Un entretien avec le chanteur de rap Akhenaton: «J’ai du mal à projeter l'avenir de mes enfants en France»

Akhenaton, membre du groupe marseillais de rap IAM, s'est converti à l'islam au début des années 1990, exprime son exaspération née du débat sur l'identité nationale et son amertume face à l'idée que les Français se font des musulmans. Dégoûté, il dit songer à quitter la France. Entretien.

L'Europe fait une proposition décevante sur le climat

En pleine tourmente à Copenhague entre pays en développement et industrialisés, l'Union européenne s'apprête à adopter une position plutôt faible sur le climat. A la veille du conseil européen, Mediapart s'est procuré le projet de conclusion du sommet européen sur le climat.

Moines de Tibéhirine : ce que savaient les services secrets

Le juge Marc Trévidic, chargéd’élucider l’assassinat en 1996 de sept moines français en Algérie,vient d’obtenir la communication d’autres documents déclassifiés qui confirment l'existence d'une opération d'envergure de l'armée algérienne dans la zone au moment où ils ont été assassinés.

Les lobbyistes d'Acadomia: «Satisfait ou remboursé» !

L'Assemblée nationale avait supprimé en novembre le crédit d'impôt qui assure, depuis des années, la santé des entreprises de soutien scolaire. Affolée, la société Acadomia avait embauché dans la foulée un cabinet de lobbying. Ce dernier vient de justifier ses honoraires: lundi, le Sénat a discrètement enterré la réforme.

La Grèce, épreuve de vérité pour la zone euro

Le scénario catastrophe évoqué au début de 2009 est en train de se réaliser: la Grèce s'enfonce dans la faillite. Mardi, les agences de notation ont dégradé la note de la dette publique grecque, la classant dans la catégorie de produits risqués. Les marchés s'inquiètent de l'endettement public d'Athènes. Pour la zone euro et la Banque centrale européenne, cela constitue la première épreuve de vérité. Jusqu'où les pays européens sont-ils prêts à répondre des finances publiques grecques?

Politiques publiques: le gouvernement entrevoit les privatisations

Ce matin en conseil des ministres, Eric Woerth, le ministre du budgetet grand ordonnateur de la réforme de l'Etat, a annoncé la seconde phasede la RGPP, cette dorénavant célèbre Révision générale des politiques publiques. S'il s'agit toujours de ne pas remplacer un départ à laretraite sur deux et de faire des économies, il s'agira surtoutd'étendre les mesures de rigueur à tout le secteur public oupara-public. Le centre Pompidou est fermé, plusieurs autres musées parisiens sont en grève. Ils sont les premiers. A qui le tour?

Flashball à Montreuil: notre enquête sur les violences policières de juillet 2009

Mediapart a enquêté sur cette soirée d'été qui a tourné au drame dans une ville de Seine-Saint-Denis où les tensions avec la police sont récurrentes. Dans le collimateur des forces de l'ordre: des Montreuillois engagés contre les arrestations de sans-papiers, les expulsions de logement et la précarité.

Caterpillar : six mois après, 58 emplois durables... sur 415 salariés

Nicolas Sarkozy leur avait promis de sauver le site. Pourtant, à Grenoble, 600 Caterpillar ont été licenciés en juin, après quatre mois d'un conflit très médiatisé. Les deux tiers d'entre eux sont suivis par une cellule de reclassement gérée par le cabinet BPI. Pour l'heure, seuls 58 ont retrouvé un emploi durable.

Un reportage de Sandy Plas, envoyée spéciale à Grenoble.

A l'Assemblée, Eric Besson persiste: il y a des Français plus français que d'autres

L'Assemblée nationale a débattu, mardi soir, de l'identité nationale. Devant un hémicycle qui se vidait à vue d'œil (les bancs de gauche comme ceux de droite), Eric Besson a défendu la nécessité d'un tel débat. Et s'est laissé aller à quelques improvisations révélatrices, revendiquant par exemple «une hiérarchie entre les appartenances». Pendant ce temps, une proposition de loi UMP veut interdire les drapeaux ou signes étrangers lors des cérémoniesde mariage.

Régionales: Aubry dans l'impasse Frêche

La première secrétaire du PS est en passe d'abandonner son mano a mano avec Georges Frêche, qu'elle ne reconnaît toutefois pas comme investi par le PS, en vue des prochaines régionales en Languedoc-Roussillon. Malgré sa résistance, et malgré le refus des Verts et du Front de gauche de s'allier avec lui au second tour, Aubry est contrainte de laisser le champ libre à «l'empereur de Septimanie». Impossible de venir à bout du soutien sans faille des caciques et des militants locaux, comme de celui de pointures socialistes nationales. L'essentiel reste de «tout faire pour ne pas laisser la région à la droite».

Autopsie psychologique: la psychiatre mise en cause se défend

La famille d'un salarié de chez Renault qui s'est suicidé, des médecins du travail, le Conseil national de l'ordre des médecins: tous s'offusquent. Pour se dédouaner, Renault a cité lors d'un procès une expertise, une «autopsie psychologique» signée d'un psychiatre. Cette démarche a-t-elle un sens? Y a-t-il eu violation du secret médical? Stéphanie Palazzi, la psychiatre mise en cause, s'explique.

Une honte nationale, le parti pris d'Edwy Plenel

Le succès de l'appel de Mediapart, «Nous ne débattrons pas», n'est pas simplement le refus de cautionner une machine infernale, de division et d'exclusion. Ce sursaut a pour moteur la compréhension qu'avec ce « grand débat surl'identité nationale », se donne à voir la nature profonde du régime. Il faut relire mot à mot les deux discours de Nicolas Sarkozy et de François Fillon. Pour la première fois s'énonce, au sommet de laRépublique, l'idéologie de la droite extrême, celle qui fut au pouvoir avec Philippe Pétain sous Vichy, cette droite à la fois maurrassienne, orléaniste et élitiste qui n'a jamais admis la démocratie libérale.

L'Appel de Mediapart: «Nous ne débattrons pas»

«Nous ne débattrons pas.» Vous êtes désormais plus de 46.000à avoir signé l'appel lancé par Mediapart pour refuser le «grand débat sur l'identité nationale».

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées