UBS: comment s'est organisé le «démarchage illicite»

Par et

UBS AG, la maison mère suisse d'UBS France, a été mise en examen pour « démarchage illicite ». Depuis 2000, les chargés d'affaires suisses avaient pris l'habitude de prospecter les fortunes françaises directement sur le territoire national. Des photos exclusives présentent quelques-unes de ces réunions en France.

Mali: des ONG dénoncent de nouveaux crimes de guerre

Par

Amnesty International publie un rapport très documenté pointant les nombreuses exactions commises par l'armée malienne comme par les groupes rebelles. Rapport que complètent des témoignages recueillis par Human Rights Watch.

Turquie: Erdogan dénonce «les vandales», les manifestations se multiplient

Par

Alors que le mouvement progresse partout dans le pays, le premier ministre, de retour à Istanbul, a répété que le parc Gezi serait bien détruit et refuse tout compromis. Les syndicats en appellent désormais au parlement. Reportage à Istanbul, de notre envoyé spécial.

Paris et Berlin toujours pas raccord sur l'«union bancaire»

Par

Cela doit être la solution miracle pour en finir pour de bon avec la crise de la zone euro : l'union bancaire. Aussi ambitieux soit-il, le projet risque d'être revu à la baisse, pour mettre d'accord Français et Allemands. Où l'on retrouve le vieux débat sur le « saut fédéral ».

Grèce : les aveux calculés du FMI

Par

Mauvaise évaluation des politiques d’austérité, récession et chômage pires que prévu… le FMI reconnaît que la gestion de la crise grecque est un échec. Mais l’institution jette aussi un pavé dans la mare : les banques ont profité de cette période pour transférer la dette grecque aux Européens.

François Hollande, comme un air de Françafrique

Par

Mercredi, François Hollande a officiellement reçu le « prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix » de l’Unesco en hommage à la guerre au Mali. Neuf chefs d'État et de gouvernement africains, dont des figures de la “Françafrique” comme Ali Bongo, Idriss Déby ou Blaise Compaoré, ont fait le déplacement.

En Turquie, l’avenir politique incertain du mouvement du parc Gezi

Par
Le centre culturel Atatürc, mardi soir à Istanbul  © PP Le centre culturel Atatürc, mardi soir à Istanbul © PP

Foire aux organisations politiques unies en opposition au premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, la place Taksim d’Istanbul ne désemplit pas. Hier incarnation du parti-État kémaliste, le CHP, principal parti d’opposition, est en pleine mutation et tente de sortir de l’ombre tout en restant le plus discret possible pour, à terme, capter le mécontentement des manifestants. De notre envoyé spécial à Istanbul.


Des collectifs africains dénoncent le pillage du groupe Bolloré

Par

À l'occasion de l'assemblée générale de Bolloré, des collectifs du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Liberia et de Sierra Leone ont dénoncé les conditions de vie et de travail dans ses plantations africaines. Ils réclament l'accès des riverains à leur « espace vital » et demandent au groupe de respecter ses engagements en matière de développement économique.

Maintien de l'ordre : en Turquie aussi, la France veut exporter son « savoir-faire »

Par

La France et la Turquie ont signé en 2011 un accord de sécurité qui prévoit un volet « gestion démocratique des foules ». Le texte, contesté par des ONG et par une partie de la gauche, n’a toujours pas été ratifié par l’Assemblée. La violente répression des manifestations anti-Erdogan risque de la repousser encore.

Avec les manifestants d'Istanbul

Place Taksim, lundi 3 juin. © IM Place Taksim, lundi 3 juin. © IM

Malgré une répression féroce (deux morts et près de deux mille blessés), les manifestations se poursuivent à Istanbul alors qu'un syndicat appelle à la grève générale. Qui sont les manifestants de la place Taksim? Un reportage d'Isabelle Mayault.