Erdogan libère un chef de la mafia, ancien exécutant des basses œuvres de l’Etat

Par
Alaattin Çakici (à gauche) en 2004 au tribunal d'Istanbul. © Mustafa Ozer/AFP Alaattin Çakici (à gauche) en 2004 au tribunal d'Istanbul. © Mustafa Ozer/AFP

L’ultranationaliste Alaattin Çakici a participé dans les années 1990 à la « sale guerre » menée par l’État turc contre les sympathisants de la rébellion kurde. Il a été libéré mi-avril à la faveur d’une loi visant à désengorger les prisons menacées par le Covid-19.

Jeffrey Sachs: il faut «donner moins d’importance au PIB»

Par Alexis Buisson

L’ancien artisan des libéralisations des économies post-soviétiques devenu partisan de Bernie Sanders trace les contours de son « monde d’après » : une économie moins financiarisée, et se concentrant sur les déterminants d’un « bonheur humain »

La guerre des «petites mains» de Kaboul contre le coronavirus

Par
Un atelier de fabrication des masques. © Acted Un atelier de fabrication des masques. © Acted

L’épidémie commence à ravager l’Afghanistan. À Kaboul, même le palais présidentiel est touché. À Hérat, les hôpitaux sont débordés et la catastrophe menace. L’ONG française Acted a mobilisé des milliers d’Afghanes pour fabriquer chez elles un million de masques de protection par semaine.

Pékin découvre l’après-Covid à tâtons

Par et Lei Yang
Dans le métro de Pékin. © DR Dans le métro de Pékin. © DR

La capitale chinoise, qui convoquera son Parlement le 22 mai pour sa session annuelle, lève depuis quelques jours ses restrictions sanitaires, après deux semaines sans contaminations. Récit d’un retour à la normalité.

En Espagne, la recentralisation express imposée par Madrid braque les régions

Par
L'indépendantiste Quim Torra, président de la Catalogne, à son arrivée au Parlement régional à Barcelone, le 23 avril 2020. © AFP / Joan Valls L'indépendantiste Quim Torra, président de la Catalogne, à son arrivée au Parlement régional à Barcelone, le 23 avril 2020. © AFP / Joan Valls

La crise sanitaire a de nouveau tendu les relations entre Madrid et Barcelone. Mais la Catalogne n’est pas la seule région à critiquer la recentralisation décidée au pied levé par le socialiste Pedro Sánchez, qui pourrait avoir du mal à prolonger l’« état d’alarme » au-delà du 10 mai.

Au Chili, la jeune présidente de l’ordre des médecins a imposé sa voix

Par Yasna Mussa
Izkia Siches. © Capture d'écran/Colegio de medico Izkia Siches. © Capture d'écran/Colegio de medico

Izkia Siches, 34 ans, est depuis 2017 la première femme présidente de l’ordre des médecins du Chili. Engagée à gauche, elle critique ouvertement les mesures prises par le gouvernement du président Sebastián Piñera face à la pandémie de coronavirus.

En Allemagne, les saisonniers roumains risquent leur santé pour des asperges

Par Simon Rico et Florentin Cassonnet
Des travailleurs saisonniers roumains quittant l'aéroport de Leipzig, le 20 avril 2020. © Peter Endig / dpa-Zentralbild / dpa Picture-Alliance via AFP Des travailleurs saisonniers roumains quittant l'aéroport de Leipzig, le 20 avril 2020. © Peter Endig / dpa-Zentralbild / dpa Picture-Alliance via AFP

Malgré la crise sanitaire, plusieurs pays riches de l’UE ont fait venir d’urgence des saisonniers étrangers, main-d’œuvre indispensable à leurs agricultures. Des « citoyens de seconde classe » dont on n’hésite pas à mettre la vie en danger pour sauver les récoltes.

Ramadan confiné pour une partie du monde musulman

Par , , , , , Côme Bastin, François Hume-FERKATADJI et Olivia Macadré
La Mecque vidée de ses fidèles. © STRINGER/ANADOLU AGENCY/AFP La Mecque vidée de ses fidèles. © STRINGER/ANADOLU AGENCY/AFP

Dans de nombreux pays, le mois du jeûne de ramadan, qui constitue un pilier de l’islam, est bouleversé par la pandémie de coronavirus. Du Maroc à l'Inde en passant par la Côte d’Ivoire, état des lieux. 

Libye: après la défaite d’Haftar, le coup d’Etat ou l’escalade?

Par
A Tripoli, le 1er mai 2020. © Mahmud TURKIA / AFP A Tripoli, le 1er mai 2020. © Mahmud TURKIA / AFP

Invoquant un « mandat » reçu du peuple, le maréchal Haftar se déclare prêt à gouverner seul la Libye. Mais son « coup d’État », largement fictif, est surtout destiné à détourner l’attention de la défaite qu’il vient de subir dans son offensive contre le pouvoir de Tripoli.

En Europe, la reprise de l’école se fait dans le désordre

Par , Cédric Vallet et Vianey Lorin
Valentina, école de primaire à Turin, participe à un cours en ligne, le 27 mars 2020 © Mauro Ujetto / NurPhoto via AFP Valentina, école de primaire à Turin, participe à un cours en ligne, le 27 mars 2020 © Mauro Ujetto / NurPhoto via AFP

La France travaille encore sur la rentrée progressive des élèves dans ses classes. Parmi ses voisins européens, les stratégies divergent. Illustration avec l’Italie, où les écoles restent fermées, la Belgique, où cela dépend des communautés linguistiques, et l’Autriche qui déconfine prudemment.