François Gemenne: «Fermer les routes migratoires est absurde et dangereux»

Par Nejma Brahim
Des bateaux utilisés par des migrants stockés au port de Douvres, le 15 août 2020. © AFP Des bateaux utilisés par des migrants stockés au port de Douvres, le 15 août 2020. © AFP

Face à l’augmentation du nombre de migrants traversant la Manche au départ de la France, les autorités britanniques viennent d’appeler à la rescousse la Royal Navy pour rendre cette route maritime « impraticable ». Le chercheur François Gemenne explique pourquoi chercher à empêcher les migrants de passer ne sert à rien. Pour éviter des morts en mer, il plaide pour la mise en place de voies d’accès « sûres et légales ».

Les villages engloutis de Zélande

Par
Yerzeke, juillet 2020. © DR Yerzeke, juillet 2020. © DR

En décembre 1520, Albrecht Dürer se rend en excursion dans le sud des Pays-Bas, pour voir une baleine échouée sur une plage. Cinq cents ans plus tard, la presqu’île et ses polders sont menacés par la montée des eaux. Dernier épisode de notre série dans les pas du peintre allemand.

En Côte d’Ivoire, des marins pêcheurs dénoncent un «esclavagisme moderne» à bord de bateaux français et espagnols

Par Nejma Brahim, François Hume-Ferkatadji et Olivia Macadré
Abidjan, 27 décembre 2007. Des poissons saisis à bord de deux bateaux chinois. © Kambou Sia/AFP Abidjan, 27 décembre 2007. Des poissons saisis à bord de deux bateaux chinois. © Kambou Sia/AFP

Discriminations, mauvais traitements et faible rémunération : Mediapart a enquêté sur les conditions de travail des marins pêcheurs ouest-africains à bord de bateaux français et espagnols. Et c’est effarant.

Taïwan, point chaud d'une prétendue guerre froide

Par
Une affiche représentant des pandas à Taipei, en novembre 2015. © Sonse/Flickr Une affiche représentant des pandas à Taipei, en novembre 2015. © Sonse/Flickr

Prise au piège du récit de la « nouvelle guerre froide » élaboré par Donald Trump, l’île de Taïwan est d’abord un « point chaud », car elle questionne le « roman national » de Xi Jinping et du Parti-État en Chine.

Migrants: la justice italienne reconnaît les tortures dans les prisons libyennes

Par
Un bateau de la marine libyenne avec des migrants à bord arrive à Tripoli. © Reuters Un bateau de la marine libyenne avec des migrants à bord arrive à Tripoli. © Reuters

Un tribunal sicilien a condamné à vingt ans de prison trois migrants accusés de tortures, de viols et de meurtres dans les prisons libyennes. Pour la première fois, un tribunal italien condamne des accusés étrangers pour des faits commis à l’étranger sur des victimes étrangères.

Soupçon d’empoisonnement de Navalny: les mystères de Moscou

Par
Alexeï Navalny, ici en juillet 2018. © Mladen ANTONOV / AFP Alexeï Navalny, ici en juillet 2018. © Mladen ANTONOV / AFP

La thèse du pur assassinat politique serait-elle trop simpliste au vu du contexte actuel ? L’attaque subie par Alexeï Navalny repose la question de la violence du pouvoir économique et politique russe. L’opposant à Vladimir Poutine a été tardivement transféré dans un hôpital berlinois, où son état est jugé « stable ».

Réfugiés rwandais: le dévoiement du droit d’asile

Par Théo Englebert
Les bureaux de l'OFPRA, sous la tutelle du ministère de l'intérieur depuis 2010. Les bureaux de l'OFPRA, sous la tutelle du ministère de l'intérieur depuis 2010.

Depuis le génocide des Tutsis, il y a plus de vingt-cinq ans, Mediapart a découvert que la France a gelé des dossiers de demande d’asile émanant de Rwandais. Des demandes embarrassantes se retrouvent au « frigo », en compagnie d’autres personnalités étrangères. Une situation qui interroge sur l’indépendance de cet établissement public.

Malines. La statue aux deux visages

Par
statue2visages

Dans la ville flamande de Malines, des habitants se sont demandé quoi faire d’une statue sculptée à la gloire des « pionniers morts pour la civilisation » au Congo. Septième étape de notre reportage dans les pas du peintre Albrecht Dürer, parti il y a cinq cents ans visiter les Pays-Bas.

Au Mali, le soutien «aveugle» de la France pointé du doigt

Par
Conférence de presse des militaires qui ont pris le pouvoir au Mali, à Bamako, le 19 août 2020. © MALIK KONATE / AFP Conférence de presse des militaires qui ont pris le pouvoir au Mali, à Bamako, le 19 août 2020. © MALIK KONATE / AFP

Même si l’on savait le président malien fragilisé, on ne s’attendait pas à Paris au coup d’État qui a provoqué sa démission. Le rôle de la France dans les récentes négociations entre l’opposition et le pouvoir, tout comme son soutien indéfectible apporté au premier ministre Boubou Cissé, est aujourd’hui mis en cause. Sans cela, les militaires ne seraient peut-être pas sortis de leurs casernes.

En Thaïlande, le mouvement des «gens libres» défie la monarchie et l’oligarchie

Par Fred Kientz
Les manifestants écrivent leurs messages dans plusieurs langues. © FK Les manifestants écrivent leurs messages dans plusieurs langues. © FK

Dirigées contre lautoritarisme du gouvernement militaire et du système éducatif, des manifestations nées dans les universités ont pris un tournant historique en revendiquant une réforme de la toute-puissante monarchie. Malgré une sévère loi de crime de lèse-majesté, les critiques contre l’institution se multiplient. Les autorités se cantonnent à larrestation des meneurs de la contestation et le pays senfonce dans limpasse politique.