Après le succès de la journée de samedi «C'est une cocotte-minute qui bout depuis longtemps»

 © MM © MM

Portraits de manifestants croisés ce samedi dans les cortèges à Paris et Saint-Brieuc et avant la nouvelle journée de mardi.

Et maintenant?

Face à l'intransigeance du gouvernement, les syndicats cherchent des sorties possibles. Des blocages dans certains secteurs? Des journées d'action à répétition? L'unité entre syndicats survivra-t-elle au vote de la loi au Sénat? Réponse des intéressés, et analyse de trois chercheurs.

Ce samedi, une mobilisation encore très forte

Plus de deux cents cortèges ont été organisés dans toute la France. Il semble que la mobilisation a égalé celle du samedi 2 octobre. François Chérèque accuse le gouvernement d'être «en train de bloquer le pays». Compte-rendu avec la participation de nos abonnés dans les manifestations.

Raffineries : «On bloque pour ceux qui ne peuvent pas faire grève»

Autour de l'étang de Berre, les salariés des sites pétrochimiques prévoient un durcissement du mouvement. Des privilégiés ? «Les gens qui vont à la pompe ne se rendent pas compte du boulot pour produire le carburant.»

Cet art de la grève que la droite ne veut pas voir

Trois universitaires réunis au Centre d'histoire sociale du XXe siècle, Danielle Tartakowsky, Michel Pigenet et Jean-Marie Pernot, analysent cette grève que la droite française ne saurait voir. S'adaptant à la société du spectacle, défensive ou offensive, générale ou généralisée, la grève vit et ne se rend pas. Entretien vidéo.

Après les profs, l'éducation nationale supprime des milliers d'emplois aidés

En plus des 16.000 suppressions de postes d'enseignants en cette rentrée 2010, les inspecteurs d'académie suppriment des milliers de contrats aidés dans les établissements scolaires. Provoquant des incidents dans un collège des quartiers nord de Marseille, où les 500 élèves se sont retrouvés sans surveillant la semaine dernière.

Mouvement lycéen, mode d'emploi

Le mouvement lycéen a encore pris de l'ampleur, vendredi. Mais il peine à s'étendre en dehors des grandes agglomérations. Il s'appuie toutefois sur une poignée de personnes motivées et quelques lycées en pointe.

Raffaele Simone: «Etre de gauche est plus fatigant qu'être de droite!»

Raffaele Simone, auteur du Monstre doux, l'Occident vire-t-il à droite?, estime qu'à l'heure où le divertissement et la consommation sont érigés en «valeurs modernes», «il faut faire un effort pour être de gauche». Une interview faite à Rome par Thomas Chabolle.

Karachi: une note secrète de Bercy renforce les soupçons

MM. Balladur et Sarkozy. © Reuters MM. Balladur et Sarkozy. © Reuters
Une note “confidentiel défense” de mars 1993 adressée à Matignon montre que le contrat des sous-marins Agosta au cœur de l'affaire de Karachi était considéré comme «risqué» et «déraisonnable» pour l'Etat. Le marché sera malgré tout signé en toute hâte en 1994 par le gouvernement Balladur, avec l'assentiment de deux ministres: François Léotard, à la défense, et Nicolas Sarkozy, au budget. Révélations.

Du rififi mémoriel aux Archives nationales contre le musée Sarkozy

Des historiens ont réduit en pièces le projet de Maison de l'Histoire de France voulu par Nicolas Sarkozy. C'était jeudi soir, dans l'écrin même que guigne le président de la République. À la grande fureur du directeur des lieux, Hervé Lemoine...

Au Liban, le Hezbollah organise une démonstration de force pour Ahmadinejad

Le voyage polémique du président iranien Ahmadinejad au Liban est une démonstration de force au moment où le pays paraît prêt à basculer à nouveau dans les affrontements. Un article d'Isabelle Mayault à Beyrouth.

Le cinéaste Raul Ruiz est mort

Le cinéaste franco-chilien est mort à Paris, à l'âge de 70 ans. Mediapart republie un entretien réalisé le 6 octobre 2010 au domicile parisien de Raul Ruiz, à l'occasion de la sortie en salles des Mystères de Lisbonne, un feuilleton labyrinthique de plus de quatre heures, à travers l'Europe du XIXe siècle, prix Louis-Delluc en 2010.

La guerre des monnaies est bel et bien déclarée!

Pour sortir de la crise, tous les pays ont choisi la même politique: exporter à tout prix, en s'aidant de sa propre monnaie. Les Etats-Unis donnent le ton en optant pour un affaiblissement systématique du dollar. La bataille monétaire fait rage et le vaincu est déjà connu: l'euro, devenu variable d'ajustement de tous les désordres monétaires.

Retraite : la joint-venture des frères Sarkozy contre les régimes par répartition

Les grands opérateurs privés sont convaincus que la réforme des retraites va conduire à l'asphyxie financière des régimes par répartition et favoriser les systèmes par capitalisation. C'est le calcul que fait le patron du groupe Malakoff Médéric, un certain... Guillaume Sarkozy. Il va créer une société commune avec la Caisse des dépôts et la CNP. Parti pris contre une privatisation qui ne dit pas son nom.
  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées