A Tunis, «ça marche, ça foisonne, ça manifeste, ça sitting!» (Le Monde)

Par

Libye : le bêtisier d’une guerre qui laisse Sarkozy et Cameron bien seuls

Par
 © (Elysée) © (Elysée)
La guerre entre dans sa 5e semaine. Et rien ne s'est passé comme prévu. Après une réunion politique à Doha, mercredi, réunion de l'Otan à Berlin, ce jeudi. Les «alliés» sont en plein désordre, l'Otan manque de moyens et les initiatives de négociation sont prises sans coordination. Deux hommes apparaissent de plus en plus isolés: David Cameron et Nicolas Sarkozy (photo).

A l'affût des révolutions. Egypte, Yémen, révolution et reconstruction

En Egypte, où la révolution est parvenue à destituer le président Moubarak, tout comme au Yémen, où les opposants disent s’apprêter à voir le président Saleh partir, les débats sur les enjeux, les défis et les alliances «post-despotisme» occupent la scène publique et divisent les acteurs politiques et les intellectuels. Un article de Nadia Aissaoui et Ziad Majed.

Fukushima : Areva aussi manque d'information

Par
Une présentation technique montrant l’évolution de l’accident de Fukushima jusqu’à la date du 20 mars, réalisée par le géant du nucléaire français Areva, se conclut en ces termes: «Il est probable que trop peu d’information soit diffusée par Tepco.» Mediapart publie l'intégralité de ce document.

«Les liens d'Alassane Ouattara avec Paris pourraient s'avérer gênants» (France-24)

Par

Premier pas vers une loi sur la neutralité du Net

Par
Après les colloques, les concertations et les propositions de loi, un rapport parlementaire présenté mercredi 13 avril aborde clairement la nécessité de garantir et de promouvoir la neutralité des réseaux en cherchant à dépasser l'aporie économique et à évaluer l'efficacité du filtrage.

Le président tchèque Vaclav Klaus vole un stylo pendant une visite officielle au Chili

Par

Homoparentalité: l’adoption par le second parent devant la Cour européenne des droits de l’homme (Yagg)

Par

Dans la zone interdite de Fukushima au Japon

Par

Fukushima au même niveau que Tchernobyl

Par
Les autorités japonaises ont décidé de reclasser l'accident de Fukushima au niveau 7 de l'échelle internationale INES, soit le même degré de gravité que la catastrophe ukrainienne de 1986.