Un an de prison dont six mois ferme requis Bygmalion: le parquet démolit la « farce » de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy au tribunal de Paris le 15 juin. © Christophe Archambault/AFP Nicolas Sarkozy au tribunal de Paris le 15 juin. © Christophe Archambault/AFP

Une peine d’un an de prison dont six mois avec sursis a été réclamée ce jeudi 17 juin contre l’ancien président-candidat pour le truquage de ses comptes de campagne 2012. « Le paradoxe de cette affaire, c’est que les moins malhonnêtes sont les hommes d’affaires », a cinglé un des magistrats.

Devoir de vigilance : le lobbying des multinationales s’intensifie

Un rapport publié par des ONG documente le lobbying de multinationales, de Total à Bayer, inquiètes du futur projet de directive de la Commission européenne qui encadrera davantage leurs pratiques et celles de leurs filiales.

Auditionné, Papacito évoque une « thérapie de choc pour les ingénus »

Entendu par la police le 16 juin dans l’enquête pour « provocation » au meurtre sur fond de montée de la violence d'extrême droite, le youtubeur Papacito, tout en reconnaissant « erreur » et « maladresse » sur la forme, a, selon nos informations, assuré que sa vidéo simulant l’exécution d’un militant de gauche avait « pour but d’aider les gens d’extrême gauche à survivre à la société qu’ils ont fabriquée »

Le Casa, laboratoire d’autodéfense sociale de Toulouse, est menacé

Depuis plus d’un an, un centre d’aide sanitaire et alimentaire installé dans un squat du centre-ville toulousain propose un espace de solidarité populaire, horizontal et indépendant. Son propriétaire, un établissement public, entend le récupérer.

Au Népal, une violente mousson amplifie la catastrophe sanitaire

Voisin de l’Inde, le pays de l’Himalaya vient de subir une terrible deuxième vague de Covid-19. Alors que l’aide internationale commence à arriver, la mousson va paralyser les moyens logistiques nécessaires à l’acheminement de vaccins, de personnels soignants et d’oxygène.

En Inde, les rives du fleuve sacré sont parsemées de cadavres

Signe d’une pandémie qui a ruiné et ravagé les campagnes, de nombreux corps sont abandonnés sur les rives du Gange, dans l’Uttar Pradesh. Les images choquent le pays, car la tradition hindoue exige une crémation.

Les programmes régionaux du RN passés au crible

Par

Au-delà des quelques slogans sur la sécurité qui ont émergé durant la campagne, certaines propositions des candidats du RN – parfois inquiétantes, souvent sans objet – méritent le détour.

« Baise-moi », un film né sous X

Par Dolorès Bakela (La Déferlante)

En juin 2000 sortait Baise-moi de Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi. Le film se retrouve aussitôt au centre d’une polémique lancée par l’extrême droite catholique. L'épisode annonce un tournant dans le féminisme avec, cinq ans plus tard, la parution de King Kong Théorie. Un article de la revue La Déferlante à paraître jeudi 17 juin.

À l’air libre

Silyane Larcher : « Vidal vise des travaux, mais aussi des chercheurs »

© Mediapart

Dans « À l’air libre » jeudi, Silyane Larcher, chercheuse au CNRS, autrice de L’autre citoyen. L’idéal républicain et les Antilles après l’esclavage, est notre invitée. Également au sommaire : reportage dans le Var, avec des militants de gauche.

Les engrais de l’usine Timac polluent l’atmosphère de Saint-Malo

Par Caroline Trouillet (Splann !)

Dans la cité corsaire, cette filiale du géant des fertilisants Roullier a développé en toute discrétion la fabrication d’engrais azotés, dégageant de l’ammoniac, un gaz très polluant. Surveillée depuis 2017 seulement pour ses rejets, l’entreprise a émis, jusqu’en avril 2020, des doses dépassant jusqu’à quinze fois les seuils autorisés.

La juteuse entreprise des amis de Pécresse

Un nouvel organisme de formation, Libra, a fait une percée impressionnante dans le petit monde de la formation pour élus, financée par de l’argent public. Plusieurs de ses membres sont liés à Libres!, le micro-parti de Valérie Pécresse.

Bac 2021 : des professeurs dénoncent le « non-sens » de l’épreuve de philo

Les élèves de terminale générale et technologique composeront l’épreuve écrite de philosophie ce jeudi 17 juin. Des professeurs dénoncent la dématérialisation des copies, les évaluations arbitraires et les inégalités de traitement entre élèves.

Un projet de loi à mille lieues des enjeux

Examiné à partir du mardi 6 juillet à l'Assemblée nationale, un projet de loi relatif à la protection de l’enfance vise à colmater des brèches dans le système de prise en charge des mineurs en danger, aujourd’hui à bout de souffle. Mais ce texte est très a minima, regrettent nombre d’observateurs. 

Poutine, tsar de Russie : et si on l’oubliait un peu ?

Biden rencontre Poutine, ce mercredi à Genève, dans une mise en scène empruntant à la guerre froide. Au-delà de ce sommet, de nombreux experts soulignent combien la focalisation exclusive sur le président russe empêche de comprendre la réalité du régime.

Grand Paris Express : la discussion qui jamais ne vient

Absent de la campagne électorale des régionales, le giga métro du Grand Paris aurait pourtant mérité une belle discussion démocratique. Pourquoi craindre de laisser les habitant·e·s d’un territoire décider quel mode de transport leur conviendrait le mieux ?

Avec le réacteur de Taishan, le cauchemar de l'EPR continue

Pour EDF comme pour l’électricien chinois, tout est normal ou presque sur le site nucléaire chinois, malgré des fuites de gaz rares. Les révélations américaines, qui ne sont pas dénuées d’arrière-pensées géopolitiques, pourraient porter un ultime coup à l’EPR.

Au Parlement européen, le Maroc peut compter sur ses amis français

Des migrants marocains à l'approche de Ceuta le 18 mai 2021 © Fadel Senna / AFP. Des migrants marocains à l'approche de Ceuta le 18 mai 2021 © Fadel Senna / AFP.

Une majorité d’eurodéputés ont critiqué le Maroc dans une résolution en soutien à l’Espagne, après les événements de Ceuta. Mais le gros des troupes françaises, y compris chez LREM, a voté en soutien du Maroc.

« Zoos humains » : des photos vendues aux enchères échappent au domaine public

Par Julien Coquelle-Roëhm et Nina Soyez

Début juin, des affiches et des photographies d’expositions coloniales et de zoos humains se sont vendues à Paris pour près de 60 000 euros. Une transaction choquante, notamment pour des chercheurs anglo-saxons qui avaient suggéré un rachat par des institutions publiques. En vain.

Une directrice d’école accusée de racisme et de maltraitance maintenue à son poste

Des parents et des enseignants d’une école de Bagneux dénoncent la directrice, qu’ils accusent de « violences éducatives » et de « racisme » à l’encontre d’enfants dont les parents sont issus de l’immigration. L’inspection la maintient à son poste.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées