Elle n'interviendra plus seule dans les centres de rétention administrative La Cimade victime de son indépendance

Depuis vendredi 1er janvier, la Cimade n'est plus la seule association habilitée à intervenir dans les centres de rétention administrative (CRA), aux côtés des étrangers en instance d'expulsion. L'État a sélectionné quatre autres structures, l'Assfam, Forum réfugiés, France terre d'asile et l'Ordre de Malte. Cette situation, qui va se traduire par un plan social à la Cimade, marque l'épilogue de seize mois de bras de fer politico-juridique.

L'Appel de Mediapart: «Nous ne débattrons pas»

«Nous ne débattrons pas.» Vous êtes désormais plus de 46.000à avoir signé l'appel lancé par Mediapart pour refuser le «grand débat sur l'identité nationale».

Les patrons ont soigné leurs rémunérations de fin d’année

Faut-il interpréter cela comme un signe de confiance? Ces dernières semaines, les dirigeants des grandes comme des petites entreprises se sont précipités pour réaliser leur plan de stock-options et les revendre par la suite. A la clef, à chaque fois, de solides plus-values. Franck Riboud, le patron de Danone, a ainsi empoché 2,4 millions d'euros. Mais les deux dirigeants de BNP Paribas n'ont pas fait mal non plus: entre juin et décembre 2009, ils ont empoché plus de 2,6 millions d'euros de plus-values.

Les vœux de Nicolas Sarkozy: l'entêtement au risque de la fracture

Sale année pour Nicolas Sarkozy et vœux en conséquence. Fédérateur, sur la défensive, presque modeste, jeudi 31 décembre, le Président a essayé de tourner la page de 2009 en appelant à «l'unité» et à «la fraternité». Sans nier les difficultés, les «peines» et les «nouvelles souffrances», en annonçant que «les épreuves ne sont pas terminées», tout le propos a tourné autour de continuité. En 2010, l'action du gouvernement s'inscrira dans la lancée de ce qui a été préparé en 2009. Des vœux en forme de transition mais, au final, du sang et des larmes: réduction des dépenses courantes, réforme des retraites et des collectivités locales, nouvelle mouture de la taxe carbone... Nicolas Sarkozy persiste et signe.

En Iran, pas de trêve pour les manifestants

Les autorités iraniennes ordonnent désormais à l'opposition de cesser ses manifestations et démentent l'envoi de troupes et de blindés à Téhéran en prévision d'un nouveau rassemblement, comme le rapporte un site internet proche de l'opposition. Les Etats-Unis promettent des sanctions à l'encontre de «certains éléments» du gouvernement iranien.

«On craint un retour en arrière pour les handicapés»

Le conseil constitutionnel a censuré, mercredi 30 décembre, un article introduisant desdérogations aux règles d'accessibilité des bâtiments pour les handicapés.Arnaud de Broca, secrétaire général de la FNATH (association des accidentés de la vie), explique les enjeux de cettedécision.

La marche de solidarité pour Gaza est bloquée au Caire

La marche de solidarité pour la bande de Gaza a été bloquée par les autorités égyptiennes au Caire. Seuls une centaine de militants anti-blocus ont été autorisés à entrer dans le territoire palestinien. Près de 1300 militants d'ONG et de partis politiques venus de 42 pays entendaient dénoncer, ce 31 décembre 2009, le blocus de la bande de Gaza imposé par Israël et commémorer l'anniversaire de l'offensive israélienne qui s'était soldée par la mort de plus de 1.400 Palestiniens.

Ahmet Ümit: plongée littéraire au cœur de l'État

Le Pantin, ou l'histoire d'un journaliste déchu confronté aux rouages obscurs de l'État turc, est l'œuvre du plus grand auteur de romans policiers turc, Ahmet Ümit. Avec le procès Ergenekon et les révélations concernant le «Plan d'action pour combattre la réaction», l'analyse de l'État présente dans ce livre est plus que jamais pertinente. Deuxième volet de la série de Mediapart consacré au renouveau culturel d'Istanbul.

Une série de reportages avec portfolios sonores réalisés à Istanbul par Clément Girardot

Un bréviaire saoudien de la liberté

Le 6 janvier, paraît Le Terroriste n° 20, récit haletant et hallucinant du poète et journaliste saoudien Abdullah Thabit, né en 1973. Outre ses qualités littéraires, le livre est un manifeste en faveur des Lumières arabo-musulmanes, contre l'obscurantisme en vigueur dans le royaume waabite. Voilà l'occasion de sortir de notre angle mort un porte-voix de la démocratie et de la sécularisation en terre d'islam, en ce 1er janvier, jour du 80e anniversaire d'Adonis, le plus grand poète vivant de langue arabe.
  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées