Battues, elles ont tué leur conjoint Ces femmes que la justice a acquittées

 © Photo Laurène Daycard pour Mediapart © Photo Laurène Daycard pour Mediapart

En 2015, l’affaire Jacqueline Sauvage a ouvert le débat sur la légitime défense des femmes battues. En France, elles sont chaque année une dizaine à tuer leur conjoint après avoir subi des violences. Il est exceptionnel qu’elles soient acquittées. Voici les histoires de Florianne Harelle, Adriana Sampaïo et Alexandra Lange.

Anne Hidalgo officiellement candidate… mais pour dire quoi ?

L’appareil et les élus socialistes promouvaient depuis plusieurs mois la candidature présidentielle de la maire de Paris. Celle-ci vient de se déclarer officiellement à Rouen mais doit encore gagner une primaire interne avant d’être investie par le PS. 

Le Pen tente d’échapper à une rentrée plombée

La présidente du Rassemblement national fait sa rentrée politique dimanche à Fréjus. À sept mois de la présidentielle, elle va tenter de relancer une campagne parasitée par la concurrence d’Éric Zemmour et dépassée par la colère des manifestations contre le passe sanitaire.

Les inquiétants rejets du géant pharmaceutique GSK dans une rivière de l’Eure

Par Manuel Sanson (Le Poulpe)

La multinationale pharmaceutique GSK, installée à Évreux, a rejeté dans l’Iton des effluents issus de ses différents process de fabrication. D’après des données restées secrètes, ces rejets comportaient de potentiels perturbateurs endocriniens. 

À Grignon, « une même colère nous rassemble »

Élus, riverains et étudiants d’AgroParisTech se sont rassemblés samedi 11 septembre devant le campus de Grignon, dans les Yvelines. Objectif : bloquer la privatisation, après l’attribution du site, haut lieu de l'agronomie française, à un promoteur immobilier.

Dans la colère et les larmes, l’hôpital vaccine ses réfractaires

Une soignante de l’hôpital Saint-Camille à Bry-sur-Marne, reçoit une dose de vaccin Pfizer-BioNTech, le 8 janvier 2021. © Photo Bertrand Guay / AFP Une soignante de l’hôpital Saint-Camille à Bry-sur-Marne, reçoit une dose de vaccin Pfizer-BioNTech, le 8 janvier 2021. © Photo Bertrand Guay / AFP

Le 15 septembre, l’obligation vaccinale des soignants entre en vigueur. Envoi de courriers, entretiens : les hôpitaux tentent de convaincre leurs derniers réfractaires au vaccin. Un passage en force vécu comme un échec. Témoignages.

Une somme pour sortir l’esclavage des marges de l’Histoire

Avec « Les Mondes de l’esclavage », une cinquantaine d’universitaires documentent la diversité de l’esclavage, de la Préhistoire à nos jours. « Le passé esclavagiste n’est pas une autre histoire, et ce n’est pas une histoire des autres », préviennent-ils.

« Ce qui continue de hanter nos sociétés, ce sont la race et le racisme »

À l’occasion de la parution d’une somme de référence sur l’histoire des esclavages, entretien avec l’une des coordinatrices de l’ouvrage, l’historienne Cécile Vidal : « L’esclavage est très fréquemment sexuel ou conjugal, sur la très longue durée. »

Primaire : les écologistes au jeu du débat

Retour en accéléré sur les trois débats de la primaire écologiste, avant le premier tour du 16 au 19 septembre 2021. Les candidats et candidates ont affiché une relative concorde et tenté de marquer leurs différences de fond, de forme et de ton. 

La fin de l’oncle

Par Claire Paulian (En attendant Nadeau)

Avec « DOncle », Rebecca Gislert signe un premier roman fantaisiste et monstrueux. Dans une écriture comme en apesanteur, lautrice se penche sur une vie bringuebalante comme un mobile de Tinguely, toujours au bord de leffondrement.

Les pollutions indélébiles de l’armée américaine au Moyen-Orient

Par Bruce Stanley (Orient XXI)

Les conséquences des interventions militaires américaines dans le monde sont connues : destructions, victimes civiles, régimes renversés ou soutenus... Elles laissent aussi de terribles traces environnementales, écologiques et sanitaires pour les populations, même quand les troupes se sont retirées.

Commémoration du 11 septembre 2001 : l’Amérique fait de son pire

Revivant minute par minute les attentats d’il y a 20 ans, scandant le nom des victimes, écoutant le plus souvent des paroles creuses, l’Amérique est apparue plus figée que résiliente, aspirée par son trauma, ballotée d’un chaos l’autre.

Shanksville, une « petite ville amicale » au cœur du 11-Septembre

Le 11 septembre 2001, un avion détourné s’écrasait dans un champ à l’extérieur de la ville rurale de Shanksville, 300 habitants. Depuis, la vie n’est plus complètement pareille.

De Gênes à New York : 2001 en héritage

Un autre monde est-il encore possible, sinon en pire ? Vingt ans après le 11-Septembre, le slogan altermondialiste peut-il résonner avec la force et la conviction qu’il possédait au début du contre-sommet de Gênes, en juillet de cette même année 2001 ?

Le conservatoire de Paris exclut Jérôme Pernoo pour un an

Par Antoine Pecqueur

À la suite d’accusations de violences sexuelles et d’une enquête interne, l’établissement a prononcé une sanction disciplinaire à l’encontre de l’enseignant, professeur de violoncelle, mais pas de licenciement pour faute grave. En cause : ses « méthodes d’enseignement ». 

Covid-19 : Agnès Buzyn mise en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui »

L’ex-ministre Agnès Buzyn, vendredi 10 septembre, avant son audition par les magistrats instructeurs de la Cour de justice de la République. © Sebastien Calvet / Mediapart L’ex-ministre Agnès Buzyn, vendredi 10 septembre, avant son audition par les magistrats instructeurs de la Cour de justice de la République. © Sebastien Calvet / Mediapart

L’ancienne ministre de la santé Agnès Buzyn a été mise en examen vendredi pour « mise en danger de la vie d’autrui » dans l’enquête de la Cour de justice de la République (CJR) sur la gestion de la crise sanitaire. Elle a été placée sous le statut de témoin assisté pour les soupçons d’« abstention de combattre un sinistre ».

Nadine Levratto : « Pour relancer l’industrie, il faut remettre à plat les aides aux entreprises »

Directrice de recherche au CNRS, l’économiste Nadine Levratto, spécialiste de l’industrie, estime que les politiques industrielles actuelles sont peu convaincantes. Une politique de réindustrialisation nécessiterait un changement complet de logique.

Le procès des attentats du 13-Novembre

« La cour doit statuer en droit et non en larmes »

Par Emmanuel Domenach

Pendant toute la durée du procès, sept victimes des attentats vont écrire et décrire leurs sentiments. Aujourd’hui, Emmanuel Domenach, un rescapé du Bataclan, s’interroge sur l’utilité de se porter partie civile.

Recrutement des professeurs : l’expérimentation libérale annoncée par Macron inquiète

Emmanuel Macron veut « innover » en accordant aux directrices et directeurs d’école un pouvoir de recrutement et plus « d’autonomie ». Une idée qui traîne dans les tiroirs depuis des lustres et qui irrigue des réformes de la maternelle à l’université.

Relaxe de Zemmour : les motivations contestées de la cour d’appel

Extrait de la décision de la cour d'appel de Paris. © Sébastien Calvet/ Mediapart Extrait de la décision de la cour d'appel de Paris. © Sébastien Calvet/ Mediapart

Dans leur décision de mercredi, les magistrats estiment qu’« aucun des propos poursuivis », prononcés par Éric Zemmour en 2019, « ne vise l’ensemble des Africains, des immigrés ou des musulmans mais uniquement des fractions de ces groupes ». « Une décision aberrante » aux yeux de parties civiles qui annoncent se pourvoir en cassation.

Éoliennes : ces débats décisifs trop souvent escamotés

Des socialistes ou écologistes appuient la création de parcs éoliens au motif qu’il faut privilégier les énergies renouvelables, mais ne s’offusquent pas que ces projets accentuent la privatisation du service public de l’électricité au profit de groupes prédateurs. Illustration avec les éoliennes de la baie de Saint-Brieuc.

Aide aux migrants : les « 7 de Briançon » relaxés en appel

Poursuivis au motif qu'ils auraient facilité l’entrée en France de migrants lors d’une manifestation à la frontière, ces militants « solidaires » avaient été condamnés en 2018.  Devant la cour d’appel de Grenoble, l'un deux écope tout de même de quatre mois de prison avec sursis pour « rébellion ».

La chute de l’« ami » syrien de Macron et Hollande

 © Photomontage Mediapart © Photomontage Mediapart

« Milliardaire », « faiseur de paix en Syrie » ou « acteur du dialogue inter-religieux » : pendant dix ans, des dirigeants politiques et religieux français ont déroulé le tapis rouge à Mohamad Izzat Khatab, homme d’affaires syrien au passé nébuleux. Il vient d’être mis en examen dans une vaste affaire d’escroquerie, selon une enquête de Mediapart.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées