«Acte 17» dans toute la France Les gilets jaunes rêvent d'un nouveau départ

Lors du blocage du pont d'Iéna samedi matin. © CG Lors du blocage du pont d'Iéna samedi matin. © CG

Quelques dizaines de milliers de personnes ont manifesté lors du 17e acte des gilets jaunes le 9 mars. À Paris, les cortèges ont accueilli militants du climat et assistantes maternelles. Tous veulent croire que la mobilisation du 16 mars – marche pour le climat et clôture du grand débat voulu par Emmanuel Macron –, marquera un « tournant » dans la mobilisation.

«Gilets jaunes»: Macron affirme l’inverse de ce que disent ses services de renseignement

Emmanuel Macron évoquait fin janvier « 40 000 à 50 000 militants ultras » dans les défilés de « gilets jaunes » et mettait en garde contre ces violences orchestrées par les extrêmes. Mais ses propres services de renseignement dressaient au même moment un constat inverse. L’ultradroite et l’ultragauche seraient « quasi inexistantes au sein des cortèges ».

Agressions sexuelles: les communistes face aux «défaillances» de leur organisation

Deux militantes des jeunesses communistes ont témoigné début mars sur Twitter d’un viol qu’elles disent avoir subi chacune dans un cadre militant. Depuis, cette parole secoue leur mouvement, tout comme le PCF. Une nouvelle preuve de la difficulté de formuler, comme de recueillir les paroles sur les violences sexistes et sexuelles au sein d’organisations politiques.

La Tunisie regarde avec prudence les manifestations algériennes

Par

Peu de couverture médiatique et une première manifestation de soutien interdite par les autorités tunisiennes : en Tunisie, beaucoup ont du mal à soutenir ouvertement le soulèvement en Algérie et s’inquiètent des conséquences d’une éventuelle déstabilisation sécuritaire.

Rassemblements du 8 mars: «Ceci est une vulve et elle est en colère»

En plus des appels à la grève, plus de 200 rassemblements ont été organisés en France pour le 8 mars 2019, journée internationale des droits des femmes. Plus fournie que l’an dernier, la mobilisation parisienne a fait toute sa place à la dénonciation des violences sexuelles et sexistes.

Les intérêts de Benalla étaient ceux de l’Elysée, selon Ismaël Emelien

Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron. © Capture d'écran TF1 Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron. © Capture d'écran TF1

Le conseiller spécial d’Emmanuel Macron a reconnu avoir organisé la diffusion d’images visant à légitimer les violences d’Alexandre Benalla le 1er Mai. Selon Le Monde, Ismaël Emelien a déclaré à la police des polices qu’il ignorait alors la provenance des bandes, tirées ­illégalement de la vidéosurveillance de la préfecture de police de Paris.

Minuit –2 : il est temps de se soucier de l’apocalypse nucléaire

Le traité FNI de 1987 sur les forces nucléaires intermédiaires a été la clé de voûte de la sécurité européenne. Donald Trump a décidé de s’en retirer. En réponse, Vladimir Poutine fait de même. L'inquiétude monte : toute l’architecture du désarmement nucléaire est menacée, une nouvelle course aux armements s’engage. Et l’Europe pourrait redevenir un champ de bataille.

«Cinéma du réel»: douze films à voir sur Mediapart

Par Cinéma Du Réel et Mediapart
 © Cinéma du réel © Cinéma du réel

En association avec le festival international du film documentaire « Cinéma du réel », dont la 41e édition se tient du 15 au 24 mars à Paris, Mediapart vous propose de voir en intégralité douze films de la sélection « Première fenêtre », qui fait la part belle aux premières œuvres de jeunes auteurs. Et de voter pour votre documentaire préféré.

La BCE face à ses limites

Trois mois après avoir annoncé sa volonté de revenir à la normale, la BCE fait demi-tour : elle reprend une partie de sa politique monétaire accommodante pour contrer une conjoncture européenne qui se dégrade rapidement. Les banques et la zone euro ne se sont toujours pas remises de la crise. Elles risquent de ne pas être en état de faire face à une récession.

Droits humains et multinationales: l’Europe traîne les pieds à l’ONU

Selon un document consulté par Mediapart, la Commission européenne a décidé de ne plus participer aux négociations sur la mise en place d’un traité juridiquement contraignant pour les multinationales en matière de droits humains et environnementaux. Vendredi, à Genève, l’Union européenne a argué de soucis de procédure pour ne pas avancer.

Vortex brise toujours ses salariés, l'argent public continue de lui arriver

Malgré l’ouverture d’une information judiciaire à Montpellier et désormais huit procès-verbaux dressés par l’inspection du travail, l’entreprise de transport scolaire d’enfants handicapés Vortex Mobilité continue de faire de la vie d’un certain nombre de ses salariés un enfer. La société vit principalement de l’argent des départements.

Simon Persico: «Dans les faits, l’écologie est de plus en plus ancrée à gauche»

Différents dirigeants écologistes ont récemment reposé la question du rapport de l’écologie à l’opposition droite/gauche. Entretien avec le politiste Simon Persico, qui comprend que des coalitions larges soient envisagées au niveau européen, mais insiste sur les affinités plus fortes que jamais entre la gauche et l’écologie politique.

Ebranlé par une crise politique, Trudeau tente de reprendre la main

Par Olivier Monnier

Le premier ministre Justin Trudeau et son entourage, accusés d’avoir fait pression sur une ancienne ministre de la justice pour qu’elle intervienne dans une procédure judiciaire impliquant une société d’ingénierie, ont tenté de reprendre la main cette semaine. L'affaire fragilise le premier ministre à quelques mois des élections fédérales.

Pourquoi les politiques de compétitivité échouent... et sont poursuivies

La compétitivité de l’économie française est brandie comme un étendard pour justifier une grande partie des politiques économiques actuelles. Mais l’examen de ce problème montre que les remèdes proposés sont largement inadaptés. Pour autant, le gouvernement actuel entend persister. Une stratégie à haut risque.

Le cardinal Barbarin, condamné par la justice, va présenter sa démission au pape

Par Daphné Gastaldi, Mathieu Martiniere Et Mathieu Périsse (We Report)
Le cardinal Philippe Barbarin, au troisième jour du procès au tribunal correctionnel de Lyon, le 9 janvier 2019. © Alberto Campi Le cardinal Philippe Barbarin, au troisième jour du procès au tribunal correctionnel de Lyon, le 9 janvier 2019. © Alberto Campi

C’est un jugement historique. Ce jeudi 7 mars, au tribunal correctionnel de Lyon, le cardinal Barbarin a été condamné à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’abus sexuels sur mineurs dans l’affaire du père Preynat. Il a annoncé dans la foulée qu’il allait présenter sa démission au Vatican.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées