Climat : les mystères de Copenhague

Par

Tout semble avoir été dit sur le très vague accord de Copenhague.Pourtant, il reste bien des mystères à éclaircir pour comprendre ce qui s'est jouéle week-end dernier en conclusion de la conférence sur le climat, Cop 15. Passage en revue des questions importantes de Copenhague, et de leurs conséquences.

Sécu: un trou de 30 milliards, autant de cadeaux aux entreprises

Par
C'est un chiffre qui devrait faire sensation, et pourtant ilne provoquera presque aucun débat : le montant total des exonérations decotisations de Sécurité sociale a atteint le record de 30,7 milliardsd'euros en 2008, soit un niveau quasi identique au déficit prévu pour cettemême Sécurité sociale pour 2010. Cette statistique révèle les dérives de la politique sociale française et leseffets d'aubaine pour les entreprises. Parti pris.

Les raccourcis de Sarkozy sur les niches fiscales (Le Monde)

Par

Face à la crise, Zapatero a-t-il tout faux ?

Par
A quoi joue l'Espagne ? Un chômage à bientôt 20%, une crise immobilière, une dette qui inquiète les marchés financiers... Pour sortir le pays du marasme, Zapatero a décidé de ne pas faire comme les autres. A commencer par relever les impôts dès l'an prochain. Alors que l'Espagne va présider à partir du 1er janvier l'Union européenne, que vaut la politique anti-crise de l'un des derniers bastions socialistes en Europe ? Enquête et diaporama (cliquez sur la photo) sur une ville fantôme de Castille, piégée par la bulle immobilière.

Le directeur de HSBC: "Des erreurs dans les données de Falciani" (Le Matin)

Par

Climat: cascades de fiascos à Copenhague

Par
L'échec de la conférence de Copenhague n'est pas seulement une mauvaise nouvelle pour le climat. Il met à mal l'Onu et le multilatéralisme dans la diplomatie du climat, et ne fait rien pour réduire les inégalités entre pays émetteurs de CO2. Retour sur un échec.

L'ex-employé de HSBC collaborait dès 2008 avec la France (Le Parisien)

Par

Délit d'initiés à EADS: le gendarme boursier lave plus blanc

Par
L'annonce de la décision de la commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers a été accueillie avec incrédulité: tous les dirigeants et actionnaires d'EADS, sur qui pesaient des soupçons de délit d'initiés, sont mis hors de cause. Cette décision pourrait se révéler être une bombe à fragmentation, déstabilisant l'AMF et EADS.

Copenhague : les trous béants d'un projet d'accord

Par
Si le vague projet d’accord envisagé à Copenhague ne permet même pas de limiter la hausse de la température au-dessous de deux degrés, alors à quoi sert-il ? Au mieux, à gagner du temps. Question lancinante sur fond de déception, à la veille de la fin de la conférence.

Affaire EADS : l'AMF est-elle schizophrène? (Challenges)

Par