Censé être une mesure phare de Macron Le pass Culture procure surtout des passe-droits

Par Antoine Pecqueur
Le ministre de la culture, Franck Riester. © Reuters Le ministre de la culture, Franck Riester. © Reuters

Promesse centrale de la campagne d’Emmanuel Macron, le pass Culture touche peu de jeunes et enrichit ceux qui gouvernent son expérimentation chaotique. Mélange des genres entre public et privé, outil culturel devenu instrument politique, fossé entre le coût du dispositif et les dépenses culturelles effectuées : enquête sur le fiasco de la Macronie culturelle.

Le sommet de l’Etat toujours plus gagné par la finance

Nouvelle illustration de la consanguinité entre Bercy et le monde de la finance : la patronne de la Fédération bancaire française, Marie-Anne Barbat-Layani, est nommée secrétaire générale des ministères économiques. Le porte-parole du lobby bancaire qui lui succède est le haut fonctionnaire qui fut chargé de défendre le projet de taxe Tobin à Bruxelles.

Trump fulmine, pris dans un «impeachment» qui va se tenir au grand jour

La Chambre des représentants a adopté ce 31 octobre une résolution qui renforce encore la procédure de destitution engagée contre Donald Trump. Le scandale ukrainien a déjà produit des dégâts politiques considérables. Des diplomates parlent haut et fort contre le président et des conseillers démissionnent à la file.

FDJ: la privatisation de tous les dangers

La privatisation de la Française des jeux, qui est ouverte aux souscripteurs du 7 au 19 novembre, comporte d’innombrables dangers. Elle pourrait aggraver les risques d’addiction et ouvrir la porte à l’affairisme, dans un secteur où les grands opérateurs ont leur siège à Malte, gangrené par les réseaux mafieux.

Futurs actionnaires: 100% des perdants auront tenté leur chance

Avec la privatisation de la FDJ, ouverte aux particuliers, le gouvernement veut « renouer avec le capitalisme populaire ». Mais lors des deux dernières opérations de ce type, EDF et France Télécom, les petits épargnants ont été les dindons de la farce.

Jeux d’argent: l’impôt sur les pauvres

Les jeux d’argent constituent une économie trop souvent opaque sinon douteuse, pour ne pas dire carrément mafieuse, exploitant la misère sociale et la crédulité publique. Selon les études disponibles, ils constituent aussi un impôt fortement régressif : un « impôt sur la fortune du pauvre ».

Assurance-chômage: une réforme désastreuse pour les concernés

daniel

La réforme des règles de l’assurance-chômage, d’une ampleur inégalée, entre en vigueur ce vendredi 1er novembre. « On va passer d’un système d’indemnisation chômage à un système d’accroissement de la pauvreté », dénonce la CFDT. Simulations à l’appui, Mediapart en détaille les conséquences catastrophiques pour les chômeurs.

Le barreau de Paris réclame la libération d’un avocat à Bogota

Voilà plus d’un an que l’avocat franco-colombien Alex Vernot a été placé en détention à Bogota, accusé sans preuve de tentative de subornation de témoin, après s’être mêlé de la révélation des biens cachés d'un ancien procureur général. Le conseil de l’ordre des avocats de Paris a voté une résolution qui « appelle à la libération » de l’avocat.

Fiat-Peugeot: à la bonne fortune de la famille Agnelli

Un jour avec Peugeot, un autre avec Renault, puis finalement Peugeot. John Elkann, l’héritier de la famille Agnelli, principal actionnaire de Fiat-Chrysler, veut conclure à toute force un mariage avec un constructeur français. La fortune des Agnelli semble peser davantage que les considérations industrielles.

Le gouvernement vient (un peu) au secours de la Seine-Saint-Denis

Le premier ministre Édouard Philippe a annoncé plusieurs mesures pour répondre à l’urgence sociale, sécuritaire et sanitaire qui mine le département le plus pauvre de France, après l’échec cuisant du rapport Borloo.

Mustapha Benfodil loue «l’endurance dans le non»

À l’occasion de la sortie en France de son dernier roman, l’écrivain et journaliste algérien Mustapha Benfodil revient sur le Hirak, « cette extraordinaire accélération de l’histoire » et « l’endurance dans le non » acquise par le peuple algérien.  

Avec le voile, Macron occulte l’urgence sociale

En accordant un entretien au journal d’extrême droite Valeurs actuelles, Emmanuel Macron alimente à son tour un débat qui sature l’espace public depuis des semaines. Et occulte les sujets qui préoccupent vraiment le gouvernement, à commencer par le mouvement social contre le projet de réforme des retraites.

La SNCF est au bord de l’explosion

Rien ne va plus à la SNCF. Deux mouvements sociaux ont été lancés, sans s’appuyer sur les syndicats. Fin du statut, ouverture de la concurrence à partir de 2020, réforme des retraites créent un mélange détonant dans l’entreprise. Guillaume Pépy quitte l’entreprise en laissant « une Cocotte-Minute ».

La Guadeloupe éclaboussée par une cascade de scandales

Le président (LREM) de la Région, Ary Chalus, et sa vice-présidente Marie-Luce Penchard, ont été placés en garde à vue mercredi. Ils sont soupçonnés de détournement de fonds publics. Un scandale politico-financier de plus en Guadeloupe.

La révolte des Chiliens

Les dix jours où le Chili a basculé

Par
chili-1

Pendant plus de trente ans, les gouvernements successifs qui ont présidé aux destinées du Chili ont renforcé le modèle économique néolibéral mis en place sous la dictature militaire d’Augusto Pinochet. Mais le mouvement de révolte surgi il y a près de deux semaines a provoqué la pire crise politique depuis le retour de la démocratie : le peuple chilien a soif de changement.

Procès Karachi: les avocats de la défense font bloc contre la procédure

Les deux derniers jours du procès du volet financier de l’affaire Karachi ont été consacrés aux plaidoiries. Tous les avocats des prévenus, de Nicolas Bazire à Ziad Takieddine, en passant par l’ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres, ont plaidé la relaxe. Le jugement sera rendu en avril, vingt-six ans après les faits.

Liban: le premier ministre démissionne, «mais demain on n’est sûr de rien»

Après treize jours de soulèvement populaire demandant la chute du régime, le premier ministre libanais Saad Hariri a présenté sa démission mardi 29 octobre. L’annonce a été accueillie avec joie dans tout le pays même si le Liban entre dans une phase d’incertitude. Le président doit s’exprimer jeudi dans la soirée.

Dans Tripoli, la révolutionnaire modèle

Le mode de mobilisation pacifique et transconfessionnel à Tripoli suscite l’admiration d’une partie des Libanais.

Un hôpital public pourrait pour la première fois être vendu au privé

Mediapart s’est rendu dans le premier hôpital public de France susceptible d’être racheté par le privé. Pour l'éviter, le centre hospitalier public de Saumur, à proximité, a monté une offre de reprise alternative.

Licenciements: la cour d’appel de Paris change d’avis sur les indemnités

Les décisions s’accumulent, et se contredisent, sur le barème plafonnant les indemnités accordées aux salariés en cas de licenciement abusif. Comme le montre l'arrêt rendu ce 30 octobre par la cour d’appel de Paris.

Documentaire

«Tsuma Musume Haha»: au Japon, dans un monde sans femmes

Par Images en Bibliothèques & Mediapart
Extrait de « Tsuma Musume Haha » © Alain Della Negra & Kaori Kinoshita Extrait de « Tsuma Musume Haha » © Alain Della Negra & Kaori Kinoshita

Ceci est une petite œuvre quasi métaphysique. Quels rapports les hommes peuvent-ils entretenir avec des avatars ? De quel type d’amour est-il question ? Jusqu’où supporter l’absence de femmes ? Les documentaristes Alain Della Negra et Kaori Kinoshita montrent que l’illusoire n’est pas toujours irréel. 

Trump, Zemmour, le fascisme: notre entretien avec Robert Paxton

Avec La France de Vichy, paru en 1973, l’historien américain a dessillé la France sur la collaboration de Vichy avec l’Allemagne nazie. À 87 ans, il reste un des meilleurs connaisseurs du fascisme. Discussion avec Robert Paxton, professeur émérite à l’université Columbia, sur Donald Trump, la nostalgie pétainiste en France et le spectre d'un retour aux années 1930.

Canan Kaftancioglu: «La fin de l’AKP est proche»

Présidente du parti d’opposition social-démocrate CHP à Istanbul et personnalité atypique de la scène politique turque, Canan Kaftancioglu a été condamnée en septembre à neuf ans et huit mois de prison pour d’anciens tweets. Elle revient sur ce verdict, la Syrie et la politique en Turquie.

Attentat à Bayonne: le jour où Castaner est devenu prudent

En refusant de nommer l’attentat de Bayonne pour ce qu’il est, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner, familier des abus de langage et piètre politique, aggrave encore son cas.

Extrême droite: des paroles et des actes

En garde à vue, Claude Sinké, ex-candidat du FN et assaillant de la mosquée de Bayonne, a expliqué mardi qu’il voulait « venger la destruction de la cathédrale de Paris » qu’il attribue à des musulmansLe Rassemblement national tente de prendre ses distances, mais l’avait investi en 2015 malgré des propos haineux tenus auparavant sur Facebook.

Mères voilées accompagnatrices: les sénateurs LR se défoulent

Les sénateurs LR ont défendu avec outrance leur proposition de loi visant à interdire le port du voile aux mères accompagnatrices de sortie scolaire. Le ministre de l’éducation nationale s’est prononcé contre une telle interdiction, passant presque pour un modéré. Le texte a été adopté mardi soir par 163 voix contre 114. Les 23 sénateurs LREM ont voté contre. 

Enfants pauvres: Blanquer réduit de moitié les fonds sociaux

En débat à l’Assemblée, le budget 2020 de l’Éducation nationale sabre dans les fonds sociaux prévus pour les familles pauvres. Justification du ministère ? Ils ne sont jamais dépensés en intégralité. Mais trop de parents ignorent leur existence ou n’osent pas les réclamer.

Procès Chossat: un «repenti» corse avec sa part de mystère

Véritable « repenti » pour ceux qui croient en sa bonne foi, « manipulateur » pour ses détracteurs, Claude Chossat a livré à la justice bon nombre d’éléments sur le fonctionnement du gang corse de la Brise de mer. Mais son témoignage souffre encore de plusieurs zones d’ombre.

La mort d’al-Baghdadi ne change pas la donne en Syrie

La mort d’al-Baghdadi et l’offensive turque de ces dernières semaines n’ont fait que renforcer les positions des acteurs dominants en Syrie, à savoir Moscou et Ankara, qui sont les seuls à pouvoir mettre un terme au conflit.

Effondré ici, éventré là: «C’est atterrant»

Un an après l’effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne à Marseille, Mediapart a visité des propriétés de la Ville qui tombent en ruine, certaines bientôt revendues à perte. Zoom sur le quartier commerçant de Noailles.

Brexit: Corbyn se range à l’idée d’élections dès décembre

Après s’être abstenus lundi, les députés travaillistes semblaient bien partis pour soutenir, mardi 29 octobre, la tenue d’élections anticipées en décembre au Royaume-Uni, dans l’espoir de sortir du chaos né du Brexit. Entretien avec l’universitaire Clément Claret, pour comprendre les subtilités travaillistes.

A Taïwan, la communauté LGBT se mobilise avant les élections

À Taipei, la 17e édition de la Taïwan Pride a été d’une ampleur exceptionnelle. À l’approche de l’élection présidentielle qui se tiendra le 11 janvier, la communauté LGBT craint qu’une défaite de l’actuelle cheffe de l’État, Tsai Ing-wen, n’hypothèque la loi récente sur le mariage pour les personnes de même sexe.

La fabrique des images

Le photojournalisme rongé par la précarité

la-fabrique-des-images-02-illustr2

Mediapart questionne la précarité qui ronge le photojournalisme avec Maryvonne Lepage, la mère de la photographe française Camille Lepage tuée en Centrafrique en mai 2014 et la sociologue Irène Jonas, auteure d’un rapport sur les conditions dégradées dans lesquelles se pratique le métier.

La Cnil juge illégale la reconnaissance faciale à l’entrée des lycées

La Région Sud avait demandé à la Cnil d’analyser son projet d’installation de dispositifs biométriques à l’entrée de deux lycées situés à Nice et à Marseille. « Ce dispositif ne saurait être légalement mis en œuvre », affirme la Commission dans sa réponse, obtenue par Mediapart.

Les orphelins des féminicides sont les grands oubliés de l’Etat

Lors d'un rassemblement contre les féminicides à Paris, jeudi 20 juin 2019. © Pierre Michel Jean Lors d'un rassemblement contre les féminicides à Paris, jeudi 20 juin 2019. © Pierre Michel Jean

Partout en France, des enfants deviennent orphelin·e·s de mère à la suite de féminicides. Ils sont bien souvent laissés à leur sort, sauf en Seine-Saint-Denis. Le sujet est abordé mardi à l’occasion du Grenelle des violences conjugales. Témoignages.

  • Le Club
  • Notre sélection
Choisissez l’indépendance ! Je m’abonne à partir de 1€
  • Accès illimité au Journal et au Studio
  • Participation au Club
  • Application mobile
Je m’abonne à partir de 1€

La rédaction de Mediapart

Les Unes archivées