Au-delà de l’affaire Girard, l’aveuglement d’Hidalgo

Anne Hidalgo et Christophe Girard, le 23 janvier 2020, à Paris. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP Anne Hidalgo et Christophe Girard, le 23 janvier 2020, à Paris. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Mediapart révèle de nouveaux documents embarrassants pour Christophe Girard. L’ancien adjoint d’Anne Hidalgo a menti sur la réalité de sa proximité avec Gabriel Matzneff. Il a aussi bénéficié de privilèges et multiplié les comportements problématiques dans le cadre de sa fonction. Malgré plusieurs alertes en mairie, il a été maintenu adjoint à la culture en juillet.

Maintien de l’ordre: Darmanin généralise les pratiques du préfet Lallement

Le nouveau schéma du maintien de l’ordre entérine des pratiques agressives, instituées en particulier par le préfet de police. Le ministre de l’intérieur veut généraliser le recours aux drones et sacralise la parole des policiers.

LREM, «parti entrepreneurial» en apesanteur

La crise interne au mouvement macronien illustre les tensions inhérentes aux partis « entrepreneuriaux », en croissance en Europe. Gouvernés selon un style managérial, ils rompent avec l’idéal d’organisations représentant des intérêts collectifs.

La charge érudite de Dardot et Laval contre le souverainisme

Dans leur dernier ouvrage, Dominer, le philosophe et le sociologue mènent l’enquête sur les origines de la souveraineté de l’État. Établissant que l’Église fut, dès le XIe siècle, le modèle de cette « forme spécifique de domination, celle de l’État moderne », ils accablent les souverainistes de tous bords qui propagent cette idéologie et n’offrent qu’une « fausse sortie du néolibéralisme ».

«Je suis Coulibaly. Je suis là pour vous tuer»

Au troisième jour de l’examen de la prise d’otages de l’Hyper Cacher, les otages d’Amedy Coulibaly ont raconté leur course pour échapper au tueur, leur attente, et la folie criminelle du terroriste. Pour certains survivants, le traumatisme est aussi fort que le premier jour.

Enquête libyenne validée: le temps des tempêtes pour le clan Sarkozy

Nicolas Sarkozy, en mars 2012. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP Nicolas Sarkozy, en mars 2012. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

La cour d’appel de Paris a validé, jeudi 24 septembre, la procédure des financements libyens. Les juges ont désormais le champ libre pour poursuivre leurs investigations dans une affaire d’État hors norme, qui vaut déjà à Nicolas Sarkozy et deux de ses anciens ministres d’être mis en examen.

L’exécutif sans boussole face au Covid

L’exécutif est passé de la guerre au Covid-19 à l’idée, en cette rentrée, de « vivre avec le virus », expression qui semble pouvoir justifier aussi bien des mesures contraignantes que le laisser-faire. Une hésitation fondée sur l’« acceptabilité sociale » des mesures, un concept mou pour une politique floue.

Trump instrumentalise le vaccin anti-Covid

Le président américain pense avoir trouvé l’arme fatale contre son rival démocrate Joe Biden : un vaccin anti-SARS-CoV-2 avant le 3 novembre, jour de l’élection. Quitte à vouloir accélérer les procédures et faire pression sur l’administration.

Pour honorer Marcel Trillat, journaliste indompté

capture-d-e-cran-2020-09-24-a-12-21-05

Les obsèques de Marcel Trillat (1940-2020) auront lieu au crématorium du Père-Lachaise, le 29 septembre. Retrouvons les combats de ce journaliste communiste, libre, généreux et scrupuleux, grâce au documentaire d’Yves Gaonac’h : Voix off.

SOS Chrétiens d’Orient, une «start-up» française au service du régime de Bachar el-Assad

Par , Elie Guckert et Frank Andrews
Devant la citadelle d’Alep, en avril 2017. © DR Devant la citadelle d’Alep, en avril 2017. © DR

Sous couvert d’aide aux chrétiens, l’ONG française finance des organes du régime syrien et bénéficie d’un budget com’ démesuré. Elle craint la loi César, qui vise à sanctionner les soutiens étrangers du dictateur au pouvoir depuis vingt ans.

Attentats de janvier 2015: ces failles que les services ont cachées à la justice

Alors qu’un responsable de la DGSI doit être entendu au procès des attentats de janvier 2015, Mediapart revient sur la surveillance des frères Kouachi par les services de renseignement français. Une surveillance entachée de nombreuses défaillances.

Fermeture de Bridgestone: tout sauf une surprise

Le fabricant de pneus a annoncé la fermeture de son usine de Béthune avec 863 licenciements à la clé. Des politiques de tous bords s’émeuvent de cette « trahison ». Mais en contrepartie des aides publiques déversées depuis des années, rien n’était exigé de l’entreprise.

Un symbole de l’impasse des politiques néolibérales

Les mêmes qui prônent la liberté d’action pour les entreprises feignent de se lamenter de ses effets sur l'emploi. L’incapacité de lier les deux reflète l’aveuglement de cette politique de l’offre, version managériale du « ruissellement ».

Aux Etats-Unis, l’étau conservateur se referme sur les progressistes

Par Harrison Stetler

Loin d’un prétendu tournant social de la droite américaine, Trump incarne les doctrines les plus dures en économie et en politique. Avec lui, les conservateurs cherchent à figer le système de pouvoir contre la société. Première chronique d’Harrison Stetler avant l’élection.

LVMH-Tiffany: cette lettre si embarrassante de Jean-Yves Le Drian

Grâce à un simple courrier, le ministre des affaires étrangères a permis à Bernard Arnault de stopper sa coûteuse opération de rachat de Tiffany. Toujours secrète, cette lettre se retrouve au cœur de la bataille judiciaire entre les deux groupes, qui se joue déjà aux Etats-Unis. Et elle pourrait devenir un boulet pour le Quai d’Orsay. 

Discrimination: des soignants accusent un hôpital parisien

À l’hôpital Robert-Debré, un collectif de soignants dénonce une discrimination à l’embauche à l’encontre des personnels paramédicaux d’origine africaine, antillaise et maghrébine. L’AP-HP annonce le dépôt d’une plainte pour diffamation. 

Les étrangers toujours plus nombreux en rétention

Dans un rapport dévoilé mardi, cinq associations d’aide aux étrangers dénoncent les effets de la loi « asile et immigration » adoptée en 2018, levier de la politique d'expulsion du gouvernement. Les éloignements ont augmenté de 9% l'an dernier.

«Omar Radi est devenu une ligne rouge, autant que le Sahara ou le Roi»

Par et ROSA MOUSSAOUI (L'HUMANITE)

Ce mardi 22 septembre, Omar Radi, l'un des journalistes d’investigation les plus en vue, l'une des rares voix critiques dans les médias, comparaît devant la justice marocaine. Révélations sur une affaire qui croise deux luttes cruciales : l’engagement contre la répression des voix et des plumes libres et le combat contre les violences sexuelles et sexistes, de plus en plus instrumentalisé par le régime marocain à des fins politiques et sécuritaires. Une enquête de Mediapart et L’Humanité.

Affaire Legay: l’IGPN conclut à la disproportion de la charge et dément Macron

La militante Geneviève Legay, à terre après avoir été bousculée par un policier, le 23 mars 2019, à Nice. © Valery HACHE/AFP La militante Geneviève Legay, à terre après avoir été bousculée par un policier, le 23 mars 2019, à Nice. © Valery HACHE/AFP

La charge de police à l’origine des blessures de Geneviève Legay, le 23 mars 2019 à Nice, était disproportionnée, selon l’IGPN qui pointe la responsabilité du commissaire Rabah Souchi, à la tête des opérations. Un an et demi après les faits, Emmanuel Macron est donc démenti. Médaillé, en juin 2019, par le ministère de l’intérieur, Rabah Souchi est cependant toujours en poste.

Intervention policière à Béziers: la justice classe malgré une mort inexpliquée

Dans la nuit du 22 septembre 2016, Godefroid Djinekou perdait la vie à Béziers après une interpellation policière. Quatre ans plus tard, alors que le Parquet a classé l’affaire, la famille demande que les conditions de la mort de cet homme souffrant de troubles psychiques soient éclaircies.

Rentrée brune dans les médias: la bienveillance du gouvernement

La rentrée médiatique a été dominée par des thèmes et des termes chers à l’extrême droite, le chroniqueur « identitaire » étant devenu une denrée de choix pour les chaînes d’info en continu. Un pas de deux, entre responsables politiques et médias, où l’exécutif prend largement sa part.

Hypothèse révolution: que voulons-nous devenir?

Par Paul B. Preciado

Et si nous étions, au milieu de cette dépression planétaire, en train de traverser la plus grande révolution de l’histoire ? C’est ce que le philosophe va explorer dans cette chronique. Premier épisode : nous sommes les corps par lesquels la mutation arrive et s’installe. La question n’est plus de savoir qui nous sommes, mais ce que nous allons devenir.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées