Les vœux de Nicolas Sarkozy L'entêtement présidentiel au risque de la fracture

Sale année pour Nicolas Sarkozy et vœux en conséquence. Fédérateur, sur la défensive, presque modeste, jeudi 31 décembre, le Président a essayé de tourner la page de 2009 en appelant à «l'unité» et à «la fraternité». Sans nier les difficultés, les «peines» et les «nouvelles souffrances», en annonçant que «les épreuves ne sont pas terminées», tout le propos a tourné autour de continuité. En 2010, l'action du gouvernement s'inscrira dans la lancée de ce qui a été préparé en 2009. Des vœux en forme de transition mais, au final, du sang et des larmes: réduction des dépenses courantes, réforme des retraites et des collectivités locales, nouvelle mouture de la taxe carbone... Nicolas Sarkozy persiste et signe.

Le Conseil constitutionnel, premier opposant à la rupture sarkozyste?

Sacré bilan 2009 pour le Conseil constitutionnel: après avoir plombé le projet de loi Hadopi cet été, il a censuré, mardi 30 décembre, la taxe carbone, autre projet phare de l'exécutif. Présidée par Jean-Louis Debré, chiraquien historique, jamais séduit par Nicolas Sarkozy, l'institution agace à l'Elysée. Mais le chef de l'Etat a-t-il de vraies raisons de s'inquiéter?

Le Conseil d'Etat retoque à son tour le gouvernement

Après le conseil constitutionnel sur la taxe carbone, c'est le Conseil d'Etat qui inflige un revers au gouvernement en invalidant partiellement le décret sur Eloi, ce fichier censé recenser les étrangers faisant l'objet d'une mesure d'éloignement du territoire français.

Cinéma: un certain retour à la terre turque

Pour lancer le portfolio sonore, cliquer sur l'image. © Clément Girardot Pour lancer le portfolio sonore, cliquer sur l'image. © Clément Girardot

2010 se fête tout particulièrement à Istanbul, célébrée capitale européenne de la culture. Dans cette ville connaissant depuis quelques années un véritable renouveau culturel, nous vous invitons à découvrir au travers d'une série de quatre reportages quelques artistes contemporains. Premier volet aujourd'hui: dans les traces de Nuri Bilge Ceylan, de nombreux réalisateurs se sont intéressés à la campagne ces quinze dernières années. Alors que la Turquie est fortement urbanisée, ils braquent leurs caméras sur ces territoires délaissés, symboles de l'innocence ou de l'arriération dans l'imaginaire collectif.

Une série de reportages avec portfolios sonores réalisés à Istanbul par Clément Girardot

En Iran, pas de trêve pour les manifestants

Les autorités iraniennes ordonnent désormais à l'opposition de cesser ses manifestations et démentent l'envoi de troupes et de blindés à Téhéran en prévision d'un nouveau rassemblement, comme le rapporte un site internet proche de l'opposition. Les Etats-Unis promettent des sanctions à l'encontre de «certains éléments» du gouvernement iranien.

«On craint un retour en arrière pour les handicapés»

Le conseil constitutionnel a censuré, mercredi 30 décembre, un article introduisant desdérogations aux règles d'accessibilité des bâtiments pour les handicapés.Arnaud de Broca, secrétaire général de la FNATH (association des accidentés de la vie), explique les enjeux de cettedécision.

La marche de solidarité pour Gaza est bloquée au Caire

La marche de solidarité pour la bande de Gaza a été bloquée par les autorités égyptiennes au Caire. Seuls une centaine de militants anti-blocus ont été autorisés à entrer dans le territoire palestinien. Près de 1300 militants d'ONG et de partis politiques venus de 42 pays entendaient dénoncer, ce 31 décembre 2009, le blocus de la bande de Gaza imposé par Israël et commémorer l'anniversaire de l'offensive israélienne qui s'était soldée par la mort de plus de 1.400 Palestiniens.

Quand Thatcher prenait le pouvoir

Margaret Thatcher's first day as Prime Minister © Medeasbiggestfan
Les archives britanniques ont déclassifié moult documents témoignant de la prise de pouvoir par Margaret Thatcher en 1979: du brutal! Dans un pays qui n'avait pas connu de révolution depuis le XVIIe siècle, une droite décomplexée, sans crainte des réactions populaires, allait dompter l'opposition et imposer une révolution conservatrice sous la houlette d'une «dame de fer» qui ne resterait pas sans héritiers...

L'Appel de Mediapart: «Nous ne débattrons pas»

«Nous ne débattrons pas.» Vous êtes désormais plus de 46.000à avoir signé l'appel lancé par Mediapart pour refuser le «grand débat sur l'identité nationale».

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées