Affaire Benalla: la droite sénatoriale divisée sur le sort des trois collaborateurs de Macron

Le bureau du Sénat doit se prononcer, jeudi matin, sur la transmission à la justice des cas de parjure d’Alexandre Benalla et Vincent Crase, mais surtout de trois responsables de l’Élysée. Sur les vingt-six votants, les dix membres de la droite sénatoriale vont faire basculer la décision. De quoi alimenter les tractations.

Sexisme en politique: notre «MachoScope»

 © Mediapart © Mediapart

Avec le « MachoScope », Mediapart recense le sexisme en politique. Dernière mise à jour le 6 mai 2019 avec l’animateur de télévision Pascal Praud et la candidate aux élections européennes Claire Nouvian.

L’Algérie, à l’aube d’une révolution?

algerie

Dans Mediapart Live, nos invités débattent des ressorts de la mobilisation inédite du peuple algérien, et des réponses d’un régime autoritaire débordé par sa société. Retrouvez les deux plateaux de notre émission. 

Mohamed Lamouri, des souterrains à la lumière

Mohamed Lamouri © Mediapart Mohamed Lamouri © Mediapart

Rencontre avec celui qui fut surnommé « le chanteur de la ligne 2 », et qui sort son premier album en avril. Pour Mediapart Live, il interprète deux chansons et exprime sa joie de pouvoir bientôt retourner jouer en Algérie. 

Autoroutes: l’omerta voulue par Macron battue en brèche

Le Conseil d’État donne raison au militant écologiste Raymond Avrillier qui demandait communication de l’accord secret, récemment dévoilé par Mediapart, conclu en 2015 par Emmanuel Macron et Ségolène Royal, avec les sociétés concessionnaires des autoroutes.

Venezuela: la répression dans les quartiers populaires

Hors champ, le pouvoir maduriste et ses soutiens répriment dans la violence. Les quartiers populaires, qui avaient précédé par des mobilisations l’autoproclamation de Juan Guaidó comme président, sont en première ligne. Les soutiens du président « socialiste » assurent, eux, faire face à des « délinquants ».

Viktor Orbán ou le pragmatisme autoritaire

Notre journaliste Amélie Poinssot publie Dans la tête de Viktor Orbán (Solin/Actes Sud), une enquête intellectuelle décryptant les dessous de son influence grandissante en Europe. En voici les bonnes feuilles.

Gilets jaunes: Christophe Castaner mène la purge à la préfecture et prêche la confrontation

Le ministre de l’intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d’État Laurent Nuñez accusent « la hiérarchie » de la préfecture de police de « graves dysfonctionnements » pour avoir ignoré leurs consignes de fermeté. Les deux ministres ont annoncé que les forces de l’ordre iraient désormais « au contact » des attroupements, c’est-à-dire « physiquement à la dispersion ».

Macron et les intellos: le charme discret de la courtisanerie

Le président a reçu, lundi 18 mars, une soixantaine d’« intellectuels » à l’Élysée. L’occasion de s’écouter palabrer des heures durant, face à une étrange cour de personnalités plus ou moins acquises à sa cause.

Après le grand débat, les manifestants attendent «des réponses»

Déterminés à ne pas se faire oublier par le pouvoir, les syndicats, hormis la CFDT, avaient appelé à défiler partout en France. Leurs troupes ont répondu à l'appel. Visés par une profonde réforme dans les mois à venir, les agents de la fonction publique étaient les plus mobilisés. Parmi eux, les enseignants étaient particulièrement remontés.

Le procès Tapie est mal parti

L’absence pour raison de santé du juge arbitre Pierre Estoup fragilise le procès de Bernard Tapie, qui a bénéficié grâce à lui d’un arbitrage truqué dans le dossier Adidas/Crédit lyonnais.

Violences sexistes et sexuelles: «A l’hôpital, tous les éléments sont réunis pour que ça se passe mal»

« Il n’y a pas mort d’homme », il n’y a que « des femmes qui crèvent lentement ». Le livre de Cécile Andrzejewski interroge l’impunité presque totale qui règne à l’hôpital sur les violences sexuelles et sexistes, dans un livre d’enquête nourri de dizaines de témoignages.

Après l’attentat de Christchurch, la faillite des algorithmes

Mise en ligne des millions de fois, la vidéo tournée en direct par l’auteur de l’attentat islamophobe a mis en lumière l’incapacité de Facebook et YouTube d’assurer une modération efficace. Et donné de nouveaux arguments aux tenants d’une régulation plus vigoureuse.

Migrants: le Sénat italien doit se prononcer sur la levée de l’immunité de Salvini

Par Cécile Debarge

Ce mercredi 20 mars, à 13 heures, les sénateurs italiens voteront pour ou contre la poursuite de la procédure judiciaire lancée contre le ministre de l’intérieur Matteo Salvini. Cela fait suite au « cas Diciotti » : en août dernier, 177 migrants ont été contraints de rester dix jours à bord du navire qui les avait secourus en Méditerranée.

Tunisie: après le scandale des nourrissons morts, les médecins espèrent un changement

Une manifestation après le décès des nourrissons, à Tunis, le 10 mars 2019. © Reuters Une manifestation après le décès des nourrissons, à Tunis, le 10 mars 2019. © Reuters

Cela faisait des années que médecins et patients tunisiens dénonçaient la détérioration de la santé publique en Tunisie. Après le drame des 7 et 8 mars où onze nourrissons prématurés sont morts en 24 heures, la profession attend un réel changement. L’enquête sur les causes de la tragédie continue.

Documentaire

«Un micro au tribunal»: «Il comparaît pour avoir volé 12 euros d'essence»

dessin-micro-au-tribunal-ep-13

« Un micro au tribunal » est la première série de podcasts de Mediapart. Alors que la justice ne se donne normalement pas à entendre, la rédaction a été autorisée, à titre exceptionnel, à diffuser des audiences enregistrées. La justice du quotidien y est mise à nu d’une façon inédite. Treizième et dernier volet de cette série, au tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine), dans l'univers glacé des comparutions immédiates.

> Lire aussi : Enregistrer la justice : la sérénité des audiences contre le besoin de transparence

Les faux documents et vrais mensonges de l’affaire Benalla

Mediapart a pu identifier plusieurs documents produits par Alexandre Benalla sur lesquels planent des soupçons de faux, mais aussi plusieurs mensonges proférés dans le cadre professionnel par l’ancien collaborateur du président pour obtenir certains avantages.

«Opération Turquoise»: les derniers secrets de la France aux deux visages au Rwanda

Par David Servenay
Le général Lafourcade (à g.), commandant de la force Turquoise au Rwanda, avec le premier ministre Édouard Balladur, le 21 juillet 1994, à Goma. © Reuters Le général Lafourcade (à g.), commandant de la force Turquoise au Rwanda, avec le premier ministre Édouard Balladur, le 21 juillet 1994, à Goma. © Reuters

Alors que le génocide est quasiment achevé, la France lance, fin juin 1994, l’opération Turquoise. Officiellement, c’est une opération « humanitaire » pour sauver le plus de civils possible. En réalité, cette opération va figer les positions militaires, sauver les gros poissons du génocide et constituer l’origine d’un mensonge toxique, dont l’armée française n’est toujours pas guérie vingt-cinq ans après.

Quand le Trump de Washington rencontre le Trump des tropiques

Pour sa première visite officielle, le nouveau président brésilien a choisi de rencontrer son homologue de la Maison Blanche ce mardi 19 mars. Le chercheur Olivier Dabène décrypte cette relation des deux alliés idéologiques.

Eglise évangélique au Brésil: le récit d'une conquête politique

Alors que Jair Bolsonaro se trouve aux États-Unis ce lundi pour y rencontrer Donald Trump et sceller l’alliance ultraconservatrice entre Washington et Brasilia, retour sur la montée en puissance de l’Église évangélique au Brésil, et son rôle clé dans l’élection de Bolsonaro.

Usul. Privatisations: à qui profite le deal?

Par Rémi Liechti et Usul
 © Reuters © Reuters

La privatisation d’Aéroports de Paris est d’autant plus contestée qu’aux yeux de beaucoup, elle est incompréhensible. Si le bénéfice pour l’État et pour la société est si discutable, à qui cette opération va-t-elle profiter ?

Face aux «gilets jaunes», le pouvoir dans l’impasse

Après deux mois de « grand débat » et un nouveau samedi de manifestations marqué par des scènes de violences à Paris, l’exécutif a dégainé de nouvelles mesures destinées à durcir le maintien de l’ordre. Sur le plan politique, toujours rien. Emmanuel Macron se refuse à utiliser les leviers démocratiques que lui offrent les institutions de la Ve République.

Edouard Philippe fait sauter le préfet et réhabilite le LBD

Après les affrontements des Champs-Élysées, le premier ministre a annoncé le départ du préfet de police de Paris et la création d’unités « anticasseurs ». Il a déploré les « consignes inappropriées » qui ont conduit à « réduire l’usage » du lanceur de balles de défense.

Marche pour le climat et gilets jaunes défilent côte à côte

Par et

Lutte contre l’injustice sociale, défilé pour le climat, mobilisation contre les violences policières : trois mots d’ordre ont rassemblé une foule compacte à Paris et en province dans l’espoir de faire plier le gouvernement. Une première dont les organisateurs espèrent qu’elle aura une suite.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées