Après la censure de la taxe carbone Le Conseil constitutionnel, premier opposant à la rupture sarkozyste?

Sacré bilan 2009 pour le Conseil constitutionnel: après avoir plombé le projet de loi Hadopi cet été, il a censuré, mardi 30 décembre, la taxe carbone, autre projet phare de l'exécutif. Présidée par Jean-Louis Debré, chiraquien historique, jamais séduit par Nicolas Sarkozy, l'institution agace à l'Elysée. Mais le chef de l'Etat a-t-il de vraies raisons de s'inquiéter?

CO2: les sages carbonisent la taxe

Le Conseil constitutionnel a censuré mardi 29 décembre la mesure phare du budget 2010, qui avait suscité tant de réticences, à gauche comme à droite. Selon lui, «l'importance des exemptions totales de contribution carbone étaient contraires à l'objectif de lutte contre le réchauffement climatique et créaient une rupture d'égalité devant les charges publiques», autrement dit une inégalité face à l'impôt. Le premier ministre François Fillon a annoncé un nouveau dispositif, qui sera présenté en conseil des ministres le 20janvier 2010.

Trois défaites de la politique économique et sociale

Ce sont trois faits issus de l'actualité économique de cette fin d'année. D'abord, selon les statistiques publiées mercredi 30 décembre 2009 par l'Insee, la dette française a progressé de près de 10 points en un an. Ensuite, le Conseil constitutionnel a censuré la taxe carbone. Enfin, la dernière privatisation en date, celle de la régie publicitaire de France Télévisions, a été marquée par de nombreux incidents de procédure. Parti pris.

Le Conseil d'Etat retoque à son tour le gouvernement

Après le conseil constitutionnel sur la taxe carbone, c'est le Conseil d'Etat qui inflige un revers au gouvernement en invalidant partiellement le décret sur Eloi, ce fichier censé recenser les étrangers faisant l'objet d'une mesure d'éloignement du territoire français.

Milan, capitale de la défonce, fournie par la mafia

Milan est une ville «corrompue et de toutes les mafias». Ils ne sont pas nombreux en Italie à oser tenir les propos de Gianni Barbacetto, le directeur de l'Observatoire milanais sur la criminalité organisée dans le Nord (Omicron). La ‘Ndrangueta a surtout su s'adapter aux mœurs du nord de l'Italie et lorgne le formidable chantier de l'Expo 2015.

Un reportage texte, vidéo et photo à Milan de Thomas Chabolle

La politique du logement aux abonnés absents

L'année 2009 a montré que le gouvernement s'occupait de tout sauf du logement. Ce prétendu «chantier national prioritaire» est traité comme un sujet de second rang. Et quand il est abordé, ce n'est pas pour venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin: les 10 millions de personnes mal logées ou en situation de fragilité. De l'avis de tous les spécialistes, il manque 900.000 logements aujourd'hui en France.

En grève de la faim contre deux licenciements dans une filiale d'EDF et GDF

Pour protester contre deux licenciements qu'ils jugent injustifiés, deux responsables syndicaux d'ErDF GrDF, filiales des entreprises d'électricité et de gaz, ont entamé le 14 décembre une grève de la faim. Leur état de santé inquiète les syndicats Sud et CGT qui les soutiennent. Ce bras de fer entre syndicats et direction – qui s'est en partie déplacé au tribunal ce mercredi 30 décembre – fait suite aux coupures de courant ciblées du printemps dernier.

En Iran, vague d'arrestations et condamnation de la communauté internationale

De l'enterrement de l'ayatollah Montazeri aux célébrations de l'Achoura, l'opposition au régime iranien multiplie les occasions de se faire entendre. Le gouvernement d'Ahmadinejab a rapidement réagi avec une vague d'arrestations. La communauté internationale condamne les violences de la répression, critique taxée «d'ingérence» par les autorités iraniennes.

Quand Thatcher prenait le pouvoir

Margaret Thatcher's first day as Prime Minister © Medeasbiggestfan
Les archives britanniques ont déclassifié moult documents témoignant de la prise de pouvoir par Margaret Thatcher en 1979: du brutal! Dans un pays qui n'avait pas connu de révolution depuis le XVIIe siècle, une droite décomplexée, sans crainte des réactions populaires, allait dompter l'opposition et imposer une révolution conservatrice sous la houlette d'une «dame de fer» qui ne resterait pas sans héritiers...

Quinze entretiens pour 2009

Toute l'année, Mediapart vous a proposé des débats, des entretiens. Avec une ambition commune: permettre à l'interviewé de s'exprimer sur la longueur, de détailler chaque étape de son raisonnement, laisser se développer les argumentations. Nous avons sélectionné quinze de ces rencontres singulières, à relire ou réécouter. Avec Marcel Detienne, Suzanne Citron, Akhenaton, Eric Maurin, Louis Chauvel, Pierre Dardot, Christian Laval, Robert Damien, Claude Lanzmann, Shlomo Sand, Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau, Greil Marcus, Art Spiegelman, Jan Fabre, Marie Ndiaye, Pascal Quignard et Jean-Philippe Toussaint.

L'Appel de Mediapart: «Nous ne débattrons pas»

«Nous ne débattrons pas.» Vous êtes désormais plus de 46.000à avoir signé l'appel lancé par Mediapart pour refuser le «grand débat sur l'identité nationale».

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées