En Italie, des intellectuels face à l’extrême droite

Matteo Salvini occupe la scène médiatique italienne et gagne du terrain en utilisant les migrants comme boucs émissaires. Des personnalités comme l’écrivain Erri De Luca ou le journaliste Roberto Saviano prennent publiquement parti contre le ministre de l’intérieur. Les protestations se multiplient mais peinent, encore, à se faire entendre. Entretiens.

En Allemagne, Aufstehen veut ranimer la gauche

Sahra Wagenknecht (à droite), aux côtés de Ludger Volmer et Simone Lange à Berlin, le 4 septembre 2018. © Reuters Sahra Wagenknecht (à droite), aux côtés de Ludger Volmer et Simone Lange à Berlin, le 4 septembre 2018. © Reuters

Le nouveau mouvement politique de Sahra Wagenknecht a enfin présenté les détails de son ambition, en compagnie de représentants du SPD et des Verts. Fort de 100 000 nouveaux membres, Aufstehen veut construire un programme commun obligeant la gauche à l'union, après plus de dix ans de désaccord. La politique migratoire a été présentée comme « secondaire » et Wagenknecht n’a pas réitéré ses déclarations ambiguës sur le sujet.

Wauquiez détourne un fichier régional et envoie des SMS aux lycéens

Le président des Républicains a utilisé le fichier d’un dispositif régional à destination des jeunes pour envoyer un SMS à des dizaines de milliers de lycéens. L’opposition locale dénonce une initiative « choquante, abusive et illégale » et annonce vouloir saisir la Cnil.

Nyssen-Capitani, la plus publique des réussites privées

Par Eric Besatti et Hélène Servel

La ministre de la culture Françoise Nyssen et son mari, Jean-Paul Capitani, excellent dans la recherche de subventions publiques pour leurs affaires privées. Au-delà des aides à Actes Sud, le couple a créé l’Association culturelle du Méjan. Soutenue par les collectivités locales, elle reverse ensuite un loyer au propriétaire des lieux : le couple lui-même.

Affaire Kohler: la police judiciaire multiplie les perquisitions

Des documents embarrassants ont été saisis en juin à la direction du Trésor et en août au Grand Port maritime du Havre et au ministère des transports, mettant à mal la défense d'Alexis Kohler.

Idlib, dernière poche rebelle en Syrie, attend les combats

Depuis plusieurs semaines, Bachar al-Assad et ses alliés russes et iraniens ont promis de reconquérir la dernière enclave d’opposition. Mais en raison du grand nombre de réfugiés, de miliciens islamistes et de l’absence d’issue, un massacre est à craindre.

Joseph Andras, Orphée aux enfers de la grotte d’Ouvéa

Avec Kanaky, récit poétique et politique, sensible et incarné, Joseph Andras offre le Tombeau d’Alphonse Dianou (1959-1988), martyr de la grotte d’Ouvéa. Un non-violent poussé à bout par la domination coloniale. Ces flamboyants qu’on abat…

Les syndicats haussent le ton contre Matignon

Une grève interprofessionnelle est prévue le 9 octobre 2018. Les rencontres bilatérales avec les partenaires sociaux, organisées par Matignon, n’ont pas convaincu les syndicats, qui craignent notamment une remise en cause violente de l’assurance-chômage.

La CGT chasse les offres d’emploi bidons

Le syndicat a fait les comptes à partir d’un échantillon de 1 700 annonces : la moitié des offres publiées sur le site de Pôle emploi sont trompeuses, fantaisistes ou tout simplement illégales. L’opérateur préfère retenir que selon ses décomptes, 9 offres sur 10 correspondent aux obligations légales.

Cinq ans après, les meurtriers de Clément Méric en procès

Le procès des meurtriers de l’étudiant antifasciste Clément Méric en juin 2013 s’ouvre ce mardi matin devant la cour d’assises de Paris. Il doit aussi être l’occasion d’examiner la violence consubstantielle à l’ultra-droite.

Pour Orange Cameroun, pas de petites économies

Un contentieux autour de la rémunération de leur ancienneté oppose depuis plusieurs mois les salariés de la filiale d’Orange au Cameroun à la direction. Il illustre la difficulté qu’ont souvent les employés des succursales de multinationales à faire respecter leurs droits.

La tyrannie du bonheur

Pour le psychologue Edgar Cabanas et la sociologue Eva Illouz, le bonheur, reformaté par la « psychologie positive », est devenu non plus une promesse désirable, mais un secteur lucratif, un outil de management et un leurre politique, surtout depuis la crise de 2008. Bienvenue en « happycratie »

Face aux algorithmes, «défendre les médiocres et ceux qui sont dans la moyenne»

 © Reuters © Reuters

Deuxième article d’une série consacrée aux algorithmes et à leur utilisation par les pouvoirs publics. Pour le sociologue Dominique Cardon, l’algorithme accompagne l’évolution d’une société marquée par une individualisation des rapports et une dérive vers la méritocratie.

La crise migratoire du Venezuela attise la campagne présidentielle brésilienne

L’État de Roraima est le seul point d’entrée terrestre des Vénézuéliens au Brésil. En deux ans, la capitale Boa Vista a vu sa population augmenter de 10 %. À l’approche des élections d’octobre, l’extrême droite chauffe à blanc l’électorat et exalte la haine.

Brésil: Lula éliminé de la présidentielle par les juges

Le Tribunal supérieur électoral du Brésil a tranché : l’ex-président Lula ne pourra pas se présenter à l’élection d’octobre, dont il était le grand favori malgré son incarcération. Le Parti des travailleurs n’a plus que 11 jours pour désigner son nouveau candidat.

Un bilan macroéconomique qui ne convainc pas

penicaud-le-maire-philippe

Le gouvernement d’Édouard Philippe avait posé comme objectif principal de sa politique économique la redynamisation structurelle de la France. Pour le moment, on est très loin du compte.

Sur le front social, la défaite du gouvernement

Sur le plan de l’emploi comme sur le plan du pouvoir d’achat, le bilan de la gestion d’Emmanuel Macron est maigre, voire clairement négatif. Un point qui a pesé sur la consommation au premier semestre 2018.

Podcast
  • 7:23

Le récit économique d’Emmanuel Macron perd en crédibilité

Aujourd'hui, Arnaud Romain lit l'article de Romaric Godin : Le récit économique d’Emmanuel Macron perd en crédibilité publié sur Mediapart le 2 septembre 2018.

Le juteux business de la famille Villiers au Puy du Fou

Philippe de Villiers, le 13 juin 2018 © Reuters Philippe de Villiers, le 13 juin 2018 © Reuters

Le spectacle historique du Puy du Fou, qui repose sur le bénévolat, est devenu une énorme machine à cash. Philippe de Villiers et sa famille verrouillent toutes les structures du groupe, après de discrets montages. Le créateur du Puy du Fou écrit des scénarios de spectacles qui sont valorisés jusqu'à 3 millions d'euros. Le château a changé de propriétaire.

La démission de Nicolas Hulot

Ministre de l’écologie: une fonction de frustrations

Par

La démission de Nicolas Hulot n’a pas seulement provoqué une crise politique majeure pour Emmanuel Macron, elle a aussi levé le voile sur une fonction inconciliable avec les politiques de croissance industrielle et de libéralisation économique, comme en témoignent ceux qui l’ont occupée auparavant. Quel que soit le profil du remplaçant, « c’est tout le système qu’il faut repenser », estiment plusieurs d’entre eux.

De l’extrême droite à Macron… la danse du ventre devant les chasseurs

Le vote des chasseurs, qui représente environ 1,2 million d’électeurs, traditionnellement à droite, est âprement disputé à l’approche des européennes, aussi bien par LREM que par LR ou le RN. Retour sur une indécente parade nuptiale. 

L’histoire secrète du radar offert par Bertrand aux chasseurs

Par Lucile Leclair (avec Yves Adaken) (Médiacités)

Les chasseurs des Hauts-de-France disposent depuis quelques mois d’un radar d’observation des oiseaux financé en grande partie par le conseil régional, malgré les objections des services techniques et les doutes sur l’objectif recherché. Mediacités dévoile les dessous d’un cadeau à 226 000 euros.

Le présidentialisme, ses courtisans et son crétinisme

Au lendemain d’une démission de Nicolas Hulot qui souligne le fossé entre sa présidence et la société, Emmanuel Macron s’est distingué par une décision et par une déclaration qui le creusent encore plus : la nomination d’un ami proche, l’écrivain Philippe Besson, au consulat de Los Angeles ; la critique de son propre peuple qualifié de « Gaulois réfractaire au changement ».

Blanquer veut évaluer à tout-va

Lors de sa traditionnelle conférence de presse, Jean-Michel Blanquer a livré son bilan de l'année, plein d'autosatisfaction. Le ministre de l'éducation nationale entend multiplier les chantiers de réformes. Il a notamment décidé de mettre en place encore plus d'évaluations des élèves et, dans le futur, des établissements. 

Prélèvement à la source: la réforme suspendue aux lèvres de Macron

Depuis Helsinki, Emmanuel Macron a confirmé qu'il attendait des « réponses précises » sur les conséquences du prélèvement à la source avant de décider définitivement de la réforme. Une hésitation tardive, étonnante et inquiétante.

Documentaire

En Nouvelle-Calédonie, «jadis fut la rivière»

Par Mehdi Lallaoui
Extrait de « Koindé, jadis fut la rivière ». © Mehdi Lallaoui Extrait de « Koindé, jadis fut la rivière ». © Mehdi Lallaoui

En écho à la mobilisation de jeunes Kanak contre trois nouveaux sites d’extraction du nickel, voici l’histoire d’une pollution de rivière qui, au début des années 1980, a provoqué la révolte de la population préfigurant les événements de 1988 en Nouvelle-Calédonie.

En Allemagne, l’extrême droite surfe sur les événements de Chemnitz

Après le meurtre d’un Allemand dans cette ville de Saxe, attribué par la police à deux suspects d’origine syrienne et irakienne, et alors que la confusion politique règne, le parti d'extrême droite Alternative für Deutschland (AfD) espère profiter de la situation.

Mineurs étrangers: la France démunie appelle la police marocaine à l’aide

À Paris, des dizaines de mineurs marocains errent dans le quartier de la Goutte d’or, à la fois victimes et auteurs de violences qui rendent la vie des habitants infernale. Dépassées, les autorités françaises ont fait appel tout l’été à des policiers marocains pour faciliter d’éventuels rapatriements. Enquête sur un phénomène alarmant.

Les secrets d’Alexandre Benalla sont toujours à l’abri. Et il le revendique

Mars 2017 à Villers-Cotterets (Aisne). Emmanuel Macron, flanqué d’Alexandre Benalla, visite la maison natale d’Alexandre Dumas. © Reuters Mars 2017 à Villers-Cotterets (Aisne). Emmanuel Macron, flanqué d’Alexandre Benalla, visite la maison natale d’Alexandre Dumas. © Reuters

Le parquet de Paris s’est refusé à élargir l’enquête des juges d'instruction sur les dissimulations de preuves dans l’affaire des faux policiers de l’Élysée. Les pièces consultées par Mediapart prouvent pourtant que la dissimulation a été orchestrée et même revendiquée par Alexandre Benalla lui-même.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées