (vainqueur avec 57 % des voix), négociateur de l'accord nucléaire et favorable à l'ouverture sur le monde, et son principal rival, Ebrahim Raïssi, conservateur et gardien de l'identité révolutionnaire du pays.

Brésil: une nouvelle crise pourrait emporter le président par intérim

Par Jean-Mathieu Albertini
Des manifestants demandent le départ du président par intérim Michel Temer, jeudi 18 mai à São Paulo. © REUTERS Des manifestants demandent le départ du président par intérim Michel Temer, jeudi 18 mai à São Paulo. © REUTERS

Michel Temer a exclu de démissionner, jeudi 18 mai, alors qu'une enquête de la Cour suprême a été ouverte à la suite de sa mise en cause dans un enregistrement qui a fait l'effet d'une bombe. Des manifestations demandent la tenue d'élections directes à un pouvoir plus fragile que jamais.

Trump: comment cela va-t-il finir?

Par Thomas Cantaloube
Hasta la vista ! © Reuters Hasta la vista ! © Reuters

Avec la nomination d'un procureur spécial chargé d'enquêter sur les affaires russes de Trump et de son entourage, le président est désormais à l'entrée d'une nasse qui peut aboutir à la destitution ou à la démission. Mais pour cela, il faudrait que ses soutiens républicains se décident à le lâcher.

Iran: la «rencontre entre une société pluraliste et un système politique fermé»

Par jean-pierre perrin

Le chercheur Clément Therme explique les enjeux de l’élection présidentielle qui se tient vendredi 19 mai en Iran, et pourquoi le scrutin est absolument nécessaire à la théocratie iranienne. 

Compromission et entrave: Trump enfonce la Maison Blanche dans une crise inédite

Donald Trump et Sergueï Lavrov, le ministre des affaires étrangères russe, à la Maison Blanche. © DR Donald Trump et Sergueï Lavrov, le ministre des affaires étrangères russe, à la Maison Blanche. © DR

Le double tir de révélations de la presse américaine, lundi et mardi, sur le comportement de Donald Trump avec d'une part le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et d'autre part le directeur limogé du FBI, James Comey, place le président des États-Unis dans une situation de fragilité inédite.

L'Iran bénéficie encore peu de la levée des sanctions économiques

Par Thomas Cantaloube
Hassan Rohani, l'actuel président, qui concourt pour sa réélection. © Reuters Hassan Rohani, l'actuel président, qui concourt pour sa réélection. © Reuters

L'élection présidentielle iranienne qui se tient vendredi 19 mai est la première depuis l'accord de Vienne sur le nucléaire. Le président sortant Hassan Rohani avait gagé son mandat sur une amélioration de la situation économique, qui ne s'est guère manifestée.

A Berlin, Macron se pose en «pragmatique» pour amadouer Merkel

Par Ludovic Lamant
Angela Merkel et Emmanuel Macron lundi 15 mai à Berlin © Fabrizio Bensch / Reuters. Angela Merkel et Emmanuel Macron lundi 15 mai à Berlin © Fabrizio Bensch / Reuters.

Le chef de l’État a exposé, lors de sa première visite officielle à Berlin lundi soir, sa méthode pour « refonder » l’Europe : réformes structurelles contre plan d'investissement. Mais il bute sur une difficulté : la solidarité budgétaire au sein de la zone euro reste un sujet tabou en Allemagne.

Autriche: des législatives anticipées avec une extrême droite en embuscade

Par Amélie Poinssot

Six mois après avoir échappé de justesse à l’élection d’un président d’extrême droite (FPÖ), l’Autriche se trouve à nouveau face au risque de l’arrivée de ce parti au pouvoir. Les principaux acteurs de la coalition gouvernementale lui offrent un boulevard en appelant à des élections anticipées.

Narendra Modi, «une variante très indienne de l’autocratie»

Par Guillaume Delacroix
Narendra Modi © Reuters Narendra Modi © Reuters

Le premier ministre nationaliste hindou a gagné les élections générales en Inde il y a exactement trois ans, le 16 mai 2014. Sa conception musclée du pouvoir inquiète, même si elle n'a pas grand chose à voir avec celle d'un Erdogan ou d'un Poutine.

Martin Schulz se heurte à l’effet Merkel

Par Thomas Schnee

Les sociaux-démocrates ont connu dimanche en Rhénanie du Nord-Westphalie, le plus gros Land du pays, leur troisième défaite consécutive. Un signe de mauvais augure avant les législatives du 24 septembre, qui verront Angela Merkel briguer un quatrième mandat.