Décisions en vue au sommet du G-20 Les paradis fiscaux, paradis perdus?

S'il doit y avoir un seul accord lors du sommet du G-20 à Londres, le 2 avril, ce sera sur les paradis fiscaux, pronostique Daniel Lebègue dans un entretien à Mediapart. Le président de la section française de Transparency International assure que les participants sont tous d'accord désormais pour lutter contre la fraude et l'évasion fiscale. «Mais du côté des paradis fiscaux, les choses bougent aussi», dit-il. Certains pays, dont la Suisse, le Luxembourg, l'Autriche, Singapour, viennent d'annoncer qu'ils allaient souscrire aux préceptes de l'OCDE et modifier leur législation.

Selon Me Roux, l'avocat de Duch, «un criminel est toujours plus grand que son crime»

C’est un chantre de la désobéissance civile, avocat des faucheurs d’OGM et de José Bové, qui défend Duch devant le tribunal des Khmers rouges, depuis lundi 30 mars. Cette fois, son client n'est autre que l'ancien directeur du centre de torture cambodgien S-21, serviteur zélé du régime ultracommuniste de Pol Pot (1975-1979), accusé de crimes contre l’humanité. A Phnom Penh, Me François Roux se sent pourtant à sa place. Dans un long entretien, il explique à Mediapart qu'il plaidera les circonstances atténuantes et qu'il espère éviter la perpétuité à son client. «Un criminel est toujours plus grand que son crime», assure-t-il. Et de pointer le risque «d'un procès expiatoire». Propos dérangeants, donc stimulants.

Mathieu Rigouste: «Ennemi intérieur et menace globale»

Dans L’Ennemi intérieur, Mathieu Rigouste revisite avec brio cinquante années de l’ordre en France. Pour le jeune chercheur, «la guerre coloniale a constitué» rien de moins qu’«une matrice institutionnelle» de la France contemporaine et de certaines de ses techniques policières. De l’immigré aux «nouvelles menaces», de l’Algérie 1958 aux quartiers populaires d’aujourd’hui, il raconte l’évolution des doctrines et des pratiques. Interview vidéo.

Des mains pour dire la voix des sans-papiers

Écrivain et photographe, Carole Achache se rend depuis 2006 dans une permanence parisienne du réseau Education sans frontières (RESF) pour aider des personnes en situation irrégulière à s'y retrouver dans les exigences, souvent incohérentes, de l'administration française. Elle a photographié des mains en mouvement, qui cherchent à comprendre, enragent, espèrent ou attendent. Son travail est exposé à la mairie du XIe arrondissement de Paris jusqu'au 8 avril. À regarder et écouter, une sélection d'images, accompagnées d'une présentation, par Carole Achache, de sa démarche.

Bayon, le sexe et l’effroi

Journaliste reconnaissable entre tous à Libération, Bayon est aussi depuis 1980 un écrivain – mais pas du genre journaliste qui écrit, comme tout le monde, des romans. Exigeant, ascète, il publie peu et dense. Mezzanine, son nouveau livre, est un roman moral hard, écrit depuis le cabinet du bas de Barbe bleue. L'occasion d'un entretien tenu, en vidéo et en trois temps.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées