La police scientifique se rebiffe sur les retraites

Les 2 600 agents de la police technique et scientifique réclament depuis des années le même statut que leurs collègues, à savoir le droit de partir plus tôt à la retraite en raison de la pénibilité de leur métier. Avec la réforme, l’écart se creuse encore un peu plus.

Le père de Cédric Chouviat: «J’ai demandé au ministre l’interdiction du plaquage au sol»

La famille de Cédric Chouviat, décédé à la suite de son interpellation par des policiers, a été reçue mardi 14 janvier par Christophe Castaner. Le père de la victime, qui a demandé l’interdiction de la pratique contestée du plaquage au sol, n’a obtenu aucune réponse du ministre de l’intérieur.

Procès Preynat: «Ce qu’on fait là, c’est une thérapie familiale»

Par Mathieu Périsse (We Report)
Les victimes au procès de Bernard Preynat, le 13 janvier. © Nicolas Liponne / Hans Lucas Les victimes au procès de Bernard Preynat, le 13 janvier. © Nicolas Liponne / Hans Lucas

Au premier jour de son procès, Bernard Preynat a confirmé l’ampleur vertigineuse des agressions sexuelles commises entre 1971 et 1991 sur des enfants scouts de la banlieue lyonnaise. Face à l’ancien prêtre, les victimes sont aussi venues chercher des traces de remords pour se reconstruire.

Rapatriement des djihadistes: cafouillages en cascade au sommet de l’Etat

La garde des Sceaux Nicole Belloubet a évoqué samedi le rapatriement des djihadistes en France, avant que « son entourage » ne démente quelques heures plus tard. Ces revirements témoignent de la discorde qui règne en haut lieu depuis qu’Emmanuel Macron a refusé de rapatrier les familles de djihadistes français.

«Un cessez-le-feu pas réaliste tant que personne n’arrête Haftar»

Le maréchal libyen Khalifa Haftar a quitté Moscou lundi sans signer l’accord de cessez-le-feu auquel il avait pourtant consenti. Le militaire va-t-en-guerre dicte encore sa loi en refusant de signer la paix. Entretien avec le chercheur allemand Wolfram Lacher, spécialiste de la Libye.

Le président et le suspect

Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy, en mars 2019, sur le plateau des Glières. © Ludovic Marin/Pool/AFP Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy, en mars 2019, sur le plateau des Glières. © Ludovic Marin/Pool/AFP

Imagine-t-on un homme suspecté de braquages, de vols à la tire ou d’agressions sexuelles se voir confier le privilège de représenter la France à l’étranger ? Non. Et pourtant : un homme suspecté de corruption, de trafic d’influence ou du financement illicite de campagnes présidentielles, lui, le peut. Il s’agit de Nicolas Sarkozy. Grâce à Emmanuel Macron.

Un Français condamné pour complicité d’agressions sexuelles via internet

Par Marie Barbier

Pour la première fois, un tribunal a condamné, lundi 13 janvier, un homme pour complicité d’agressions sexuelles à la suite de sessions de « live streaming ». Pilote de ligne, Stephan L. avait commandité des vidéos pédocriminelles avec des fillettes philippines âgées de 5 à 10 ans. Il écope de cinq ans de prison.

Faute de moyens pour l’hôpital, des chefs de service démissionnent de leurs fonctions administratives

1 100 médecins devaient annoncer mardi qu’ils démissionnent de leurs responsabilités administratives à l’hôpital public, pour ne plus participer à la gestion du manque de moyens.

Le nouveau système de retraite est un piège pour les syndicats

Après son « compromis » bâti avec le gouvernement, la CFDT a basculé, le week-end du 11 janvier, dans le camp néolibéral. Car le projet de loi confirme que le futur système des retraites sera réduit à la gestion des conséquences, sur les pensionnés, de la politique de compétitivité.

Haïti: l’urgence d’une enquête internationale

En 2011, un camp de sans-abri sur le golf de Pétion-Ville. © Reuters En 2011, un camp de sans-abri sur le golf de Pétion-Ville. © Reuters

Depuis dix ans, ce qui est la plus grande opération de reconstruction d’un pays, Haïti, donne lieu à une corruption massive. Toute une chaîne d’acteurs, de l’ONU aux ONG en passant par le pouvoir haïtien, a organisé le scandale et en profite. Seule une enquête sous l’égide de l’ONU peut répondre à la question : où sont passés les milliards de dollars ? Les Nations unies ont tant à se faire pardonner.

Les écoles, parent pauvre de la gestion Ménard à Béziers

Par François de Monès et Annabelle Perrin (Le D'Oc)

Depuis qu’il est maire de Béziers, Robert Ménard martèle que l’école est l’une de ses grandes priorités. Pourtant, malgré des travaux de rénovation entrepris en urgence, son bilan n’est pas à la hauteur des ambitions affichées, d'après une enquête de notre partenaire Le d’Oc.

Au Sahel, comment la France a perdu la confiance de ses alliés touaregs

Lundi 13 janvier, Emmanuel Macron reçoit les présidents mauritanien, malien, burkinabé, nigérien et tchadien pour un sommet consacré au Sahel et aux « objectifs de l’engagement français ». Mais au Mali, si les militaires français étaient bienvenus 2013, « aujourd’hui, tout le monde s’en méfie ».

Ces chefs djihadistes que le Mali libère en catimini

En février 2019, dans le plus grand secret, Bamako a libéré plus d’une quinzaine de djihadistes en échange de personnes détenues par eux. Ceci pour tenter d’ouvrir un espace de dialogue politique et en dépit des pressions de la France pour empêcher les dirigeants maliens d’engager des discussions.

Usul. La révolution: une idée légitime?

Par Usul et Rémi Liechti
 © Reuters © Reuters

La France doit à ses révolutions quelques-unes de ses plus belles conquêtes démocratiques et quelques moments de grâce de son histoire. Cette semaine, l’équipe d’OLG repose la question de la révolution, calmement et avec des perruques.

Menaces en cascade sur les petits épargnants

Selon nos informations, le taux du Livret A devrait baisser à 0,5 % le 1er février, taux sans précédent depuis 1818. Les banques veulent torpiller les plans d’épargne-logement (PEL) et font aussi pression sur le gouvernement pour que la fiscalité soit alourdie.

A la Convention pour le climat, les citoyens veulent être entendus

À mi-parcours de la Convention citoyenne pour le climat, l’ambition des participants d’aboutir à des mesures de réduction des gaz à effet de serre est intacte. Mais des désaccords surgissent sur la méthodologie de ce processus inédit de démocratie directe.

La liberté à l’épreuve du désastre écologique


Dans un livre ambitieux, Abondance et liberté, le philosophe Pierre Charbonnier appelle à sauver le projet démocratique en le découplant de notre mode de vie destructeur. La tâche est immense, tant nos imaginaires et nos institutions ont été marquées par le pacte entre croissance et autonomie.

Comment Tokyo est parvenu à s’offrir les Jeux olympiques 2020

Le stade olympique de Tokyo. © The Yomiuri Shimbun Le stade olympique de Tokyo. © The Yomiuri Shimbun

Des documents obtenus par la justice française révèlent que l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme Lamine Diack aurait coordonné le vote des membres africains du CIO en 2013 pour que Tokyo décroche les Jeux olympiques, pendant qu’une société offshore liée à son fils touchait 2,3 millions de dollars du comité de candidature japonais.

Le dopage d’Etat russe et la corruption de l’athlétisme jugés à Paris

Le tribunal correctionnel de Paris juge à partir de lundi un volet du scandale du dopage d’État en Russie, les athlètes dopés ayant échappé aux sanctions grâce à un système de corruption impliquant l’ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme et son fils. Une affaire digne d’un polar, où apparaissent le président russe Vladimir Poutine et son homologue sénégalais Macky Sall.

Sept attributions de compétitions mondiales visées par la justice

L’enquête de la justice française sur l’attribution des plus grands événements sportifs internationaux s’accélère. Selon nos informations, l’ancien patron de la Fédération internationale d’athlétisme Lamine Diack a été mis en examen pour corruption en lien avec les Jeux olympiques de Rio 2016 et de Tokyo 2020, ainsi que des Mondiaux d’athlétisme de Pékin 2015 et les candidatures de Doha.

La révélation d’une liste noire de grévistes jette un froid à la fac de Toulouse

L’université Jean-Jaurès est secouée par la récente révélation d'un échange de courriels internes invitant à pénaliser des personnels engagés dans le mouvement de grève. Une « liste noire » qui pose la question du fichage politique et celle de la mainmise technologique exercée sur les personnels de la fac.

Devant l’école, une pause-café pour expliquer la grève

Les enseignants sont très investis dans la lutte contre la réforme des retraites. Dans certaines écoles, ils organisent des cafés des parents pour expliquer le sens de leur grève et les points névralgiques du projet de loi. Ils espèrent être soutenus et pourquoi pas rejoints dans leur combat.

L’âge pivot retiré «provisoirement» Sous couvert de compromis, le gouvernement arrive à ses fins

Par

Édouard Philippe a consenti à retirer « provisoirement » du projet de loi retraites la mesure d’économie qui crispait Laurent Berger. L’âge pivot est enlevé du texte, mais uniquement pour les départs avant 2027. La CFDT est ravie et pourtant, il y a de fortes chances qu’elle sorte une nouvelle fois perdante de ce jeu de dupes.

Podcast
  • 11:00

Le préfet de Paris libère l’extrême violence policière

Aujourd'hui, Arnaud Romain lit l'article de Karl Laske : Le préfet de Paris libère l’extrême violence policière, publié sur Mediapart le 11 janvier 2020.

Zalando joue-t-elle à Big Brother avec le logiciel Zonar?

La numérisation du monde du travail va-t-elle renforcer l’exploitation de l’homme par l’homme, via la machine ? Et comment l’éviter ? Ce sont les questions que pose la découverte de l’utilisation du trop curieux logiciel Zonar par l’entreprise berlinoise Zalando, leader européen de la vente de vêtements en ligne avec 14 000 salariés dans dix-sept pays.

Municipales: le «Printemps marseillais» retrouve des couleurs

Par Lisa Castelly (Marsactu)

Coup de théâtre à Marseille. Alors que l’union de la gauche pour les municipales achoppait sur la désignation de la tête de liste, l’élection de l’écologiste Michèle Rubirola comme candidate à la mairie a mis tout le monde (ou presque) d’accord.

Rithy Panh à la rencontre des morts

Par Jean-Yves Potel (En attendant Nadeau)
Les dirigeants khmers rouges. Krama à carreaux, vêtements noirs, sourires de rigueur. Au centre, le Frère numéro 1, Pol Pot. Les dirigeants khmers rouges. Krama à carreaux, vêtements noirs, sourires de rigueur. Au centre, le Frère numéro 1, Pol Pot.

Depuis une trentaine d’années, le cinéaste Rithy Panh construit une œuvre-témoignage, une « proposition artistique », aime-t-il à dire : une vingtaine de films, des dizaines de milliers de photos, des livres. Rescapé du génocide perpétré au Cambodge par les Khmers rouges (1975-1979), il publie ces jours-ci son troisième texte, cosigné avec le romancier Christophe Bataille.

A Taïwan, la présidente qui dit non à la Chine remporte haut la main un second mandat

En novembre à Hong Kong, l’opposition démocrate raflait la majorité des sièges dans un scrutin local. Samedi à Taïwan, la présidente Tsai Ing-wen, opposée à toute forme d’unification avec la Chine, a été réélue. Dans ces deux territoires dont l’histoire a été marquée par le colonialisme, une majorité des habitants perçoivent l’ethno-nationalisme de Pékin comme une menace.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées