Jean-Pierre Perrin

Longtemps grand reporter à Libération, travaillant sur le Proche et Moyen-Orient. A présent, journaliste indépendant et écrivain. Auteur de romans policiers, dont Chiens et Louves (Gallimard - Série noire) et Une guerre sans fin (Rivages noir), de récits de guerre, dont Afghanistan: jours de poussière (La Table Ronde - grand prix des lectrices de Elle en 2003) Les Rolling Stones sont à Bagdad (Flammarion - 2003) La mort est ma servante, lettre à un ami assassiné - Syrie 2005 - 2013 (Fayard - 2013) Le djihad contre le rêve d'Alexandre (Le Seuil - prix Joseph Kessel - 2017)

Tous ses articles

  • A la frontière pakistano-afghane, les multiples habits de l’insurrection islamique

    Comprendre ce qu'est l'Etat islamique — Analyse

    Visé jeudi 13 avril par une bombe américaine de destruction massive, le district afghan d’Achin est aujourd’hui aux mains de l’État islamique, qui a succédé aux talibans historiques et qui est devenu leur ennemi numéro un.

  • L'Arabie saoudite traque une ressortissante jusqu'aux Philippines

    Proche et Moyen-Orient — Note de veille

    Parvenue à sortir de son pays, ce qui est interdit pour une femme non accompagnée d'un homme de sa famille, Dina Ali Lasloom, 24 ans, se trouvait à l'aéroport de Manille quand elle a été remise par les autorités locales à deux hommes qui l'ont reconduite à Riyad. 

  • Iran: la fille Rafsandjani est condamnée pour avoir dénoncé la corruption du régime

    Proche et Moyen-Orient

    À deux mois de l’élection présidentielle, le régime iranien veut étouffer les multiples affaires de corruption qui le menacent. Dernier épisode : la condamnation à six mois de prison ferme de Faezeh Rafsandjani, la fille de l’ancien président qui fut l’un des fondateurs de la République islamique. Partisane de réformes, cette ancienne parlementaire ne cesse d’embarrasser les autorités.

  • L’Etat islamique à l’heure du «troisième djihad»

    Comprendre ce qu'est l'Etat islamique — Analyse

    L’attentat de Londres s’inspire des écrits de plusieurs théoriciens du djihad qui prônent le recours à d’autres formes de terrorisme : décentralisé et s’appuyant sur des individus radicalisés et armés avec les moyens du bord.

  • Protégés de Washington, les Kurdes syriens se tournent vers Damas

    Dossier: Syrie, le martyre d’un peuple

    Les Kurdes syriens du PYD viennent d’annoncer un accord avec Moscou et Damas, laissant l’armée de Bachar al-Assad se déployer près de Manbij. L’accord illustre la complexité et les revirements d’alliances pour le contrôle futur des territoires syriens.

  • Afghanistan: le pouvoir de Kaboul et son armée perdent le contrôle du pays

    Asie et Océanie

    Face à la progression continue des talibans, le gouvernement de Kaboul ne contrôle plus que la moitié des quatre cents districts du pays. Ses forces de sécurité, qui ont pris le relais des troupes américaines et de l'Otan il y a deux ans, subissent une hécatombe : près de sept mille tués l'an dernier. En plus des talibans, de nouveaux mouvements d'insurrection se développent dans le pays.

  • Iran: les conservateurs reprennent du poids face à la menace Trump

    Proche et Moyen-Orient

    L’hostilité de l’administration Trump et le « Muslim Ban » du président américain permettent aux factions conservatrices iraniennes de reprendre la main. Si le sort du président « réformiste » Rohani n’est pas encore scellé, son camp est affaibli, en particulier depuis la mort de Rafsandjani en janvier. Et les réformes sont aujourd’hui à l’arrêt. Explications.

  • Le Pakistan doit faire face à la menace grandissante de l’Etat islamique

    Comprendre ce qu'est l'Etat islamique — Analyse

    Les autorités pakistanaises se refusaient jusqu’alors à l’admettre. Pourtant l’État islamique monte en puissance, pas seulement dans les districts tribaux mais dans plusieurs grandes villes du pays. L’attentat du 16 février contre un sanctuaire soufi, qui a fait 90 morts, illustre la nouvelle menace que constitue ce mouvement issu pour partie de certaines factions des talibans.

  • En Irak, les milices chiites appuyées par l'Iran s'invitent dans la bataille de Mossoul

    Proche et Moyen-Orient — Analyse

    Personne n’en voulait mais elles sont omniprésentes. Les milices chiites participent à la bataille de Mossoul, la grande ville sunnite tenue par l’État islamique. Elles sont soutenues et encadrées par l’Iran, et leur montée en puissance complique l’offensive militaire sur la ville. Surtout, leur puissance va avoir des conséquences politiques majeures pour tout l’Irak.