Au dernier jour du procès du cardinal Barbarin «La douleur ne crée pas le droit»

Par Daphné Gastaldi, Mathieu Martiniere et Mathieu Périsse (We Report)

Au quatrième et dernier jour du procès Barbarin, les avocats de la défense ont tenté de démontrer que les infractions reprochées au cardinal et aux cinq autres prévenus n’étaient pas constituées. Les débats ont mis en évidence un certain décalage entre la dimension thérapeutique du procès pour les victimes et la lecture stricte du droit du côté de la défense.

Les «travailleurs du clic», nouveaux prolétaires du numérique

Le Turc mécanique, gravure de Karl Gottlieb von Windisch dans le livre de 1783, « Raison inanimée ». © DR Le Turc mécanique, gravure de Karl Gottlieb von Windisch dans le livre de 1783, « Raison inanimée ». © DR

La perspective du grand remplacement du travail humain par les technologies de l’intelligence artificielle n’est-elle qu’un grand bluff destiné à contrer l’organisation des nouveaux prolétaires du numérique ? En explorant les contours du digital labor, le sociologue Antonio Casilli produit une enquête vertigineuse sur le travail au XXIe siècle.

Stups, indics: les policiers et magistrats en quête de meilleures pratiques

Par Brendan Kemmet

Après la saisie de 7 tonnes de cannabis à Paris en 2015, de sérieuses dérives ont été mises au jour dans la lutte contre le trafic de stupéfiants en France. Mediapart révèle l’existence d’une « plateforme d’accord » entre le parquet général de Paris et la direction centrale de la police judiciaire destinée à initier de meilleures pratiques.

Ces suicides à répétition que la SNCF ne veut pas voir

Les suicides se sont multipliés ces dernières années à la SNCF. © Reuters Les suicides se sont multipliés ces dernières années à la SNCF. © Reuters

Chercheurs, professionnels de santé, syndicats, cheminotes et cheminots ont tiré maintes fois l’alarme, pour obliger l’entreprise à se regarder en face. La SNCF a encore connu en 2018 une série de suicides qui interrogent sur la profonde mutation que vit le groupe ferroviaire public. Pour nombre d’agents, il s’agit d’un changement à « marche forcée ».

La contraction démocratique d’Israël

Plusieurs lois votées ces dernières années visent à interdire ou à museler le débat sur l’occupation des territoires palestiniens. Elles contribuent à rogner les libertés fondamentales et stigmatiser les dissidents, au point que près de la moitié des Israéliens estiment désormais que la démocratie est en danger.

En Grèce, des conditions d’accueil toujours inhumaines pour les réfugiés

Sur l’île grecque de Lesbos, un jeune Camerounais est mort dans la nuit de lundi à mardi. Plusieurs rapports d’ONG font état de conditions d’accueil dramatiques dans les camps proches de la frontière avec la Turquie. Les populations vulnérables n’ont pas accès aux soins nécessaires.

CAC 40: au bonheur du capital

 © Mediapart © Mediapart

En 2018, les groupes du CAC 40 ont versé 57,8 milliards d’euros à leurs actionnaires, soit la moitié de leurs profits. Ces sommes ne se retrouvent pas dans le financement de l’économie, malgré ce qu’avait assuré le gouvernement lors de sa réforme sur le capital.

Le scandale Jouanno en cache beaucoup d’autres

La présidente de la Commission nationale du débat public renonce à animer le Grand débat national mais veut garder son salaire de 14 666 euros brut par mois. Un système qui en dit long sur le fonctionnement des autorités administratives (soi-disant) indépendantes, dont les présidents profitent de rémunérations décidées de manière opaque par le pouvoir.

Portfolio

Loïc, ou l’histoire d’une mobilité entravée

Quand on n’a pas de voiture, pas de permis, que le bus ne passe que dans 30 minutes, qu’une garde partagée contraint à faire 50 kilomètres pour amener l’enfant chez l’autre parent… tout est mille fois plus compliqué. Le photographe Vincent Jarousseau suit depuis deux ans plusieurs familles à Denain, dans le Nord, pour le Forum Vies Mobiles (voir ses précédents portfolios sur Mediapart). Aujourd’hui, récit d’un an dans la vie de Loïc, 34 ans, faite de multiples contraintes.

Armes de Coulibaly: un indic lillois à découvert

La cour d’appel de Douai rejuge, mercredi et jeudi, le réseau qui a fourni les armes retrouvées entre les mains d’Amedy Coulibaly. Alors que l’enquête a identifié les connexions entre trafiquants et terroristes, le parquet de Paris a requis un non-lieu, fin décembre, en faveur d’un des trafiquants d’armes mis en cause.

Mehdi Nemmouche, premier terroriste de l'EI en Europe, devant la justice

Le procès du Français Mehdi Nemmouche démarre jeudi en Belgique. L’ancien petit délinquant est accusé d’être l’auteur de la tuerie au Musée juif de Bruxelles qui avait fait quatre morts en mai 2014. Cet attentat fut le premier commis en Europe par un djihadiste de retour de Syrie. La question est de savoir si celui-ci a été piloté depuis ce pays par l’organisation terroriste.

Sivens: «On ne jette pas une grenade à l’insu de son plein gré»

Le gendarme dont le jet de grenade a blessé une zadiste à Sivens en octobre 2014 a été condamné à Toulouse à six mois de prison avec sursis. La cour est restée en deçà du réquisitoire au terme d’une audience sur laquelle l'actuelle répression du mouvement social a pesé.

Lola, 19 ans, victime d’un tir de flashball au visage: «Rien ne justifiait cette violence»

En marge du déplacement de Jean-Yves Le Drian à Biarritz, le 18 décembre, Lola Villabriga, une étudiante de 19 ans, a été victime d'une triple fracture de la mâchoire suite à un tir de flashball intervenu en fin de manifestation. Le préfet des Pyrénées-Atlantiques annonce qu’il a effectué un « signalement » au ministère de l’intérieur.

La violence du pouvoir attise la violence du pays

Par
Une œuvre de l'artiste Pascal Boyart, alias PBOY, en hommage aux « gilets jaunes » sur les murs de Paris, le 7 janvier. © Reuters Une œuvre de l'artiste Pascal Boyart, alias PBOY, en hommage aux « gilets jaunes » sur les murs de Paris, le 7 janvier. © Reuters

Le premier ministre a annoncé, lundi 7 janvier, une aggravation de l’arsenal sécuritaire avec notamment une loi contre les casseurs et les manifestations non déclarées, ainsi qu’un ciblage préventif de manifestants supposés violents. Sans un mot sur les violences policières, ce choix répressif tourne le dos aux exigences démocratiques confusément portées par les gilets jaunes.

Un élu RN porte plainte pour «incitation à la haine» après un documentaire sur les identitaires

Très remonté contre son parti, l'élu du Rassemblement national Jean-Richard Sulzer a déposé plainte contre X pour « incitation à la haine », à la suite d'un documentaire dévoilant les violences de militants de Génération identitaire et les propos radicaux de frontistes.

Maurice Nadeau: ce que critiquer veut dire

Un premier tome regroupant près de 500 articles, la plupart publiés dans le quotidien Combat durant les six premières années de l’après-guerre, offre un panorama de la critique littéraire selon Maurice Nadeau. À méditer d’urgence.

Au Gabon, le putsch raté révèle l’incapacité du président Bongo à gouverner

Des militaires ont tenté de faire un coup d’État au Gabon, lundi matin. De quoi ajouter de l’instabilité à un contexte institutionnel déjà fragile, alors que le président Ali Bongo Ondimba, malade, est hors du pays depuis la fin du mois d’octobre.

Dans le centre du Mali, les milices massacrent en toute impunité

Un nouveau massacre a endeuillé le centre du Mali le 1er janvier. Dans cette région, cela fait trois ans que des groupes d’autodéfense s’en prennent à des civils et sèment le chaos. Longtemps, le pouvoir de Bamako, incarné par Ibrahim Boubacar Keïta, a fermé les yeux. Il est même accusé de les avoir encouragés.

A la Martinique, la crise des sargasses connaît une nouvelle année

 © Collectivité territoriale de Martinique. © Collectivité territoriale de Martinique.

L’année 2018 a été catastrophique sur le littoral atlantique de l’île antillaise, à cause de l’invasion de sargasses, ces algues toxiques. Ce phénomène découle de la destruction des écosystèmes équatoriaux et du dérèglement climatique. La santé des riverains du littoral est toujours atteinte, l’environnement est lourdement frappé.

Maintien de la taxe d’habitation: de l’art de manipuler le «grand débat»

Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ont évoqué la possibilité de ne pas supprimer la taxe d’habitation pour les 20 % des ménages les plus riches à partir de 2021. Une façon d’instrumentaliser le « grand débat » à venir pour redorer le blason de l’exécutif et régler un problème insoluble. 

Indemnités de licenciement: un troisième jugement s’oppose au barème Macron

Le conseil des prud’hommes de Lyon a jugé que le barème limitant les indemnités accordées à un salarié licencié illégalement n’était pas conforme aux règles du droit international. C’est la troisième décision en ce sens rendue en l’espace de huit jours. Le débat juridique à venir s’annonce passionnant.

Affaire Rémi Fraisse: le Conseil constitutionnel se penche sur la justice spécialisée militaire

Plaidée ce mardi, une QPC de la famille Fraisse peut remettre en question les juridictions spécialisées en matière militaire, comme celle qui a traité la mort du jeune écologiste, victime d’une grenade. Ce même jour, un gendarme est jugé à Toulouse pour avoir blessé une jeune femme, avec une grenade, toujours à Sivens.

Avec «La Guerre des pauvres», Eric Vuillard part à l’assaut

En publiant La Guerre des pauvres, qui se penche sur une révolte du XVIe siècle, Éric Vuillard réfléchit le mouvement des « gilets jaunes ». Le nouveau livre du prix Goncourt 2017 opère une percée dans le passé pour mieux saisir le présent, et faire l’avenir.

De Conakry à Bayonne: le périple de jeunes Guinéens qui réclament protection

À Bayonne, où les migrants affluent depuis l’Espagne, le dispositif de prise en charge des mineurs est saturé. Mediapart s’est plongé dans l’histoire de Joseph et Moriba, deux « frères de cœur » qui ont réclamé la protection de la France après avoir failli mourir en mer. Le premier a fini par être reconnu mineur, le second est convoqué mercredi en appel. Récit.

Les deux Soudans sombrent dans la guerre et la dictature

Des manifestants dans la rue de Khartoum, fin décembre 2018. © Reuter Des manifestants dans la rue de Khartoum, fin décembre 2018. © Reuter

Après des décennies de guerres civiles, l’immense Soudan a été amputé en 2011 de ses provinces du sud, qui sont devenues un État indépendant, membre de l’ONU. Malgré cette division, la paix est loin de règner au nord comme au sud.

En Hongrie, «nous ne serons pas des esclaves!»

Une loi d’inspiration néolibérale sur le temps de travail catalyse la colère accumulée contre le régime d'Orbán et pousse ses opposants à l’union. Les syndicats menacent de bloquer le pays.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées