«Trump Fiction», la série la plus pénible du monde

Par
Au sommet du G7, ce week-end. © Jasco Denzel/Chancellerie allemande Au sommet du G7, ce week-end. © Jasco Denzel/Chancellerie allemande

Avec ses rebondissements, ses « cliffhangers » et ses récits récurrents, la présidence de Donald Trump s’apparente à un feuilleton total, global, permanent. Trump use et effraie. Mais il tient en haleine ses fans, entretient la confusion et piège les médias américains, scotchés à son agenda.

Une Corée coréenne? Le pari du président Moon

Par
Manifestation d'extrême droite contre un rapprochement avec la Corée du Nord, Séoul, 19 mai 2018. Manifestation d'extrême droite contre un rapprochement avec la Corée du Nord, Séoul, 19 mai 2018.

La politique erratique de Washington et les bonnes dispositions de Pyongyang réactivent les divisions sud-coréennes. Faut-il coller à l’Amérique ou s’en découpler ? Le président Moon Jae-in peut-il être un de Gaulle asiatique ?

En Roumanie, la gauche mobilise contre les supposés «abus» des juges

Par Aline Fontaine
Sur cette pancarte, «La solution ultime est dans la Constitution». © AF Sur cette pancarte, «La solution ultime est dans la Constitution». © AF

À rebours des manifestations de 2017 contre la corruption du gouvernement, quelque 200 000 Roumains se sont cette fois rassemblés à Bucarest pour dénoncer la mise en place de ce qu’ils appellent un « État parallèle » aux mains selon eux de l’institution judiciaire. L’occasion pour les sociaux-démocrates de rappeler qu’ils dirigent le pays, mais aussi d’entrouvrir la voie à un durcissement du régime.

D’un tweet, Donald Trump plante le G7

Par

Donald Trump a sabordé le sommet du G7 au Canada en un tweet rageur comme il en a l’habitude. Après avoir donné son aval au communiqué final, le président américain a brusquement fait volte-face.

En Egypte, l’interminable printemps de l’oppression

Par François Hume-Ferkatadji et Olivia Macadré
Un véhicule de la police anti-émeute stationne place Tahrir, le 13 mai 2018. © Reuters Un véhicule de la police anti-émeute stationne place Tahrir, le 13 mai 2018. © Reuters

C’est en pleine cure d’austérité économique que le président égyptien entame un second mandat après une mascarade d’élection démocratique. L’assouplissement de la dictature n’aura pas lieu. Quelques semaines après son intronisation, une dizaine de militants ou humoristes ont été arrêtés, accusés, entre autres, d’appartenance à un groupe terroriste.

Du «spin» au «clash»: comment la communication a tué la politique aux Etats-Unis

Par
Lors de la passation de pouvoir à Washington, le 20 janvier 2017. © Reuters Lors de la passation de pouvoir à Washington, le 20 janvier 2017. © Reuters

À l’occasion de la récente signature par l’ex-locataire de la Maison Blanche, Barack Obama, d’un accord avec Netflix pour produire des films, Mediapart revient sur trente ans de communication présidentielle aux États-Unis. Des spin doctors aux experts du clash en passant par les storytellers : c’est de l’histoire d’une dépossession qu’il s’agit. Celle de la politique.

Les guerres du Mali échappent aux forces armées

Par
Un casque bleu à Ménaka. © Minusma Un casque bleu à Ménaka. © Minusma

À quelques semaines de l’élection présidentielle, l’échec de la militarisation du pays est patent. L’incapacité de l’État à exercer sa souveraineté, notamment dans les régions de Ménaka et de Mopti, à la frontière du Niger, laisse en germe des guerres civiles locales, et fait craindre les scénarios du pire. 

«L’Etat islamique a semé le chaos»

Par

Moussa Ag Acharatoumane, leader du Mouvement pour le salut de l’Azawad, se défend des accusations portées contre son organisation dans la responsabilité des massacres commis au centre du Mali. 

Hamon et Varoufakis en appellent à une primaire des gauches pour les européennes

Par
Benoît Hamon et Yanis Varoufakis, à Lisbonne, le 25 avril 2018. © Reuters Benoît Hamon et Yanis Varoufakis, à Lisbonne, le 25 avril 2018. © Reuters

L’ancien candidat PS à la présidentielle, Benoît Hamon, et l’ancien ministre grec, Yanis Varoufakis, ont présenté vendredi 8 juin les contours de leur plateforme électorale pour les élections européennes de 2019, baptisée Le printemps européen. Ils ont lancé l’idée d’une primaire de toutes les forces progressistes en amont du scrutin, pour faire barrage au PPE, le parti de la droite hégémonique à Bruxelles et Strasbourg.

La Jordanie se retrouve coincée par la nouvelle donne moyen-orientale

Par
Manifestation à Amman devant la résidence du premier ministre, le 5 juin 2018. © Reuters Manifestation à Amman devant la résidence du premier ministre, le 5 juin 2018. © Reuters

Derrière les manifestations de ces derniers jours contre un plan de réformes fiscales et économiques se cache un risque plus profond pour le royaume hachémite : celui d’être abandonné par ses puissants parrains, qui permettent au pays de rester à flot.