René Backmann

Ses Derniers articles

  • Le djihadisme, dommage collatéral des guerres occidentales

    Par

    Les interventions occidentales dans le monde musulman – de l’Afghanistan à l’Irak et la Libye – loin de ramener la paix et promouvoir la démocratie ont provoqué ou aggravé des situations de chaos dont les djihadistes fanatiques ont été les seuls bénéficiaires.

  • Les leçons du 11 septembre 2001

    Par et

    Que l'on accepte ou pas l'idée que l'attentat contre Charlie Hebdo est « un 11-Septembre français », il n'est pas inutile de revenir sur les conséquences néfastes qu'ont eues, aux États-Unis et dans le monde, les décisions prises par l'administration Bush dans un climat de crainte : lois antiterroristes, guerres et union nationale forcée.

  • Afghanistan : le retrait « trop abrupt » des troupes internationales

    Par
    Un soldat américain surveille le territoire dans la province de Paktya. Septembre 2014 © US Army Un soldat américain surveille le territoire dans la province de Paktya. Septembre 2014 © US Army

    Le 31 décembre à minuit, les derniers soldats des unités de combat de la Force internationale d’assistance à la sécurité de l’Afghanistan auront officiellement quitté le pays. Les nouveaux dirigeants afghans doivent désormais affronter seuls l’offensive des talibans. Trois ans après le retrait précipité d’Irak et plus de quarante ans après l’échec de la « vietnamisation », Washington a du mal à tirer les leçons de ses erreurs stratégiques. 

  • L'armée israélienne est colonisée par les religieux

    Par
    Des soldats israéliens dansent avec les membres d'une secte orthodoxe, devanat Gaza. Juillet 2014. © Nir Elias/Reuters Des soldats israéliens dansent avec les membres d'une secte orthodoxe, devanat Gaza. Juillet 2014. © Nir Elias/Reuters

    Année après année, l'armée israélienne s'est «théocratisée». Les rabbins se font désormais inspecteurs des casernes et négocient les missions et le statut des soldats avec les hauts gradés. Cette présence désormais massive de religieux ultra-orthodoxes pose le problème du rôle politique de l'armée et de son attitude si elle reçoit un jour l’ordre d’évacuer les 500 000 colons de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.