Copé annonce un texte en janvier La gauche refuse une loi sur le niqab

Après que Jean-François Copé s'est prononcé pour le dépôt d'une proposition de loi dès janvier interdisant le voile intégral, Mediapart a interrogé les différents responsables des partis de gauche pour connaître leur position. Si chacun reste sensible à la revendication féministe, peu se prononcent pour la mise en œuvre d'une loi spécifique.

Y a-t-il un coup d’Etat à droite?

La question doit être posée au vu de ce qui se passe àdroite. Pourquoi Henri Guaino et Eric Besson s'obstinent-ils àalimenter l'incendie du débat sur l'identité nationale, contre les inquiétudesgrandissantes de ministres et de responsables UMP? L'objectif viserait,au-delà des régionales, à refonder l'UMP sur de nouvelles bases idéologiques enéliminant au passage quelques cadres encombrants. Un Grand Soir à droite avant2012? Analyse.

Identité nationale. Le torrent de boue continue sur les sites de l’UMP et de Besson

«Un débat noble», a estimé Nicolas Sarkozy. Après unepremière vague de racisme et de xénophobie qui avait submergé les sitesofficiels du «grand débat sur l'identité nationale», Eric Besson avait concédé quelques dérapages et promis un peu de modération. Troissemaines plus tard, cela continue de plus belle et Henri Guaino parle de «nouvelle conscience nationale». Extraits qui se passent decommentaires.

L'Appel de Mediapart: «Nous ne débattrons pas»

«Nous ne débattrons pas.» Vous êtes désormais plus de 46.000à avoir signé l'appel lancé par Mediapart pour refuser le «grand débat sur l'identité nationale».

Le jour où France Télécom a lancé son «crash programme»

20 octobre 2006. Devant des cadres supérieurs, Didier Lombard et les dirigeants de France Télécom annoncent l'accélération de la restructuration de l'entreprise. Mediapart et Santé & Travail s'en sont procuré le compte-rendu. Les propos sont crus, brutaux, martiaux parfois. Relire ce document trois ans et 34 suicides plus tard fait frémir : la tragédie est annoncée... Une enquête de Mathieu Magnaudeix et François Desriaux, rédacteur en chef de Santé & Travail.

Courroye: sept avocats en appellent au président

Dans une lettre ouverte au président de la République, septavocats dénoncent «une volonté de prise en main de l'autoritéjudiciaire» dans un dossier qui les oppose à Nicolas Sarkozy et auprocureur de Nanterre, Philippe Courroye. Ce dernier vient en effet dedemander des poursuites disciplinaires contre la magistrate qui ajugé l'affaire dite des «comptes piratés» de M. Sarkozy. Soulignantles liens amicaux unissant le chef de l'Etat et M. Courroye, ainsi que le tourextravagant donné à ce dossier particulier, les avocats demandent au chef del'Etat de prendre position.

Un rapport pointe les échecs répétés de la politique des quartiers

Cinq ans après ses débuts, la très vaste politique de rénovation urbaine, dont le coût global s'élève à 40 milliards d'euros, présente des résultats très mitigés. Dans un rapport qui sera publié au mois de janvier et que Mediapart s'est procuré, le Comité d'évaluation et de suivi de l'ANRU (agence nationale de la rénovation urbaine) pointe des lacunes majeures: la mixité sociale n'évolue pas, certains loyers augmentent, les constructions ne sont assez nombreuses, et les financements à venir ne sont pas assurés.

Retraite: la réforme des régimes spéciaux est plus onéreuse que prévu

Nicolas Sarkozy était bien décidé à l'emporter là où Alain Juppé avait échoué douze ans plus tôt : il allait réussir la réforme des régimes spéciaux de la SNCF et de la RATP. Dix-huit mois après sa mise en application, le Sénat dresse un premier bilan décevant de cette réforme. Le gouvernement a certes marqué une victoire politique mais sans aucun bénéfice économique.

Flashball et rafale d'images

Une vidéo par jour. A partir du 10 décembre 2009 et jusqu'au 20 janvier 2010, sur Mediapart, une quarantaine d'artistes (réalisateurs, graphistes, plasticiens...) présenteront un court film inspiré par les actes de violences policières et les ravages du flashball. Un travail exceptionnel, initié par Nicole Brenez et Nathalie Hubert, peu après la répression d'une manifestation à Montreuil, en juillet 2009, au cours de laquelle un homme de 34 ans a perdu un œil.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées